Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   APS
  • mardi 8 mai 2018 21:39

Algérie : Le Conseil des ministres se penchera sur la LFC 2018 dans deux semaines (Ouyahia)

 

La LFC 2018 "ne contiendra pas de crédits (budgétaires) supplémentaires car nous devons veiller à la rigueur budgétaire", a avancé le Premier ministre.

 

Une loi de finances  complémentaire (LFC) pour l'exercice 2018 sera présentée en Conseil des ministres dans "une ou deux semaines", a affirmé mardi à Alger le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

elon M. Ouyahia, qui faisait une déclaration à la presse à l'issue de l’inauguration de la 51eme Foire internationale d’Alger, le recours à une LFC a été dicté par la nécessité de faire avancer certains projets dans le cadre d'une situation financière qui reste "difficile".

"Il y aura une loi de finances complémentaire d'abord parce que la situation financière du pays est toujours difficile. Nous travaillons actuellement avec des emprunts", a-t-il observé. Vue cette situation, la LFC 2018 "ne contiendra pas de crédits (budgétaires) supplémentaires car nous devons veiller à la rigueur budgétaire", a avancé le Premier ministre.

Par contre, cette LFC verra l'augmentation des autorisations de programmes pour "nous permettre de faire avancer quelques projets", a-t-il précisé. Interrogé sur les mesures prévues dans l'avant projet de loi, il a invité la presse à "être patients et attendre le passage du texte en Conseil des ministres pour avoir les détails".

A propos de la 51ème FIA, M. Ouyahia s'est réjoui de la variété des produits exposés par les producteurs nationaux et de l'orientation accrue de ces derniers vers l'exportation. "Ce salon permet au grand public de s'assurer de la diversification de l'économie nationale dans différents secteurs. L'économie algérienne n'est pas une économie pétrolière uniquement mais une économie forte capable d'exporter", a-t-il soutenu.

Cette performance de l'économie algérienne "encouragera le Gouvernement à soutenir davantage les entreprises algérienne afin d'impulser l'économie nationale", a assuré le Premier ministre.

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.