Rapporter un commentaire

IL N´Y A DE PIRE SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT ENTENDRE:

Excellent article qui dévoile encore une fois que l´Algérie ne manque pas d´experts.

L´exemple de l´Arabie-Saoudite mais aussi de la Libye avec leurs mégas-projets pharaoniques qui ont bouleversé les ressources en eau et empisonné la terre sont édifiants.

Même la Chine et sa politique des dix-mille vaches" a jeté l´eponge. Et l´Arabie-Saoudite a en effet investi dans des terres au Soudan, Maroc etc.., des terres plus propices à la culture des céréales et à l´élevage.

La leçon que l´on peut tirer de cet article est qu´au lieu d´évaluer les expériences râtées des autres, le gouvernement algérien lui s´obstine à créer des mégas-projtes morts-nés et oublie que les intrevenants étrangers vont d´abord bien profiter de l´aubaine puis dès que les problèmes surgiront vont quitter le terrain rapidement avec des milliards de dollars en pôche.

Resteront alors des petits agriculteurs ruinés (ceux qui ont survécu), des millions d´hectares saccagés pour toujours, des nappes d´eau épuisées et de la terre empoisonnée par les produits chimiques.

Et surtout l´exode des popultaions du Sud dépourvues de leur travail millénaire. Oú iront ces citoyens ?

Alors que toutes les études, statistiques et expériences démontrent qu´il faut au contraire encadrer les petites entités ou moyennes (entre 10 hectares et 50 hectares) , les décideurs algériens eux fonctionnent en mode " Hyper", " Méga" etc.., seulement pour la forme.

En effet, le facteur essentiel d´une agriculture réussie est celui de la responsabilité DIRECTE de l´entrepreneur-agricultuer-éleveur qui travaille lui même SA terre avec SA famille et SES ouvrires bien payés et bien motivés sans l´intervention de la mégalomanie.

Nous savons que la principale cause de faillite de la " Révolution Verte" fut justement le fait que des apartniks sans expérience agricole mais avec de bons contacts dans le FNL et autres ont pu s´accaparer des millions d´hectares récupérés de la main des colons.

Et on a vu la faillite de ces fermes mal-gérées, on a vu aussi comment les tracteurs, camions, pompes, moissoneuses-batteuses, infrastructures sans maintenance (le je m´en foutisme ..) ont mené toute cette comédie agricole à la ruine.

L´Algérie perd énormément de temps et beaucoup d´argent mais surtout enlève à l´agriculteur algérien l´âme de la réussite qui est:

-Le travail de la terre sans l´intervention de la Hyper-mégalomanie.

Le fait est que cent agriculteurs et éleveurs algériens bien motivés et bien encadrés par des ingénierurs et des technicines agronomes produiraiient mieux que mille Hyper-Méga fermes....

Et surtout, la politique, les slogans et d´autres bêtises ne sont pas de bons fertilisants.