Rapporter un commentaire

J'ai adoré votre optimisme concernant le tourisme en Algerie. Le tourisme domestique ne produit pas de devises ou si peu mais en consomme beaucoup. Nos émigrés viennent dans leur maison familiale ou parfois louent chez l'habitant en bord de mer. Les étrangers qui viennent chez nous restent peu de temps et seulement pour leurs affaires. Ce n'est pas demain que le tourisme international va se développer. L'Espagne de Franco était touristiquement boycotter. C'est un cas à étudier.
Un pays rentier, avec une très mauvaise insertion internationale, celle de l'importation de tous les biens et particulièrement ceux capital avec une population subventionnée très fortement et qui voit les disparités de richesse s'accroitrent ne peut devenir un pays touristique. Rien ne fera changer l'attavisme de l'algérien, sa méfiance envers l'étranger, et surtout son esprit "baylik" qui de l'Algerie un des pays les plus sale, le plus corrompu, le plus triste, donc le moins accueillant.