Rapporter un commentaire

Moi, je ne comprends pas pourquoi les "zautorités" algériennes pour ne pas dire le pouvoir algérien s'enferment dans des relations avec la France devenues pénibles et surtout improductives.

Non vraiment je ne comprends pas car de tous temps, les déficits sont du côté algérien. Les profits et les marchés sont du côté de la France qui est, faut-il le rappeler à ce pouvoir honnis, que c'est ni plus ni moins que l'ancien colon.

Je suis d'autant plus mécontent de ces relations devenues exécrables qui ont pour origine cette France qui fait tout pour mettre le bâtons dans les roues de l'Algérie. Je la soupçonne, mais pas seulement, de faire tout et n'importe quoi afin que l'Algérie reste à la traîne et sous développée.

J'estime que le patron du MEDEF est mal venu à exiger quoi que ce soit car l'Algérie n'est plus une colonie et qu'il ferait mieux de rester dans les limites de la bienséance surtout qu'il n'est qu'invité et de cesser de monter sur ses grands chevaux car en se prenant pour un vizir qui veut prendre la place du vizir.

L'Algérie aurait mieux à faire en commerçant avec d'autres nations que de se soumettre comme au temps des colonies aux résideras de ces prétendus faiseurs de rois.

Le pouvoir algérien apprendra à ses dépens les alliances et.ou avantages qu'il accorde à l'ancien colon car aux yeux de ce dernier un bougnoule restera un bougnoule qui n'est là que pour suer du burnous à son profit.