Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   Algérie Presse Service
  • jeudi 25 février 2016 15:15

Le FMI : L'économie mondiale a besoin de nouveaux "filets de sécurité financière"

Le FMI juge "probable" un nouvel abaissement de ses prévisions de croissance mondiales en avril, lors de la publication de ses projections semestrielles. Il appelle les grands argentiers du G20, qui se réunissent en Chine vendredi et samedi, à mener d'urgence des "actions fortes" pour…

 

 

La "forte vulnérabilité" de l'économie mondiale doit conduire à réfléchir à de nouveaux "filets de sécurité financière" sur le globe, à destination notamment des pays émergents, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI) mercredi.

"(Il y a) des risques accrus de déraillement de la reprise au moment où l'économie mondiale est fortement vulnérable à des chocs négatifs", indique le FMI dans un rapport publié à deux jours d'une réunion du G20-Finances à Shanghai.

Le Fonds s'inquiète notamment des turbulences financières "croissantes", de la chute des marchés boursiers et des "inquiétudes" liées au ralentissement chinois et à la chute des prix du pétrole.

Dans ce contexte, le FMI juge "probable" un nouvel abaissement de ses prévisions de croissance mondiales en avril, lors de la publication de ses projections semestrielles.

L'institution appelle les grands argentiers du G20, qui se réunissent en Chine vendredi et samedi, à mener d'urgence des "actions fortes" pour doper la croissance comme ils s'y sont engagés dans le passé.

Son rapport note toutefois que "moins de la moitié" des mesures économiques-clés promises par les grandes puissances ont, jusqu'à présent, été mises en œuvre.

Les Etats-Unis ont d'ailleurs par avance minimisé la portée de la réunion de Shanghai. "Il ne faut pas s'attendre à une réponse de crise dans un environnement sans crise", a affirmé le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, interrogé mercredi par Bloomberg TV.

Dans son rapport, le FMI estime, lui, que la conjoncture actuelle doit pousser les grandes puissances à innover et afin de mieux résister à une possible crise.

Selon l'institution, les efforts de la communauté internationale doivent ainsi "urgemment" se concentrer sur des moyens d'améliorer "le filet de sécurité financier" mondial.

"Il pourrait en particulier y avoir besoin d'envisager de nouveaux mécanismes de financement pour faire face aux risques qui menacent les pays exportateurs de matières premières et les pays émergents disposant de fondamentaux solides mais vulnérables aux évènements extérieurs", indique le FMI, sans donner plus de détails.

Le Fonds appelle également le G20 à réfléchir à un nouveau mécanisme de soutien financier qui pourrait permettre de "contenir" l'impact économique de crises géopolitiques ou sanitaires.

"Le monde manque d'un mécanisme pour gérer ces problèmes", estime le FMI, évoquant la crise des réfugiés ou de grandes épidémies.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.