Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   Maghreb Emergent
  • mercredi 25 janvier 2017 16:29

La Mauritanie veut mettre plus de transparence dans le secteur de la pêche

La FisheriesTransparency Initiative (Initiative pour la Transparence dans le Secteur de la Pêche - FiTI) est une initiative multipartite globale qui vise à rendre la pêche plus durable et plus responsable par le biais de la transparence et de la participation.

 

La Mauritanie franchit un nouveau pas dans le renforcement de la transparence dans le domaine de la pêche.   Un groupe national multipartite a été formé pour accompagner l'initiative pour la transparence dans le secteur de la pêche, annonce un communiqué du ministère de l'Economie et des finances rendu public mardi.

Ce nouveau pas important de la Mauritanie dans l'initiative FiTI est « le résultat de consultations inclusives menées par chaque groupe de parties prenantes dans le but de sélectionner les représentants apparaissant comme étant les plus à même de porter la voix de tous les acteurs au niveau national », explique-t-on dans le communiqué.

La FisheriesTransparency Initiative (Initiative pour la Transparence dans le Secteur de la Pêche - FiTI) est une initiative multipartite globale qui vise à rendre la pêche plus durable et plus responsable par le biais de la transparence et de la participation. La FiTI repose sur une approche multipartite, qui réunit les principaux groupes de parties prenantes du secteur de la pêche (le gouvernement, les professionnels et la société civile) au sein d'un Groupe National Multipartite chargé de superviser le processus de la FiTI, renforçant ainsi la transparence et le dialogue au sein du secteur de la pêche du pays. En février 2016, la Mauritanie est devenue l'un des cinq pays pilotes de la FiTI aux côtés de la Guinée, de l'Indonésie, du Sénégal et des Seychelles.

«  Nous sommes fiers que la Mauritanie soit le premier pays à constituer un Groupe National Multipartite FiTI et que les acteurs du secteur se soient tous mobilisés pour désigner leurs représentants respectifs de manière inclusive. C'est une étape importante que nous franchissons aujourd'hui », a déclaré le ministère de l'Economie et des finances.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.