Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 22 Janvier 2018

  •   Algérie Presse Service
  • jeudi 25 février 2016 15:15

Le FMI : L'économie mondiale a besoin de nouveaux "filets de sécurité financière"

La directrice générale du FMI Christine Lagarde.

Le FMI juge "probable" un nouvel abaissement de ses prévisions de croissance mondiales en avril, lors de la publication de ses projections semestrielles. Il appelle les grands argentiers du G20, qui se réunissent en Chine vendredi et samedi, à mener d'urgence des "actions fortes" pour doper la croissance comme ils s'y sont engagés dans le passé.

 

 

La "forte vulnérabilité" de l'économie mondiale doit conduire à réfléchir à de nouveaux "filets de sécurité financière" sur le globe, à destination notamment des pays émergents, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI) mercredi.

"(Il y a) des risques accrus de déraillement de la reprise au moment où l'économie mondiale est fortement vulnérable à des chocs négatifs", indique le FMI dans un rapport publié à deux jours d'une réunion du G20-Finances à Shanghai.

Le Fonds s'inquiète notamment des turbulences financières "croissantes", de la chute des marchés boursiers et des "inquiétudes" liées au ralentissement chinois et à la chute des prix du pétrole.

Dans ce contexte, le FMI juge "probable" un nouvel abaissement de ses prévisions de croissance mondiales en avril, lors de la publication de ses projections semestrielles.

L'institution appelle les grands argentiers du G20, qui se réunissent en Chine vendredi et samedi, à mener d'urgence des "actions fortes" pour doper la croissance comme ils s'y sont engagés dans le passé.

Son rapport note toutefois que "moins de la moitié" des mesures économiques-clés promises par les grandes puissances ont, jusqu'à présent, été mises en œuvre.

Les Etats-Unis ont d'ailleurs par avance minimisé la portée de la réunion de Shanghai. "Il ne faut pas s'attendre à une réponse de crise dans un environnement sans crise", a affirmé le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, interrogé mercredi par Bloomberg TV.

Dans son rapport, le FMI estime, lui, que la conjoncture actuelle doit pousser les grandes puissances à innover et afin de mieux résister à une possible crise.

Selon l'institution, les efforts de la communauté internationale doivent ainsi "urgemment" se concentrer sur des moyens d'améliorer "le filet de sécurité financier" mondial.

"Il pourrait en particulier y avoir besoin d'envisager de nouveaux mécanismes de financement pour faire face aux risques qui menacent les pays exportateurs de matières premières et les pays émergents disposant de fondamentaux solides mais vulnérables aux évènements extérieurs", indique le FMI, sans donner plus de détails.

Le Fonds appelle également le G20 à réfléchir à un nouveau mécanisme de soutien financier qui pourrait permettre de "contenir" l'impact économique de crises géopolitiques ou sanitaires.

"Le monde manque d'un mécanisme pour gérer ces problèmes", estime le FMI, évoquant la crise des réfugiés ou de grandes épidémies.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Sonatrach prévoit une nouvelle rencontre sur la transition énergétique

L’objectif de ces journées est de permettre  à la communauté scientifique nationale et internationale d’aborder les derniers développements et innovations.

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).