Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 26 mai 2016 15:12

La plateforme ferrée de la 2e ligne du tramway de Casablanca sera réalisé par le Turc Yapi Merkezi

Le tramway de Casablanca devrait avoir bientôt sa deuxième lignes comprenant 20 stations.

Le groupe turc a remporté ce marché face à 4 concurrents : un autre groupe turc, Makyol, le groupement luso-marocain Somafel-Seprob et deux groupements franco-marocains, Colas Rail-Colas Maroc-GTR et Société générale des travaux du Maroc-TSO (NGE).

 

 

C’est le Turc Yapi Merkezi, rapporte L’Usine Nouvelle, qui réalisera la plateforme ferrée de la deuxième ligne du tramway de Casablanca, pour un coût de 900 millions de dirhams (quelque 83 millions d'euros), dont la moitié sera réglée en devises.

La durée du chantier, qui comprend une plateforme d'une longueur de 14,6 kilomètres (20 stations), est de 29 mois, indique ce journal électronique spécialisé dans les informations industrielles.

Yapi Merkezi, précise L’Usine nouvelle, a remporté ce marché face à 4 concurrents : un autre groupe turc, Makyol, le groupement luso-marocain Somafel-Seprob et deux groupements franco-marocains, Colas Rail-Colas Maroc-GTR et Société générale des travaux du Maroc-TSO (NGE).

Le groupe familial Yapi Merkezi a totalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 810 millions de dollars. Il est présent également à Dubaï, au Qatar et en Arabie Saoudite, entre autres pays. 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • ...il est aussi present à Setif !.....

    Rapporter PATRIOTE samedi 28 mai 2016 00:20
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.