Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 26 Juillet 2017

Maroc- Les flux des IDE enregistrent un fort repli en 2016 (Office des changes)

Cette baisse s’explique par une diminution de 19,7% des recettes, conjuguée à une augmentation de 45,8% des dépenses, précise l'Office qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs au titre des neuf premiers mois de l'année 2016.

 

 

Les flux des investissements directs étrangers (IDE) ont enregistré un fort repli durant les neuf premiers mois de l’année 2016. Ils se sont élevés à 15 milliards de dirhams (MMDH) contre 23,2 MMDH une année auparavant, soit une baisse de 35,4%, selon l’Office des changes.

Cette baisse s’explique par une diminution de 19,7% des recettes, conjuguée à une augmentation de 45,8% des dépenses, précise l'Office qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs au titre des neuf premiers mois de l'année 2016. S’agissant des recettes des Marocains résidant à l'étranger (MRE), elles ont enregistré une hausse de 4,5% pour s’établir  autour de 48,3 milliards de dirhams. La balance Voyages fait ressortir des recettes en hausse de 5,8 %, soit 2,8 milliards de DH de plus en une année.

L’Office relève par ailleurs une balance commerciale en solde négatif de l’ordre de 133,75 milliards de dirhams contre 116,82 milliards de dirhams à la même période de l’année 2015. Ce défit s’explique par des importations de biens en accroissement constant au titre des neuf premiers mois de l’année, atteignant une valeur de 298,40 milliards de dirhams, en hausse de 6,8% en une année. Les importations des biens d’équipement ont enregistré une hausse de 22,1%, passant de 69,54 milliards de dirhams à 84,93 milliards de dirhams en une année. Les importations des produits alimentaires se sont établies, quant à elles, à 32,63 milliards de dirhams de janvier à septembre, soit en hausse de 18,7% par rapport à la même période en 2015.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

« Je suis prêt à parier que les USA subventionnent l’industrie du schiste »-Pr Aktouf (audio)

L’industrie du pétrole et du gaz de schiste aux USA se concentre sur les puits les plus rentables. « Or, les plus rentables, c’est  8% d’espérance de gain de rentabilité par puits alors que le conventionnel est à 30% et plus », explique le Pr- Omar Aktouf.

Algérie : Haddad s’explique par le chiffre et la lettre

    Selon lui, les accusations dont l’ETRHB fait l’objet seraient pour la plupart infondées.

62% des Algériens n’ont pas d’eau 24 heures sur 24 (ADE)

  Le problème se pose dans des villes qui souffrent de l’insuffisance de la ressource,  des installations ou des deux.