Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Février 2017

  •   Maghreb Arabe Press
  • mardi 20 décembre 2016 16:14

Maroc: Bank Al Maghrib révise à la baisse sa prévision de croissance pour 2016 à 1,2%

Bank Al Maghrib a revu sa prévision de la croissance pour 2016 à la baisse à 1,2%, avec un repli de 9,6% de la valeur ajoutée agricole et un ralentissement du PIB non agricole à 2,6%.

 

 

A moyen terme et sous l'hypothèse de campagnes agricoles moyennes pour les deux prochaines années, la croissance devrait s’accélérer à 4,2% en 2017 et s’établir à 3,7% en 2018, indique un communiqué de la Banque centrale, publié à l’issue de la 4è réunion de cette année du Conseil de Bank AL Maghrib.

 La progression de sa composante non agricole devrait s’accélérer à 3,4% puis à 3,7% respectivement, soutenue par un accroissement des revenus, notamment agricoles, et des conditions monétaires accommodantes, précise le communiqué.

 L'inflation devrait avoisiner 1,6% en moyenne au terme de l'année 2016 et s’établir à des niveaux modérés à moyen terme. Pour 2017, l’inflation devrait revenir à 1%, en liaison avec la dissipation prévue des effets des chocs sur les prix des produits alimentaires à prix volatils, avant d’augmenter à 1,5% en 2018.

 Bank Al Maghrib (BAM) a décidé de maintenir inchangé, pour la 4è fois consécutive, le taux directeur à 2,25%, vu que son niveau actuel continue d'assurer des conditions monétaires appropriées.

 Tenant compte d’une prévision d’inflation en ligne avec l’objectif de stabilité des prix et au regard de l’évolution prévue de la situation économique à moyen terme, le Conseil a jugé que le niveau actuel du taux directeur continue d’assurer des conditions monétaires appropriées et a décidé ainsi de le maintenir inchangé à 2,25%.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Colère à la faculté des sciences politiques "Alger 3" : les enseignants décident une grève de 3 jours

Victimes jeudi dernier d'une attaque violente menée par des étudiants présumés, les enseignants de la faculté des sciences politiques de l'université "Alger 3" qui mettent en cause le recteur ont décidé d'un mouvement de grève de trois jours à partir du lundi 20 février 2017.

Air Algérie se "porte mal sur le plan financier ... tout doit être visible" - Boudjemaa Talai

La gestion d'Air Algérie, qui fait face à des problèmes d'organisation, doit être "transparente", a déclaré dimanche à Alger le ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemaa Talai, soulignant que l'entreprise "se porte mal" sur le plan financier.

Visite d’Angela Merkel à Alger : La coopération économique aurait été bien meilleure sans la règle du 51/49% (Opinion)

   Mme Angela Merkel sera en visite demain à Alger. Les aspects sécuritaires - notamment la question des clandestins en Allemagne - seront au menu. Mais quid de la relation économique? Le Pr Mebtoul fait un tour d'horizon et explique la règle du 51/49% appliqués aux IDE est dissuasive pour les PME qui "colonne vertébrale de l’économie allemande".