Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 29 Avril 2017

  •   Maghreb Emergent avec MAP
  • samedi 31 décembre 2016 16:32

Le secteur agricole freine le rythme de croissance de l’économie marocaine au 3ème trimestre 2016 (HCP)

Le rythme de croissance de l’économie nationale a affiché une forte baisse durant le troisième trimestre de 2016, se situant à 0,8% contre 4,1% au titre de la même période un an auparavant, a indiqué ce samedi le Haut-commissariat au Plan (HCP) dans une note d’information relative à la situation économique du troisième trimestre 2016.

 

Cette chute est attribuable à une forte baisse de l’activité agricole et à un accroissement modéré des activités non agricoles, explique le HCP. Selon la même source,  la valeur ajoutée en volume, corrigée des variations saisonnières, au niveau du secteur primaire, a enregistré une baisse de 10,9% au 3ème trimestre 2016, contre une forte croissance de 13,5% durant la même période de 2015. Le HCP explique cette mauvaise performance par la diminution de l’activité de l’agriculture (-11,7%) ainsi que de celle de la pêche (- 1,6%), contre une augmentation de 13,3% et 15,9% respectivement un an auparavant.

La valeur ajoutée du secteur secondaire a, quant à elle, enregistré un ralentissement de son rythme de croissance, passant de 1,8% à 0,9% au titre du troisième trimestre 2016, en raison du faible accroissement des valeurs ajoutées de l’électricité et eau, des industries de forte baisse du bâtiment et des travaux publics et de la baisse de la valeur ajoutée de l’industrie d’extraction.

S’agissant de la valeur ajoutée du secteur tertiaire, elle a enregistré une progression de l’ordre de  2,5% contre 1,2%, durant le 3ème trimestre de l’année 2015. La valeur ajoutée globale réalisée par l’ensemble des activités économiques durant le 3ème trimestre 2016 a ainsi  augmenté de 1,9% contre 1,6% un an auparavant.

Aux prix courants, l’accroissement du PIB s’est situé à 2,8% au lieu de 6%, une année auparavant. De ce fait, la hausse du niveau général des prix a été de 2% au lieu de 1,9%.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie :"L’augmentation du taux d’intérêt directeur n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation du dinar"

Pour l’universitaire Fatma Marrakchi Charfi, les dernières mesures prises par le conseil ministériel restreint pour propulser l’épargne à travers l’augmentation du taux d’intérêt n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation de la monnaie nationale et ce « parce que le pays a un taux d’intérêt réel négatif ».

Le CPP regrette Mélenchon et vote contre Hamid Grine (audio-vidéo)

Le Café presse politique a anticipé la relation Algérie-France sous une présidence Macron qui se dessine. Et boycotté les législatives dans son menu.

Tunisie- Le taux de chômage des diplômés du supérieur a doublé depuis 2005 (étude)

“La probabilité de chômage des diplômés du supérieur est supérieure à celle de la main d’œuvre active en général”.