Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 5 octobre 2017 11:00

Maroc - La pauvreté a reculé entre 2004 et 2014 et reste principalement rurale

Crédit photo : Corinne Béguin (publiée sur : https://www.happyknowledge.com). 

Le recul important de la pauvreté multidimensionnelle au Maroc constaté par le HCP n’est pas équitablement réparti. Il est plus important en milieu urbain qu’en milieu rural où vivaient, en 2014, 85,4% des pauvres contre 80% en 2004.

 

Selon une étude du Haut Commissariat marocain au Plan (HCP), présentée hier à Rabat et dont les principaux éléments ont été rapportés par la presse marocaine, la pauvreté multidimensionnelle a sensiblement baissé au Maroc entre 2004 et 2014, année du dernier recensement de la population.

L’effectif global de la population en situation de pauvreté multidimensionnelle, indique le HCP, a baissé à raison de 9,4% par an entre 2004 et 2014, passant ainsi de 7,5 millions de personnes à 2,8 millions.

Pour rappel, le calcul de la pauvreté multidimensionnelle intègre d’autres éléments que le simple revenu. Ces éléments sont le nombre de biens mobiliers possédés (télévision, téléphone, etc.), l’alimentation, la mortalité infantile, le nombre d’années de scolarisation, l’accès à l’électricité, à l’eau potable et aux sanitaires, la qualité du solde l’habitat et, enfin, le combustible utiliser dans la cuisine.

 

45,2% des communes rurales connaissent un déficit en éducation

 

Le recul important de la pauvreté multidimensionnelle au Maroc constaté par le HCP n’est pas équitablement réparti. Il est plus important en milieu urbain qu’en milieu rural où vivaient, en 2014, 85,4% des Marocains pauvres, contre 80% en 2004.

Dans une étude rendue publique par l’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) le 28 septembre 2017, l'indice de développement local multidimensionnel (IDLM) marocain s'est établi à 0,70 sur une échelle allant de 0 à 1, ce qui signifie, selon les rédacteurs du document, que « les déficits en développement s'élèvent à une moyenne de 30% dans chacune des dimensions du développement ».

 

Classement des régions selon l'indice de développement local multidimensionnel de la plus pauvre à la plus riche (publié par « Tel quel » ; source : OMDH).Classement des régions selon l'indice de développement local multidimensionnel de la plus pauvre à la plus riche (publié par « Tel quel » ; source : OMDH).

 

L’IDLM, indique l’étude de l’OMDH, « tient en compte les dimensions non-monétaires du développement » et « résume le progrès cumulé dans six dimensions du développement, de la santé, de l'éducation, de l'emploi, du logement, de l'accès aux services sociaux et du cadre de vie des ménages ».

Le document, élaboré sur la base des résultats du Recensement de la population de 2014, pointe un déficit de développement deux fois plus important dans les campagnes que dans les villes : 45,2% des communes rurales connaissent un déficit en éducation, 40% pour le cadre de vie, 37,3%, suivi de l'habitat (25,0%), des services sociaux (22,3%) et de l'activité économique (10,4%).


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Le point de l'actualité économique de Radio M

  Nous vous présentons, en français et en arabe, le point de l’actualité économique de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.

Le flash info de Radio M.

  Nous vous présentons, en français et en arabe, le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.

Maroc - 33 activistes du Hirak comparaîtront devant la cour d’appel de Casablanca le 24 octobre prochain

Ces détenus et d’autres ont été arrêtés suite aux contestations qu’a connues le Rif, au nord du Maroc et qui avaient été déclenchés par la mort d'un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordures fin octobre 2016 à Al Hoceïma. Selon le président de l'Association marocaine des droits de l'Homme, Ahmed Haij, leur nombre total se situe entre...