Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Maghreb Emergent
  • vendredi 2 mars 2018 12:28

Maroc : les exportations du secteur automobile en hausse de 8,5% en janvier 2018

Les résultats préliminaires au titre du mois de janvier 2018 font ressortir une hausse des importations (+1.238MDH) plus importante que celle des exportations (+631MDH), ce qui se traduit par un accroissement du déficit commercial de 607MDH.

 

Les importations marocaines ont attient, en janvier 2018, 35.854MDH contre 34.616MDH en janvier 2017, en hausse de 3,6%, selon l’Office des changes. Cette évolution est imputable à l’augmentation des achats de produits alimentaires (+975MDH), notamment de céréales tels le blé (+471MDH) et le maïs (+123MDH). La hausse concerne également les achats de produits énergétiques (+400MDH) particulièrement les approvisionnements en gaz de pétrole et autres hydrocarbures (+451MDH). En revanche, les importations de demi-produit, de biens d’équipement et de produits finis de consommation se stabilisent et celles de produits bruts accusent un léger recul.

Concernant les exportations, celles-ci enregistrent une hausse de 3,2%: 20.378MDH au lieu de 19.747MDH en janvier 2017. Ce résultat s’explique par l’amélioration des expéditions du secteur automobile (+409MDH), des ventes de phosphates et dérivés (+330MDH) et de celles du secteur aéronautique (+119MDH). Les exportations des autres secteurs demeurent, quand à elles, quasiment stables.

Ainsi, le déficit commercial s’établit à 15.476MDH en janvier 2018 au lieu de 14.869MDH un an auparavant et le taux de couverture se situe à 56,8% contre 57%. S’agissant des flux financiers, les recettes MRE atteignent 5.691MDH contre 4.699MDH un an auparavant en progression de 21,1% ou +992MDH.

Augmentation des recettes touristiques

De même, les recettes touristiques augmentent de 32,3% ou +1.306MDH (5.350MDH contre 4.044MDH une année auparavant) et les dépenses s’accroissent de 27,2% ou +324MDH (1.516MDH contre 1.192MDH). De ce fait, la balance voyages progresse de 34,4% ou +982MDH : 3.834MDH au lieu de 2.852MDH en janvier 2017.

Enfin, le flux des investissements directs étrangers (IDE) enregistre une hausse de 25,5% ou +384MDH: 1.888MDH contre 1.504MDH en janvier 2017. Cette évolution est imputable à l’accroissement des recettes (+1.090MDH) plus important que celui des dépenses (+706MDH ).


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.