Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 28 Juillet 2017

  •   Maghreb Emergent avec TAP
  • mercredi 16 novembre 2016 15:05

"Tunisia 2020":La Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de la part des pays du G7 et de l’UE (ministres)

La Tunisie aspire à la mise en place d’une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissement et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).

 

Les préparatifs de la Conférence internationale sur l’investissement « Tunisia 2020 » (prévue les 29 et 30 novembre 2016) ont été au centre de la rencontre tenue par les ministres des Affaires étrangères et du Développement, Khemaïs Jhinaoui et Fadhel Abdelkefi avec les ambassadeurs des pays du G7 (Allemagne, Canada, France, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni) et de l’Union européenne(UE), a fait savoir mercredi, le département des Affaires étrangères.

Les responsables tunisiens ont, à cette occasion, indiqué que la Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de ces pays qui dépassera le cadre d’appui traditionnel, de manière à lui permettre de mettre en place une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissement et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).

De leur côté, les ambassadeurs présents à cette rencontre ont exprimé l’engagement de leurs pays à participer à cette conférence en dépêchant des délégations de haut niveau comprenant des responsables politiques et économiques et représentant les secteurs public et privé.

Ils ont également affirmé que le développement économique de la Tunisie présente le meilleur garant de la réussite de la démocratie naissante. Il a été convenu lors de cette réunion d’assurer le suivi des accords et des partenariats qui seront conclus entre les représentants des secteurs public et privé lors de la conférence.

Pour rappel,  le plan quinquennal de développement 2016-2020 nécessite des investissements de l’ordre de 60 milliards de dollars, qui seront répartis entre 60% pour les projets privés et 40% pour les projets publics.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Sovac assure qu’il "partage" la stratégie du gouvernement pour le développement de l’industrie automobile

Le patron de Sovac Mourad Oulim a fait cette déclaration lors de l’inauguration, aujourd’hui, de l’usine de montage de véhicules de cette entreprise, réalisée en partenariat avec l’allemand Volkswagen. Sa déclaration pourrait être interprétée comme une assurance donnée au ministre de l’Industrie, Mehdjoub Bedda, absent de la cérémonie d’inauguration et qui a déjà exprimé ses doutes quant au montage automobile...

Algérie - Le gouvernement se contente d’une présence symbolique à l’inauguration de l’usine de Sovac (éclairage)

  L’absence du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune et de Mehdjoub Bedda à l’inauguration de l’usine de montage de véhicules de Sovac représente une rupture avec la politique industrielle menée par l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et son ministre de l’Industrie Abdesselam Bouchouareb.

Maroc- En attendant le takaful, le financement de l'immobilier par les banques islamiques sera une prise de risque

Pour Adnane El Guetari, Dg d'Umnia Bank, ''le démarrage de notre banque est désormais effectif avec ces premiers documents. Outre les produits et services relatifs à la gestion de comptes, nous pouvons également proposer des financements immobiliers sans des produits d’assurance.''