Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   Maghreb Emergent avec TAP
  • mercredi 16 novembre 2016 15:05

"Tunisia 2020":La Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de la part des pays du G7 et de l’UE (ministres)

La Tunisie aspire à la mise en place d’une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissement et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).

 

Les préparatifs de la Conférence internationale sur l’investissement « Tunisia 2020 » (prévue les 29 et 30 novembre 2016) ont été au centre de la rencontre tenue par les ministres des Affaires étrangères et du Développement, Khemaïs Jhinaoui et Fadhel Abdelkefi avec les ambassadeurs des pays du G7 (Allemagne, Canada, France, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni) et de l’Union européenne(UE), a fait savoir mercredi, le département des Affaires étrangères.

Les responsables tunisiens ont, à cette occasion, indiqué que la Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de ces pays qui dépassera le cadre d’appui traditionnel, de manière à lui permettre de mettre en place une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissement et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).

De leur côté, les ambassadeurs présents à cette rencontre ont exprimé l’engagement de leurs pays à participer à cette conférence en dépêchant des délégations de haut niveau comprenant des responsables politiques et économiques et représentant les secteurs public et privé.

Ils ont également affirmé que le développement économique de la Tunisie présente le meilleur garant de la réussite de la démocratie naissante. Il a été convenu lors de cette réunion d’assurer le suivi des accords et des partenariats qui seront conclus entre les représentants des secteurs public et privé lors de la conférence.

Pour rappel,  le plan quinquennal de développement 2016-2020 nécessite des investissements de l’ordre de 60 milliards de dollars, qui seront répartis entre 60% pour les projets privés et 40% pour les projets publics.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.

Le Comité de soutien au journal Al Fadjr est né: "Pour un nouveau modèle de l’édition de presse"

Le comité de soutien au journal Al Fadjr est né, lors d’une assemblée générale, ce samedi 18 novembre 2017 à la maison de la presse Tahar Djaout.