Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 29 Mars 2017

  •   Maghreb Emergent
  • jeudi 1 décembre 2016 08:19

La conférence "Tunisia 2020" s’achève sur des promesses d’investissement de 15 milliards USD

Pas moins de 140 projets publics et privés inscrits dans le cadre du plan tunisien de développement 2016-2020 ont été présentés à la conférence "Tunisia 2020" qui a réuni pendant deux jours plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, des représentants des institutions financières internationales et des investisseurs.

 

Les travaux de la conférence sur l’investissement en Tunisie "Tunisia 2020" ont pris fin hier soir à Tunis. Les engagements récoltés ont avoisiné les 15 milliards de dollars sous forme d’investissements directs, dettes reconverties, prêts bonifiés préférentiels et dons généreux, selon le chef du Gouvernement Youssef Chahed.

Pas moins de 140 projets publics et privés inscrits dans le cadre du plan tunisien de développement 2016-2020 ont été présentés à la conférence "Tunisia 2020" qui a réuni pendant deux jours plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, des représentants des institutions financières internationales et des investisseurs.

Plusieurs conférences thématiques sur l’économie numérique, le tourisme et l’éducation, regroupant des responsables tunisiens et d'autres pays, des experts et des chefs d’entreprises, ont été organisées au premier jour de l’événement.

Le deuxième jour a été consacré à des conférences sur l’industrie automobile et aéronautique, l’industrie textile, la santé et industrie pharmaceutique, l’électricité et énergies renouvelables, l’agriculture et agro-industries et la gestion de l'eau.

Les promesses d’investissements en chiffres :

Allemagne: 1,4 milliard de dollars sur 4 ans

Qatar: 1,250 milliard de dollars

France: 1,1 milliard de dollars sur 4 ans

Koweit: 500 millions de dollars

Turquie: 500 millions de dollars

Union Européenne: 407 millions de dollars

Canada: 24 millions de dollars canadiens

Suisse: 250 millions de dinars

Banque Mondiale: 4 milliards de dollars sur 4 ans

Banque Européenne d'Investissement (BEI): 2,5 milliards d'euros sur 4 ans

Fonds Arabe pour le Développement Économique et Social (FADES) : 1,5 milliard de dollars

La Banque africaine de développement (BAD) : 1,5 milliards de dollars

Banque Européenne de reconstruction et de développement: 650 millions d'euros sur 5 ans

Fonds Saoudien du développement: 800 millions de dollars


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: La BDL a fait sa mise à jour informatique

La Banque de développement local (BDL) a lancé mardi son nouveau système d'information, une plateforme informatique moderne qui permet notamment un traitement rapide et en temps réel des opérations et transactions bancaires, en éliminant tous les obstacles que rencontraient les clients de la banque.

Algérie - Législatives: Le RND apporte une "touche protectionniste" accentuée au nouveau "modèle économique"

Le RND d'Ahmed Ouyahia s'insère dans le "nouveau modèle économique" du gouvernement mais entend y apporter sa touche. Son programme économique accentue la tendance "protectionniste" qui prévaut au sein du pouvoir.

Algérie: Des avantages fiscaux supplémentaires aux investissements qui génèrent plus de 100 emplois

Lancer un investissement en Algérie qui génère plus de 100 emplois donne des droits à des avantages supplémentaires. Ils viennent d'être précisées dans un décret exécutif publié au journal officiel.