Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 28 Juillet 2017

  •   Maghreb Emergent avec TAP
  • samedi 10 décembre 2016 10:21

Tunisie- Le déficit commercial s’est sensiblement creusé durant les onze premiers mois de 2016

Le déficit commercial de la Tunisie s’est aggravé, durant les onze premiers mois de 2016. Cependant, le taux de couverture des importations par les exportations est resté quasi-stable.

 

Le déficit commercial de la Tunisie s’est aggravé, durant les onze premiers mois de 2016, pour atteindre 11.628 millions de dinars (MD), contre 11.230,6 MD au cours de la même période de 2015, selon les résultats du commerce extérieur publiés, vendredi, par l’Institut national de la statistique (INS).

Le taux de couverture des importations par les exportations est resté quasi-stable et s’est établi à 69,4%, contre 69,2% durant la même période de 2015.

Ce déficit commercial est du au déficit enregistré au niveau de la balance énergétique (-2 662,3 MDT contre -3.228,3 MDT en 2015), ce qui représente 22,9% du déficit global, et également au niveau de la balance alimentaire (-947,5 MDT contre un excédent de 4,4 MDT en 2015), en raison de la baisse des quantités exportées d’huile d’olive (97,9 mille tonnes, durant les 11 premiers mois de 2016 contre 293,6 mille tonnes en novembre 2015).

Cette aggravation du déficit commercial est expliquée, également, par la hausse des importations (+4,2% à 38.022,6 MDT), notamment, celles matières premières et du phosphate de 5,7%, des produits semi-manufacturés de 10,1%, des produits d’équipement de 8,3% et des produits de consommation non essentiels de 12%.

Chute des importations énergétiques

En revanche, les importations énergétiques ont chuté de 20,7%, ainsi que ceux de produits agricoles de base qui ont régressé de 6,5%, et ce, au vu de la baisse de nos achats de blé dur (479,2 MDT contre 627 MDT).

En ce qui concerne les exportations, la hausse enregistrée (+4,5% à 26 394,6 MDT), durant les onze premiers mois de l’année 2016, est due à l’amélioration des exportations du phosphate et ses dérivés qui ont évolué de 42,3%, grâce à l’évolution des exportations de l’acide phosphorique (489,2 MDT en novembre 2016 contre 293,8 MDT en 2015) et du D.A.P (diammonium phosphate) (376,4 MDT en 2016 contre 195,1 MDT en 2015). Idem pour les exportations des industries mécaniques et électriques et du textile et de l’habillement qui ont gagné respectivement 15,6% et 7,9%.

Les exportations des produits agricoles et alimentaires ont, au contraire, régressé de 27,3%, suite à la baisse des recettes de l’huile d’olive, en comparaison avec la même période de 2015 (745,8 MD en 2016 contre 1 835,2 MDT en 2015) et à la régression des exportations de l’énergie de 26,3%.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Sovac assure qu’il "partage" la stratégie du gouvernement pour le développement de l’industrie automobile

Le patron de Sovac Mourad Oulim a fait cette déclaration lors de l’inauguration, aujourd’hui, de l’usine de montage de véhicules de cette entreprise, réalisée en partenariat avec l’allemand Volkswagen. Sa déclaration pourrait être interprétée comme une assurance donnée au ministre de l’Industrie, Mehdjoub Bedda, absent de la cérémonie d’inauguration et qui a déjà exprimé ses doutes quant au montage automobile...

Algérie - Le gouvernement se contente d’une présence symbolique à l’inauguration de l’usine de Sovac (éclairage)

  L’absence du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune et de Mehdjoub Bedda à l’inauguration de l’usine de montage de véhicules de Sovac représente une rupture avec la politique industrielle menée par l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et son ministre de l’Industrie Abdesselam Bouchouareb.

Maroc- En attendant le takaful, le financement de l'immobilier par les banques islamiques sera une prise de risque

Pour Adnane El Guetari, Dg d'Umnia Bank, ''le démarrage de notre banque est désormais effectif avec ces premiers documents. Outre les produits et services relatifs à la gestion de comptes, nous pouvons également proposer des financements immobiliers sans des produits d’assurance.''