Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   Maghreb Emergent avec TAP
  • samedi 10 décembre 2016 10:21

Tunisie- Le déficit commercial s’est sensiblement creusé durant les onze premiers mois de 2016

Le déficit commercial de la Tunisie s’est aggravé, durant les onze premiers mois de 2016. Cependant, le taux de couverture des importations par les exportations est resté quasi-stable.

 

Le déficit commercial de la Tunisie s’est aggravé, durant les onze premiers mois de 2016, pour atteindre 11.628 millions de dinars (MD), contre 11.230,6 MD au cours de la même période de 2015, selon les résultats du commerce extérieur publiés, vendredi, par l’Institut national de la statistique (INS).

Le taux de couverture des importations par les exportations est resté quasi-stable et s’est établi à 69,4%, contre 69,2% durant la même période de 2015.

Ce déficit commercial est du au déficit enregistré au niveau de la balance énergétique (-2 662,3 MDT contre -3.228,3 MDT en 2015), ce qui représente 22,9% du déficit global, et également au niveau de la balance alimentaire (-947,5 MDT contre un excédent de 4,4 MDT en 2015), en raison de la baisse des quantités exportées d’huile d’olive (97,9 mille tonnes, durant les 11 premiers mois de 2016 contre 293,6 mille tonnes en novembre 2015).

Cette aggravation du déficit commercial est expliquée, également, par la hausse des importations (+4,2% à 38.022,6 MDT), notamment, celles matières premières et du phosphate de 5,7%, des produits semi-manufacturés de 10,1%, des produits d’équipement de 8,3% et des produits de consommation non essentiels de 12%.

Chute des importations énergétiques

En revanche, les importations énergétiques ont chuté de 20,7%, ainsi que ceux de produits agricoles de base qui ont régressé de 6,5%, et ce, au vu de la baisse de nos achats de blé dur (479,2 MDT contre 627 MDT).

En ce qui concerne les exportations, la hausse enregistrée (+4,5% à 26 394,6 MDT), durant les onze premiers mois de l’année 2016, est due à l’amélioration des exportations du phosphate et ses dérivés qui ont évolué de 42,3%, grâce à l’évolution des exportations de l’acide phosphorique (489,2 MDT en novembre 2016 contre 293,8 MDT en 2015) et du D.A.P (diammonium phosphate) (376,4 MDT en 2016 contre 195,1 MDT en 2015). Idem pour les exportations des industries mécaniques et électriques et du textile et de l’habillement qui ont gagné respectivement 15,6% et 7,9%.

Les exportations des produits agricoles et alimentaires ont, au contraire, régressé de 27,3%, suite à la baisse des recettes de l’huile d’olive, en comparaison avec la même période de 2015 (745,8 MD en 2016 contre 1 835,2 MDT en 2015) et à la régression des exportations de l’énergie de 26,3%.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.

Le Comité de soutien au journal Al Fadjr est né: "Pour un nouveau modèle de l’édition de presse"

Le comité de soutien au journal Al Fadjr est né, lors d’une assemblée générale, ce samedi 18 novembre 2017 à la maison de la presse Tahar Djaout.