Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

  •   Maghreb Emergent
  • mercredi 28 décembre 2016 10:40

Tunisie-Le constructeur automobile français Peugeot PSA envisage de s’implanter à Médenine

Après le Maroc, l’Algérie, la Tunisie devrait accueillir un projet d’une usine d’assemblage de véhicules de la marque Peugeot dans la région de Médenine.

 

Le constructeur automobile français Peugeot PSA envisage de s’implanter en Tunisie. Selon le site de la radio Jawhara FM, citant l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, l’implantation de Peugeot PSA dans la « région extrêmement prometteuse » de Médenine est en cours d’étude.

La proposition suggérée par le gouverneur de Médenine autour de l'implantation dans la région d'une filiale du constructeur automobile français PSA Peugeot est en cours d'étude, a-t-il précisé à Jawhara FM lors d’une visite qu’il a effectuée mardi au gouvernorat de Médenine.

L’ambassadeur n’a pas donné plus de détails sur le projet. Il pourrait s’agir du projet d’assemblage d’un véhicule pick-up destiné au marché tunisien, dévoilé lors de la Conférence internationale sur l’investissement, Tunisia 2020.

Selon un communiqué du groupe PSA ce projet d'assemblage démarrera mi-2018 pour un volume annuel de 1.200 unités destiné à couvrir les besoins du marché tunisien.

Rappelons que Peugeot  prévoit de s’engager dans un projet d’assemblage de trois modèles de voitures en Algérie, en partenariat avec deux partenaires privés locaux. Le pacte d’actionnaires qui devait être signé en avril dernier, à l’occasion de la visite de l’ex- Premier ministre français Manuel Valls,  a été reporté sine die.

Peugeot est par ailleurs présent au Maroc avec une usine d’assemblage à Casablanca. Le groupe s’est engagé dans  un grand projet d’assemblage de moteurs à Kénitra.  


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pétrole, toujours et encore [ LE BLOG ECO ]

  La demande mondiale de pétrole en 2040 devrait être proche de 103 millions de barils par jour (mb/j) soit 10,8% de plus qu’en 2015 (92,5 mb/j).

L'Algérie entame la révision de la loi sur les hydrocarbures pour attirer les investisseurs étrangers

L'Algérie a entamé la révision de la loi sur les hydrocarbures, afin d'en faire un texte plus attractif qui attire les investisseurs étrangers.

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial.