Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 26 Mars 2017

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 7 janvier 2017 09:35

La Commission européenne veut réviser l’accord d’association avec la Tunisie

Les textes initiaux pour la négociation d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne  et la Tunisie traitent d’un ensemble de 11 domaines, dont un réservé aux produits agricoles.

 

L’accord d’association Tunisie – Union européenne est en passe d’être réformé.  Selon le site d’information tunisien Kapitalis, la Commission européenne (CE) a lancé une consultation publique auprès des parties européennes concernées afin qu’elles soumettent leurs vues à propos de la révision de l’accord d’association Tunisie-UE.

Les textes initiaux pour la négociation d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne  et la Tunisie traitent d’un ensemble de 11 domaines, dont un réservé aux produits agricoles. Selon le document de base de la proposition de l’UE sur les échanges des produits agricoles, des produits agricoles transformés et produits de la pêche avec la Tunisie, les points principaux à négocier sont : la liste des produits sensibles; le traitement des produits sensibles; les volumes à soumettre au contingentement tarifaire pour les produits sensibles; les échéanciers des déclassements, les périodes de transition pour la Tunisie et le taux de progression des quotas tarifaires; et l’adaptation au régime des prix d’entrée.

Le chapitre des échanges agricoles de la proposition de la CE comprend également d’autres points, tels que l’établissement d’une liste négative et des mesures non-tarifaires. L’accord d’association conclu en 1995 entre la Tunisie et l’UE a permis la création une zone de libre-échange. Cet accord a permis la suppression progressive des droits de douane sur les produits manufacturés et à la mise en place de concessions pour les échanges des produits agricoles. Depuis son entrée en vigueur, le commerce bilatéral a plus que doublé, les exportations tunisiennes (notamment dans les secteurs textile et mécanique) vers l'Union européenne ont presque triplé et les investissements directs étrangers européens en Tunisie ont rapidement progressé, selon la Commission européenne.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Rocambolesque revirement sur le dossier des importations après plusieurs jours d’embargo

  La Banque d’Algérie a autorisé la domiciliation des opérations d’importations de produits destinés à la revente en l’état. Ce revirement intervient moins d’une semaine après la suspension décidée par le ministre du commerce Abdelmadjid Tebboune.

OPEP et NON OPEP trancheront en avril sur la reconduction de l’accord sur la réduction de la production

  Les membres du comité ministériel de suivi des accords OPEP et non OPEP, réunis au Koweït se prononceront en avril prochain sur la reconduction ou non de l’accord sur la réduction de leur production.

Maroc: Pour pouvoir former le gouvernement El Othmani a cédé et fait le contraire de Benkirane

                                           Saad Eddine El Othmani a rapidement dénoué le blocage dans lequel s’empêtrait son prédécesseur Abdelilah Benkirane. Il a choisi de céder : l’USFP fera partie du gouvernement, l’Istiqlal reste dehors.