Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 7 janvier 2017 09:35

La Commission européenne veut réviser l’accord d’association avec la Tunisie

Les textes initiaux pour la négociation d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne  et la Tunisie traitent d’un ensemble de 11 domaines, dont un réservé aux produits agricoles.

 

L’accord d’association Tunisie – Union européenne est en passe d’être réformé.  Selon le site d’information tunisien Kapitalis, la Commission européenne (CE) a lancé une consultation publique auprès des parties européennes concernées afin qu’elles soumettent leurs vues à propos de la révision de l’accord d’association Tunisie-UE.

Les textes initiaux pour la négociation d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne  et la Tunisie traitent d’un ensemble de 11 domaines, dont un réservé aux produits agricoles. Selon le document de base de la proposition de l’UE sur les échanges des produits agricoles, des produits agricoles transformés et produits de la pêche avec la Tunisie, les points principaux à négocier sont : la liste des produits sensibles; le traitement des produits sensibles; les volumes à soumettre au contingentement tarifaire pour les produits sensibles; les échéanciers des déclassements, les périodes de transition pour la Tunisie et le taux de progression des quotas tarifaires; et l’adaptation au régime des prix d’entrée.

Le chapitre des échanges agricoles de la proposition de la CE comprend également d’autres points, tels que l’établissement d’une liste négative et des mesures non-tarifaires. L’accord d’association conclu en 1995 entre la Tunisie et l’UE a permis la création une zone de libre-échange. Cet accord a permis la suppression progressive des droits de douane sur les produits manufacturés et à la mise en place de concessions pour les échanges des produits agricoles. Depuis son entrée en vigueur, le commerce bilatéral a plus que doublé, les exportations tunisiennes (notamment dans les secteurs textile et mécanique) vers l'Union européenne ont presque triplé et les investissements directs étrangers européens en Tunisie ont rapidement progressé, selon la Commission européenne.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.