Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

"La Tunisie a été classée paradis fiscal pour deux raisons" (Ben Hammouda)

 

 

La Tunisie figure depuis le 5 décembre courant sur la liste européenne des paradis fiscaux pour deux principales raisons, estime Hakim Ben Hammouda, ancien ministre des finances tunisien qui s’exprimait aujourd’hui sur Radio M. La première est liée à la coopération en matière d’échange d’informations avec les autres pays.

 

Le degré d’engagement de la Tunisie en matière d’échange d’informations a été « probablement jugé insuffisant  du point de vue de  l’Union européenne », a-t-il soutenu.

La deuxième raison est celle des incitations fiscales garanties par la Tunisie aux multinationales. Une mesure d’encouragement de moins en moins tolérée sur le plan international, poursuit l’invité de Radio M.

Hakim Ben Hammouda a tenu à préciser, à ce sujet, que les Tunisiens qui ont été fortement surpris par l’annonce du classement de leur pays sur la liste des paradis fiscaux, n’ont pas mesuré le changement de contexte que le monde entier vit depuis quelques années. Un changement de contexte qui remonte aux années 2007-2008 avec la crise qui a secoué de nombreux pays. L’onde de choc de cette crise a fait de la lutte contre l’évasion fiscale et surtout les paradis fiscaux une véritable priorité. Le terrorisme et le blanchiment d’argent ont renforcé la volonté des pays à aller encore plus loin dans cette lutte.

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.

Le ministère des Affaires étrangères dément le rappel de l’ambassadeur malien par Bamako

  Selon le site malien abamako.com, « les représentants diplomatiques du Mali en Algérie ont été rappelés par leur pays pour consultation sur la situation précaire de leurs ressortissants ».