Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   TAP
  • vendredi 29 décembre 2017 16:26

Tunisie : Le Taux d'inflation atteint 6,3% en novembre 2017 (BCT)

L’habillement et les chaussures sont les rares produits ayant connu une relative baisse des prix.

Le taux d’inflation s’est aggravé, en novembre 2017, pour atteindre 6,3% en glissement annuel contre 5,8% en octobre 2017, indique la Banque centrale de Tunisie (BCT) dans une note de conjoncture.

La hausse de l’inflation a concerné aussi bien les prix libres qu’administrés, qui se sont accrus respectivement de 7,2% et 3,6% en glissement annuel au cours du mois de novembre 2017 contre 6,8% et 2,6% un moins auparavant, niveaux nettement plus élevés que ceux enregistrés en novembre 2016 (4,8% et 1,2% respectivement).

La progression notable des prix libres a été soutenue par ceux des produits alimentaires (+10,2% en novembre en glissement annuel contre +8,4% en octobre), surtout pour leur composante transformée (11,5% en novembre contre 10,8% en octobre 2017 et seulement 3,1% en novembre 2016).

Quant à l’affermissement de l’inflation des produits à prix administrés (+3,6% en novembre 2017 contre +2,6% le mois précédent), il est dû à la forte progression de l’inflation des produits manufacturés, en relation avec un effet de base engendré par la baisse des prix du tabac en novembre 2016.

L’analyse par branche d’activité montre que les principales composantes de l’IPC ont connu des évolutions contrastées. En effet, alors que l’inflation des produits alimentaires a connu une forte accélération, celle des produits manufacturés a progressé modérément. L’inflation des services a plutôt enregistré une quasi-stabilité dans son rythme d’évolution.

La hausse conséquente des prix des produits alimentaires (+8,7% en novembre en glissement annuel contre +7,2% en octobre) a été principalement tirée par l’accélération de l’inflation des produits alimentaires frais (+9,4% en glissement annuel contre +7,1%) due à la diminution de l’offre sur le marché domestique de certains produits.

Produits manufacturés: +6,3% de hausse

Concernant l’inflation des produits manufacturés, elle a enregistré, en novembre 2017, une hausse de 6,3% en glissement annuel contre 6,1% un mois auparavant. Cette accélération se traduit au niveau des prix des produits manufacturés: équipements ménagers (+3,6% en G.A contre +3,2%), matériaux de construction et d’entretien de logement (+10,3% en glissement annuel contre +8,4%), produits d’entretien (+4,7% en glissement annuel contre +4,2%) et autres produits manufacturés (+6,8% en glissement annuel contre +5,9%).

Habillement et chaussures… en baisse

En revanche, les prix de l’habillement et chaussures ont connu une relative détente par rapport au mois précédent (+6,6% en glissement annuel contre +7,9%).

L’inflation des services a évolué au même rythme que celui du mois d’octobre 2017 soit 4,3% en glissement annuel. Cette hausse résulte des évolutions disparates des principales composantes. Ainsi, alors que l’inflation du service de loyer et celle des autres services se sont maintenues au même niveau du mois précédent, soit respectivement 4,5% et 6,4% en glissement annuel, l’inflation des tarifs publics a connu un léger ralentissement (+1,7% en glissement annuel contre +1,8% un mois auparavant).

6% de hausse de l’inflation des services “santé et hygiène”

Quant à l’inflation des services de santé et d’hygiène, elle a enregistré une hausse plus soutenue (6,0% en glissement annuel contre 5,5% un mois auparavant).

Par ailleurs, les deux principaux indicateurs de l’inflation sous-jacente sont demeurés sur un palier relativement élevé. L’inflation “hors produits administrés et alimentaires frais”, bien qu’ayant accusé un léger recul en glissement annuel, s’est établie à 6,6% en novembre contre 6,7% un mois auparavant. Par contre, l’inflation “hors produits alimentaires et énergie” s’est inscrite en hausse pour atteindre 5,5% contre 5,3% en octobre 2017.

En moyenne, les deux indices sous-jacents se sont établis à 6,3% et 5,4% respectivement, au cours des 11 premiers mois de 2017, contre 5,1% et 4,7% durant la même période de 2016, dénotant du caractère persistant de l’inflation.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.

Le ministère des Affaires étrangères dément le rappel de l’ambassadeur malien par Bamako

  Selon le site malien abamako.com, « les représentants diplomatiques du Mali en Algérie ont été rappelés par leur pays pour consultation sur la situation précaire de leurs ressortissants ».