Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Juin 2018

  •   TAP
  • mardi 20 février 2018 19:55

La Tunisie dépasse l’Algérie en matière de consommation de plastique

 L’Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l’Afrique du Sud.

La consommation par habitant du plastique en Tunisie atteindra 31 kg d’ici 2020. Elle est déjà passée de 20 kg en 2007 à 27,7 kg en 2017, soit une augmentation annuelle de 3,4%, a indiqué Martin Marz, PDG de la société Fairtrade, organisateur de salons professionnels.

Intervenant lors d’une journée d’information consacrée à la présentation des salons internationaux du Plastique et Composites et celui de l’Impression et de l’Emballage pour l‘Algérie (du 11 au 13 mars 2018), Marz a précisé que la Tunisie a devancé l’Algérie en matière de consommation du plastique par habitant, laquelle est estimée à 25,8 kg en 2020. La consommation par habitant tunisien est passée de 10,0 kg en 2007 à 23,1 kg en 2017.

Et d’ajouter que la consommation de la Tunisie devra passer à 362 Kilotonnes (KT) en 2020, contre 204 KT en 2007, soit une croissance annuelle de 4,5%. En contrepartie, celle de l’Algérie est estimée à 1121 KT, en 2020.

La répartition de la consommation du plastique entre les secteurs a montré qu’environ 53,2% de la consommation de plastiques en Tunisie est représentée par l‘emballage, 17,8% par la construction, 5,5% par l‘automobile et le reste par diverses industries.

Six exposants tunisiens aux Salons Plast et Printpack à Alger

Cinq entreprises tunisiennes en plus de la Chambre syndicale des fabricants de plastique prendront part aux Salons du Plastique, de l’Impression et de l’Emballage (Salons Plast Alger et Printpack Alger), qui se tiendront du 11 au 13 mars 2018, à Alger.

En prévision de ces événements, les responsables de la société Fairtrade, organisatrice de ces salons, a tenu, mardi, à Tunis, une journée d’information, en collaboration avec la Chambre tuniso-allemande (AHK).

Le nombre d’exposants attendus à ces deux salons, est estimé à 240 exposants de plusieurs pays (Chine, Italie, France, Qatar, Inde, Autriche, Espagne, Taïwan et Tunisie), opérant dans des secteurs relatifs à la production et la transformation de plastiques ainsi qu’aux machines et équipements pour les industries plastiques, emballage et impression, contre 166 en 2016, a indiqué, à cette occasion, le PDG de Fairtrade, Martin Marz.

Des conférences et des ateliers sont prévus en marge des deux foires, les 12 et 13 mars, sur les thèmes “dernières technologies concernant la plasturgie et l’économie circulaire” et “la plasturgie: créateur d’emploi et générateur d’opportunités entrepreneuriales”.

L’objectif de la participation tunisienne dans ces salons est de conquérir de nouveaux marchés, d’autant plus que le secteur de la plasturgie en Tunisie représente 3% du PIB et occupe la 3ème place en termes d’exportation, après le secteur des industries mécaniques et électrique. Il enregistre une croissance annuelle de 9%, avec 500 entreprises opérant dans le secteur, a indiqué le président de la Chambre Syndicale des Fabricants de plastique (CSFP), Faiçal Bradai, qui intervenait, à cette journée d’information.

L‘Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l‘Afrique du Sud. Les importations algériennes ont augmenté de 75% sur la période 2012-2016, venant principalement de la Chine, Italie, Allemagne, France, Canada, Suisse, Luxembourg, Autriche, Espagne et de la Turquie.

De même, l‘Algérie est le plus grand importateur de technologies d‘emballage sur le continent africain, soit une hausse de 53% sur période 2012-2016. Le pays importe principalement de l‘Italie, l‘Allemagne, la France, l‘Espagne, la Chine et la Turquie.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.