Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   TAP
  • vendredi 6 avril 2018 16:15

Une plateforme électronique dédiée à la transparence dans le secteur énergétique lancée en Tunisie

 

Ceux qui consultent la plateforme vont accéder à des statistiques sur les ressources de la Tunisie, en termes du gaz, pétrole ainsi que le nombre de permis d’extraction accordés par l’Etat.

 

L’ONG "I Watch" a lancé, jeudi, une plateforme électronique, "Resources.Tn", dédiée à la transparence dans le secteur énergétique et des industries extractives en Tunisie, à un moment ou le secteur de l’énergie fait l’objet de suspicions et les marchés attribués aux sociétés sont controversés.

Il s’agit, selon l’ONG, d’une plateforme visant à mettre à la disposition du grand public des diverses ressources légales, administratives et médiatiques portant sur le secteur des industries extractives en Tunisie.

Sur cette plateforme, les diverses informations sont classées par catégorie (par compagnie, par article de presse ou de recherche, par documents). Une carte dynamique permet de situer les différents sites d’extraction sur le territoire tunisien, sachant que l’accès à la plateforme est libre et gratuit sur tous les supports électroniques (ordinateur, tablette et Smartphone).

“Des experts d’organisations non gouvernementales ont collecté environ 300 documents, obtenus de sources officielles et non officielles, pour les publier sur cette plateforme”, a déclaré le coordinateur du projet de cette plateforme chargé de la communication à l’organisation, Mohamed Chérif El Kadhi.

Le projet, réalisé en partenariat avec l’Institut de gouvernance des ressources naturelles (NRGI), comporte des statistiques, des images et des articles sur les secteurs de l’énergie en trois langues (arabe, français et anglais).

Ceux qui consultent la plateforme vont accéder à des statistiques sur les ressources de la Tunisie, en termes du gaz, pétrole ainsi que le nombre de permis d’extraction accordés par l’Etat et des informations sur plus de 60 compagnies, selon El Kadhi.

Il s’agit aussi d’un espace qui aide à informer sur des dossiers de corruption qui seront vérifiés et suivis par des experts de l’organisation.

Selon le responsable coordinateur du projet, 67 sociétés sont actives dans les domaines du pétrole, gaz et industries extractives en Tunisie, depuis le lancement des opérations d’extraction dans le pays et jusqu’à aujourd’hui”.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.