Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   TAP
  • mardi 10 avril 2018 16:47

Tunisie : Le Courant populaire plaide contre les diktats du FMI et de l’UE et leur politique d’austérité

 

Le Courant populaire a jugé indispensable de mettre en place un programme de sauvetage national.

 

Le Courant populaire a plaidé mardi contre les diktats imposés par le Fonds monétaire international (FMI) et l’Union européenne (UE) et leur politique d’austérité. Selon un communiqué du Courant populaire, cette politique tend à exercer une pression sur les salaires, à licencier les employés, à augmenter les impôts et les prix, à faire monter la subvention de l’Etat, à baisser la valeur du dinar et à privatiser les entreprises et les établissements publics.

Cette politique est susceptible d’aggraver la récession de l’économie nationale et de conduire le pays droit vers la faillite, a-t-il regretté. A ce propos, le Courant populaire a jugé indispensable de mettre en place un programme de sauvetage national qui vise à la fois à juguler la crise politique et économique et à répondre aux revendications nationales et populaires.

Il s’agit, d’après le même communiqué, de consacrer l’indépendance de la décision nationale, à travers la renégociation des accords contraignants, la libération de l’emprise du Fonds monétaire international et la diversification des relations économiques particulièrement avec les puissances émergentes. 

” Une telle démarche ne manquera pas de contribuer à réhabiliter le rôle de l’Etat et du secteur public et à encourager l’économie productive “, ajoute-t-on dans le communiqué.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.