Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   TAP
  • mardi 10 avril 2018 16:55

La Tunisie est à même de jouer un rôle important dans la mise en place des nouvelles "Routes de la soie du XXIème siècle" (responsable)

 

Les “Routes de la Soie du XXIème siècle” est un vaste projet chinois ayant plusieurs dimensions.

 

L’emplacement stratégique de la Tunisie au cœur de la Méditerranée lui permettra de jouer un rôle important dans la construction et la mise en place des nouvelles “Routes de la Soie du XXIème siècle”, un projet chinois qui aspire à relier, par des voies routières, ferroviaires, technologiques, maritimes, de gazoducs, d’oléoducs et de ports, l’Asie, l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique, tout en s’étendant à l’Océanie et à l’Amérique Latine. C’est ce qu’a estimé, mardi 10 avril, le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji.

D’après lui, les discussions sur l’adhésion de la Tunisie à ce projet sont à un stade assez avancé. “L’adhésion de la Tunisie à ce projet lui permettra d’en tirer des bénéfices sur tous les plans: politique, économique culturel et social. Elle lui permettra également de promouvoir sa coopération avec la Chine et de renforcer l’investissement chinois en Tunisie afin de créer, entre autres, des opportunités de travail pour les jeunes tunisiens”, a-t-il tenu à préciser.

Bachtobji s’exprimait en marge du premier séminaire international en Tunisie sur : “Le projet des nouvelles routes de la Soie: le retour de la Chine en Méditerranée” qui se tient les 10 et 11 avril 2018 à Tunis, à l’initiative du Programme régional sud Méditerranée de la Konrad-Adenauer-Stiftung, en collaboration avec le cabinet de conseil “Global Prospect Intelligence”.

Selon Bachtobji, les relations bilatérales tuniso-chinoises datent de 1964. “Ces relations ont connu un développement remarquable dans les domaines politique, culturel, économique et social à travers notamment la construction de grands projets comme le complexe sportif d’El Menzah V et le Centre Hospitalier Universitaire de Sfax”, a-t-il rappelé, soulignant que les deux parties œuvrent pour redresser la valeur des échanges commerciaux surtout après la décision de la Banque centrale d’introduire le Yuan chinois dans ses réserves en devise.

Selon Mehdi Tej, fondateur de “Global Prospect Intelligence” et expert dans l’analyse des risques géopolitiques, l’adhésion de la Tunisie à ce projet aura un impact sur les niveaux géopolitiques et géoéconomiques. “Ce projet changera les politiques internationales et régionales sur les plans et les équilibres géopolitiques et géoéconomiques”, a-t-il affirmé.

“La chine entame, à travers ce projet, une projection de puissance économique mais surtout stratégique et géopolitique avec, pour objectif, d’être en 2049 le premier pouvoir économique et militaire dans le monde”, a-t-il expliqué.

Selon Tej, il s’agit d’une grande stratégie qui a pour but de redonner à la Chine sa centralité géopolitique et géoéconomique à travers des investissements dans les infrastructures maritimes, aériennes et terrestres.

Ce projet d’infrastructures, évalué à 1000 milliards de dollars, implique près de 65 pays regroupant 4,5 milliards d’habitants (70 pc de la population mondiale) et représentant environ 55 % du PIB mondial et 75 % des réserves énergétiques de la planète, avait indiqué préalablement la Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung dans un communiqué.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.