Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 12 avril 2018 10:25

Youssef Chahed à l’UGTT : Le forum sur les grandes réformes ne se substitue pas au dialogue de l'accord de Carthage

Le torchon brûle entre le SG de l’UGTT, Noureddine Tabboubi (à gauche), et le Chef du gouvernement Youssef Cahed (illustration publiée sur : http://www.businessnews.com.tn).

Youssef Chahed a tenté de nuancer les informations circulant sur les projets de privatisations. Selon lui, ni la Poste, ni les chemins de fer, ni la santé, ni l’enseignement, ni la STEG (électricité, NDLR), ni la SONEDE (exploitation et de distribution des eaux, NDLR) ni d’autres institutions publiques ne figurent parmi les secteurs ciblés par les projets de cession au privé.

 

  

Le forum national sur les grandes réformes n’est pas une alternative au processus de dialogue entre les parties signataires de l’accord de Carthage, a rappelé hier le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, en réponse à l’Union générale des travailleurs de Tunisie (UGTT), qui boycotte cette rencontre affirmant, par la voix de son secrétaire général Noureddine Taboubi , qu’elle « perturbe le bon déroulement du Document de Carthage ».

Pour rappel, l’accord de Carthage sur « les priorités du gouvernement d’union nationale » a été conclu le 13 juillet 2016 par l’exécutif, l’UGTT, les représentants du patronat, des organisations des agriculteurs et des pêcheurs, ainsi que par les principales forces politiques tunisiennes, dont, notamment, Ennahda (islamiste) et Nidaa Tounes (social-libéral).

Lors de son intervention à l’ouverture du Forum des grandes réformes, rapporte l’agence Tunis Afrique Presse (TAP), Youssef Chahed a tenté de nuancer les informations circulant sur les projets de privatisations de son équipe. Selon lui, ni la Poste, ni les chemins de fer, ni la santé, ni l’enseignement, ni la STEG (électricité, NDLR), ni la SONEDE (exploitation et de distribution des eaux, NDLR) ni d’autres institutions publiques ne figurent parmi les secteurs ciblés par les projets de cession au privé.

 

7 réformes « nécessaires et urgentes »

 

Le chef du gouvernement tunisien a souligné l’importance pour la Tunisie de mener « sans hésitation » de grandes reformes. Pour lui, c’est l’absence de réformes qui explique aussi bien l’augmentation du déficit des caisses sociales que celle de la masse salariale.

Pour Youssef Chahed, cité par TAP, la Tunisie doit s’atteler à 7 réformes « nécessaires et urgentes » : celles du système fiscal, du système de financement de l’économie, du système des subventions et de la fonction publique, des entreprises et institutions publiques, des caisses sociales et de l’administration. Il a mis l’accent sur l’importance de la réforme fiscale qui, a-t-il indiqué, aura deux objectifs : la justice fiscale, c’est-à-dire la contribution équitable de toutes les catégories sociales aux recettes fiscales, et la stabilité fiscale afin d’améliorer le climat d’affaires.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.