Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   TAP
  • vendredi 4 mai 2018 11:48

Tunisie: "Réformer les entreprises publiques ne signifie pas y renoncer ou s’en passer" (Chahed)

 

Pour Chahed, le poids économique et social des ces entreprises publiques nécessite la mise en place de réformes visant à les sauver et les restructurer.

 

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a souligné, jeudi, la nécessité de réformer les entreprises publiques, précisant que l’adoption desdites réformes « ne signifie pas y renoncer ou s’en passer ». 

Intervenant lors de l’ouverture de la conférence sur “l’entreprise publique en Tunisie : Actualité, enjeux et perspectives”, Chahed a indiqué que le report de ces réformes est en soi un gaspillage d’opportunités de création de richesses, car ces réformes constituent un ensemble de programmes mis en place dans le cadre d’un dialogue franc et responsable qui respecte les différences d’opinions.

“Il ne s’agit aucunement de diktats extérieurs tels que décrits par certaines parties”, a-t-il fait savoir.  Pour Chahed, le poids économique et social des ces entreprises publiques nécessite la mise en place de réformes visant à les sauver et les restructurer pour en garantir la pérennité, et leur permettre de s’acquitter de leur rôle, dans le cadre de l’efficience et de la rentabilité.

“L’objectif recherché est de hisser ces entreprises au rang de locomotive pour la réalisation d’autres projets aux niveaux intérieur et extérieur”, a-t-il souligné. Selon lui, l’Etat supporte les pertes accumulées des entreprises publiques, lesquelles (pertes) ont dépassé les 6,5 milliards de dinars, au détriment des investissements dans des secteurs importants, tels que la santé, l’éducation, le développement régional et la création de nouveaux emplois.

L’Etat n’est plus en mesure de poursuivre cet effort vu son poids outre son manque d’efficacité, a affirmé Chahed, rappelant que les primes d’exploitation accordées à ces entreprises ont parfois dépassés le budget d’équipement du pays.

Le chef du gouvernement a aussi évoqué l’adoption d’une stratégie de développement et de gouvernance des entreprises publiques reposant sur quatre axes et orientations majeures. Il s’agit de réformes au niveau de la gouvernance générale, au niveau des ressources humaines et du dialogue social, au niveau de la gouvernance interne et au niveau financier.

En attendant l’activation de cette stratégie, l’Etat œuvre à rationaliser la gestion des structures publiques à travers le lancement d’un plan visant à améliorer les performances de certaines entreprises et la mise en place d’un système de suivi des risques financiers.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.