Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 26 Février 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

La présidente de l’Instance Vérité et Dignité (IVD), Sihem Ben Sedrine, s’est rendue, vendredi, à Tataouine en compagnie d’une délégation composée du président de la commission de recherches et d’investigations, du président de la commission de réparation et de réhabilitation et d’un médecin légiste pour examiner les agressions commises lors de l’occupation française sur les resistants de la région.
“Les restes de ces résistants qui ne sont pas connus par la majorité des Tunisiens sont encore dispersés dans les montagnes”, s’est elle indignée.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Ben Sedrine a affirmé que l’instance oeuvrera à mettre en lumière les batailles de 1955 et 1956 pendant lesquelles la France avait commis “des exactions injustifiées”.
L’instance s’engage à réhabiliter les résistants et à leur dédier une plaque commémorative, a-t-elle annoncé.
Elle a, par ailleurs, estimé que la région de Tataouine a été victime d’exclusion et de marginalisation par les autorités publiques après l’indépendance.
Des témoignagnes de la région seront fournis lors d’une séance d’audition le 24 mars prochain, qui sera consacrée aux évènements liés à l’indépendance, a-t-ajouté.

TAP

La Direction générale de la sûreté nationale a été saisie par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, pour ouvrir une enquête sur une "supposée répression violente" d'un rassemblement mercredi dernier à Alger d’étudiants en pharmacie, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Nouredine Bedoui.
S’exprimant lors d’un point de presse a animé jeudi soir en marge d'une visite de travail dans la wilaya de Tizi-Ouzou et en réponse à une question d’un journaliste sur une "répression violente" de ces étudiants, M. Bedoui, a affirmé que "la DGSN a été instruite d’ouvrir une enquête sur cette affaire", car, a-t-il souligné "nous sommes dans un Etat de droit".
Le ministre a signalé que des représentants des étudiants en pharmacie ont été reçus par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et que les deux parties se sont mises d’accord sur des "recommandations que le gouvernement et le Ministère de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique £uvrent à concrétiser sur le terrain".

APS

 

Le député et membre de la commission des finances, de la planification et du développement relevant de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Slim Besbes a indiqué que le gouvernement va publier un deuxième décret ministériel relatif au financement des opérations d’autoconstruction d’un premier logement au profit de la classe moyenne.
Il a expliqué, dans une déclaration, à l’Agence TAP, que le programme du logement social fera l’objet de deux décrets ministériels comprenant l’organisation des achats auprès des sociétés immobilières et les opérations de construction d’un premier logement au profit de la classe moyenne.
Besbes a ajouté que la commission des finances, de la planification et du développement à l’ARP avait reçu une promesse du ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui pour la généralisation de la liste des promoteurs immobiliers du programme du logement social, après une réunion tenue la semaine dernière, à laquelle avaient pris part la ministre des finances Lamia Zribi et le ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire.
Et de préciser que la généralisation de la liste des bénéficiaires du programme du logement social vise à élargir l’offre pour que la liste des promoteurs concernés par ce programme soit plus ouverte, ajoutant que la commission a demandé de généraliser les bénéficiaires de ce programme suite à la publication par le ministère de l’équipement d’une liste bien déterminée.
Selon lui, le ministère a argué que l’objectif est de faciliter la tâche aux citoyens, à travers l’identification de logements destinés à l’achat. Il s’agit d’une liste préparée en collaboration avec la chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers.
Besbes a souligné que la liste des promoteurs a suscité, également, une polémique à l’Assemblée des représentants du peuple(ARP) où les députés ont considéré qu’il s’agit d’une faille juridique.
Les députés estiment que le décret gouvernemental organisant le programme du premier logement n’est pas conforme aux dispositifs de l’article 61 de la loi des finances 2017, du fait qu’il ne stipule pas la possibilité du financement de la construction.

TAP

La 14-ème édition du Salon de référence de la pharmacie sud méditerranéenne et africaine “Officine Expo 2017″, a ouvert ses portes vendredi, au Palais des congrès de Marrakech sous le thème “continuité et innovation”.
Ce salon constitue un rendez-vous incontournable de la formation, l’information et l’innovation en matière de produits et services.

MAP

Les députés européens en charge des relations avec la Palestine ont exhorté l'Union européenne (UE) à reconnaître l'Etat palestinien, s'inquiétant de l'avenir du processus de paix.
"Le processus de paix au Moyen-Orient arrive à un moment crucial et l’UE doit reconnaître l’Etat palestinien", ont souligné les députés européens dans un rapport publié vendredi après la visite, cette semaine, d'une délégation du Parlement européen à El-Qods et en Cisjordanie pour évoquer les récents développements.
A El-Qods-Est, le député européen Neoklis Sylikiotis qui a conduit la délégation du Parlement européen, a qualifié les récentes décisions israéliennes de bâtir 3000 logements supplémentaires en Cisjordanie occupée et de légaliser rétroactivement des milliers de logements construits sur des terres palestiniennes de "nouvelle violation faite au droit des Palestiniens à l’autodétermination".
La délégation composée de cinq députés a rencontré des représentants des autorités palestiniennes, des communautés menacées de déplacement forcé ainsi que des organisations de la société civile luttant contre l’expansion des colonies israéliennes.
Les députés se sont rendus, notamment au camp d'Aida pour les réfugiés palestiniens situé au nord de BeitLahem ainsi que dans le village bédouin de Khan al-Ahmar qui risque de disparaître.
"Rien qu’en 2016, 6.088 Palestiniens étaient concernés par des démolitions effectuées sous contrôle israélien", est-il souligné dans ce rapport.
Les députés européens ont exhorté les autorités palestiniennes à mettre en oeuvre le nouvel accord d’unité conclu en janvier dernier entre le Hamas et le Fatah.
Lors d’un débat en session plénière le 14 février, le secrétaire parlementaire maltais pour la présidence semestrielle de l'UE, Ian Borg a rappelé l’engagement de l’Union pour la solution à deux Etats.
Cependant, le député belge Hilde Vautmans, a averti que cette solution semblait "plus éloignée que jamais".
Le député roumain Victor Bostinaru, a quant à lui appelé les députés à ne pas abandonner leurs efforts pour la paix, estimant que "la solution à deux Etats (...) représente le seul espoir pour la paix".
De son côté, le député français Pascal Durand a rappelé que l'UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, à Ghaza et en Cisjordanie, y compris à El-Qods-est, regrettant que les directives concernant l’étiquetage des produits importés depuis des colonies israéliennes considérées comme illégales n'étaient pas complètement mises en oeuvre.

APS

Quinze lycéennes présentant des troubles psychiques causés par une application via internet ont été évacuées jeudi après-midi au centre hospitalo-universitaire (CHU) d'Oran, a-t-on appris auprès des services de la protection civile.
Ces élèves, âgées entre 16 et 18 ans du lycée "Kasdi Merbah" situé au secteur urbain "El Badr" à Oran, ont manifesté des troubles comportementaux aux environs de 16 heures au sein de cet établissement nécessitant l’intervention de la protection civile, a-t-on indiqué.
La direction de l'établissement scolaire a, à titre préventif, retiré tous les appareils portables des élèves en attendant de découvrir les causes ayant amené à ces anomalies de comportement, a souligné la même source.
Une enquête est ouverte sur cet incident par la direction de l’éducation d’Oran, a déclaré le premier responsable de ce secteur dans la wilaya.
Contacté par l’APS, celui-ci n’a pas donné un chiffre exact sur le nombre des victimes et d'explication des faits.

APS

” Les voyageurs belges peuvent se rendre en Tunisie sur l’axe côtier Mahdia-Monastir-Sousse-Hammamet-Nabeul-Tunis-Bizerte, à la condition d’observer la prudence recommandée “, selon les derniers conseils de voyage rendus publics jeudi sur le site WEB du ministère belge des Affaires étrangères.
Les voyages non-essentiels sont déconseillés sur le restant du territoire tunisien, tandis que les déplacements sont formellement déconseillés dans les zones frontières avec l’Algérie à l’ouest de l’axe Tabarka – Jendouba – Le Kef – Kasserine – Gafsa – Tozeur, et dans les zones frontalières avec la Libye au sud de l’axe Tozeur- Kebili – Matmata – Medenine – Zarzis, lit-on dans un communiqué de l’ambassade.
” Le voyageur devra choisir judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients. Les déplacements nocturnes hors des établissements hôteliers dans des lieux d’affluence sont à éviter, de même que les déplacements de nuit hors de grands axes routiers “, d’après les conseils donnés aux voyageurs belges.
Tout en recommandant la plus grande vigilance, les autorités belges mettent en garde contre la probabilité que d’autres événements sécuritaires de nature terroriste se produisent.
Selon eux, ” les risques liés aux activités des réseaux terroristes djihadistes persistent, notamment en raison du retour en Tunisie d’anciens combattants de Daesh “.

TAP

La réussite de la finance participative au Maroc est tributaire de la mise en place d’une stratégie marketing de qualité, ont souligné, jeudi soir à Casablanca, des experts de la finance lors d’une conférence-débat sur “Marketing de la finance participative, un levier de différentiation?”.
Le marketing des produits de la finance participative, industrie nouvelle qui s’installe au Maroc, devra s’intéresser à comprendre et anticiper les comportements des clients.

MAP

Après avoir travaillé pendant un peu plus d'une semaine dans l'administration du président américain Donald Trump, Rumana Ahmed, la seule musulmane voilée à la Maison Blanche, a quitté son poste clé au Conseil de sécurité nationale (NSC), annonce la chaîne de télévision MSNBC.
Être musulmane et porter le voile n'avait pas empêché cette jeune femme aux origines bangladaises d'entrer à la Maison Blanche sous le précédent président américain Barack Obama pour s'occuper des questions sociales dès 2011 et travailler au Conseil de sécurité nationale en 2014.
Après l'élection de Donald Trump, Mme Ahmed a décidé de rester travailler à la Maison Blanche, mais a quitté son poste après huit jours de travail dans la nouvelle administration.
« Je n'ai tenu que huit jours », a déclaré Mme Ahmed qui se surnomme elle-même « hijabi » en référence à son voile qu'elle ne quitte sous aucun prétexte.
Ils protestent contre le décret Trump mais ont soutenu le bombardement des pays musulmans
Et d'expliquer que le décret du président interdisant l'entrée des musulmans aux États-Unis figurait parmi les raisons de son départ.
« C'était incontestablement un point crucial. Le fait que je suis musulmane travaillant à la Maison Blanche m'a poussée à m'en aller », a expliqué la femme.
Elle a indiqué par ailleurs que sa décision de démissionner s'expliquait aussi par l'impossibilité d'influer sur quoi que ce soit dans l'exercice de ses fonctions.

Sputnik

Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdesslam Chalghoum a affirmé jeudi à Tipasa que son département s'apprêtait à lancer "une action de coordination continue en vue de lutter contre la spéculation" dans les prix des fruits et légumes sur le marché national.
Le marché local connaît "une grande spéculation ayant provoqué une flambée des prix des fruits et légumes, incitant le ministère à lancer une action de coordination continue pour lutter contre ce problème", a indiqué le ministre à l'APS.
La solution à ce problème "ne concerne pas uniquement les autorités publiques mais également les agriculteurs producteurs qui doivent s'organiser au sein de coopératives agricoles et d'associations, à l'instar de leurs compères dans d'autres pays, sachant que certaines coopératives réalisent un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de dollars", a estimé M. Chalghoum.
"Les textes de lois portant organisation de cette activité existent, a rappelé le ministre, ajoutant qu'il ne restait que le travail et la forte volonté de la part des agriculteurs". "La situation économique et commerciale du pays amènera indubitablement les agriculteurs à s'orienter vers la création de coopératives, surtout que certaines filières s'y attèlent".
Concernant la flambée des prix des fruits et légumes sur le marché national, M. Chalghoum a dit que la majorité des légumes dont le prix avait augmenté n'étaient pas de saison, mais produites dans des serres", "et si nous comptabilisons les frais de culture, de transport et autres, le prix augmente automatiquement".

APS

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

Le CPP sort du piège Bengana par « la bronchite aigue » et les achats d’armes Algérie-Maroc

Vidéos

Avec la BDL et la BADR nous développerons la bancassurance en Algérie" (DG d'Amana)

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc-Gouvernement: Pour Abdelilah Benkirane, ''quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays''

La formation d'un gouvernement, cinq mois après les élections législatives d'octobre 2016, serait sur le point d'être annoncée, a indiqué le chef du parti Justice et Développement (PJD) et du gouvernement, Abdelilah Benkirane. A défaut, le PJD pourrait être dissous, ou entrer dans l’opposition, a t-il souligné. Mais, pour lui, ''quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays.''

L'Algérie régulera davantage ses importations sans générer de pénuries (Tebboune)

Une réunion, présidée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, aura lieu dans les prochains jours pour fixer les montants d'importations des produits soumis au licences d'importation au titre de l'exercice 2017.

Algérie- L’Indice des prix à la consommation s’emballe : l’inflation passe au dessus de 8% en janvier

En termes de variation annuelle et par catégorie de produits, les prix alimentaires ont augmenté de 6,9% en janvier 2017 comparativement aux prix de janvier 2016.