Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 23 Avril 2018

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le Maroc et la Côte d’Ivoire ont signé, mardi à Rabat, un mémorandum d’entente pour renforcer la coopération dans le domaine de l’habitat et intensifier l’échange des expériences et des expertises en la matière.
Le mémorandum vise le transfert du savoir-faire et de l’expertise et le partage des informations et des bonnes pratiques en matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme, d’habitat et de politique de la ville.

MAP

Un tribunal irakien a condamné mardi quatre femmes étrangères à mort et trois autres à la prison à perpétuité pour avoir rejoint le groupe extrémiste Etat islamique (EI), a annoncé le Conseil judiciaire suprême irakien dans un communiqué.
Il s'agit de trois Azerbaïdjanaises et d'une Kirghize membres de l'EI.
La Cour pénale centrale irakienne a aussi "condamné une Française et deux Russes à la prison à vie pour avoir rejoint l'EI".
Le tribunal irakien condamne fréquemment des ressortissantes étrangères à la peine de mort ou à des peines d'emprisonnement pour avoir rejoint les rangs de l'EI. Seize Turques ont ainsi été condamnées à mort le 25 février dernier.
Quand les forces irakiennes ont vaincu l'EI en Irak en 2017, des centaines de fidèles de l'EI ont été tués ou arrêtés, alors que d'autres sont toujours en fuite en Irak ou à l'étranger.
Le ministère irakien de la Justice a annoncé lundi avoir exécuté 13 prisonniers irakiens, dont 11 pour le terrorisme.
La peine de mort en Irak a été suspendue le 10 juin 2003, mais a été réintroduite le 8 août 2004.

Xinhua

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun, a annoncé mardi à Alger le raccordement avant la fin de l'année, de l'Algérie à deux nouveau câbles sous-marins de fibre optique, le premier devant relier Oran et Alger à l'Espagne et le second Annaba à nombre de capitales partant de l'Amérique jusqu'à l'Asie, en passant par la méditerranée.
La ministre qui répondait aux questions des membres du Conseil de la Nation après avoir présenté le projet de loi définissant les règles générales relatives à la Poste et aux télécommunications, a fait savoir que l'Algérie était raccordée, sur le plan international, à deux câbles sous marins de fibre optique d'une capacité de 500 gigabits pour celui d'Annaba et de 80 gigabits pour le câble d'Alger, ajoutant que "ces câbles seront renforcés, avant la fin de l'année, par deux nouvelles lignes, la première reliant Alger et Oran à l'Espagne tandis que la deuxième reliera Annaba à un câble international reliant un grand nombre de capitales partant de l'Amérique jusqu'à l'Asie passant par la méditerranée"
Les travaux de raccordement, a-t-elle poursuivi, "pourrait être le facteur le plus important ayant été à l'origine de la réduction du débit et des autres problèmes rencontrés lors de la maintenance sur l'un de ces deux câbles", ajoutant que "même si la maintenance ne se fait pas en Algérie, nous souffrons du fait du manque de câbles externes".
"L'investissement dans ce domaine est en cours et nous espérons réceptionner ces deux lignes dans les délais fixés", a rassuré, à ce propos, la première responsable du secteur.
Evoquant, par ailleurs, les télécommunications et les réalisations accomplies, la ministre a rappelé qu'au début du millénaire "Internet n'existait presque pas alors que l'Algérie compte aujourd'hui 3.166.000 abonnés, soit 44% des citoyens disposant de la téléphonie fixe.

APS

La sortie de la Tunisie de la crise économique exige des sacrifices, le partage des charges, le travail et la responsabilité, ainsi que faire prévaloir l’intérêt général, a souligné mardi le chef du gouvernement, Youssef Chahed.
Lors de l’ouverture des travaux d’une journée d’information sur “le programme de développement intégré”, tenue mardi à Dar Dhiafa à Carthage, Chahed a indiqué que “le progrès du pays nécessite aujourd’hui le patriotisme et le dévouement de tous entre responsables, politiciens, militants de la société civile et des citoyens”.
“Le développement régional, l’une des principales revendications de la révolution, est à la tête des défis majeurs auxquels le pays est confronté, et une garantie de la réussite de la deuxième République, de la stabilité, de l’unité nationale et de la paix sociale”, a-t-il indiqué.
“Nous n’avons pas d’autres choix que d’investir davantage dans des programmes de développement régional basés sur le principe de la discrimination positive, en dépit des difficultés financières que vit le pays”, a-t-il dit ajoutant que le développement régional figure parmi les principaux axes du plan quinquennal (2016-2020).
Chahed a souligné l’engagement du gouvernement à appuyer la discrimination positive, en tant que principe constitutionnel, tout en veillant à ce que cet engagement ne serait pas une discrimination négative à l’encontre des autres régions, précisant que “l’objectif est de développer les régions intérieures et de maintenir le rythme des investissements au sein de ces régions, lesquels sont un facteur de croissance économique dans le pays”.
Il a souligné que “le plan de développement intégré, lequel constitue ainsi un modèle de concrétisation de la décentralisation, est basé sur une approche participative incluant toutes les parties concernées dont les autorités locales et régionales, les membres de l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP), les représentants des organisations nationales et les différentes composantes de la société civile.
Il a ajouté que les contrats-programmes entre l’Etat et les régions, signés dans le cadre de ce programme, représentent un mécanisme innovant permettant de répartir les rôles entre le centre et les régions et constitue aussi “un défi pour prouver la capacité des régions à gérer le développement local”.

TAP

Maroc Numeric Cluster (MNC) labellisera une dizaine de startups portant des projets innovants dans les domaines du territoire, des villes intelligentes, du transport, de la santé et de l’éducation, lors de Smart City Expo 2018, prévue du 18 au 20 avril, a annoncé mardi cette association à but non lucratif.
“Fidèle au rendez-vous annuel de Smart City Expo, Maroc Numeric Cluster a préparé pour sa participation à l’édition 2018 un programme des plus attrayants”, a souligné la même source dans un communiqué.

MAP

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a adressé ses vœux de "rétablissement de la paix et de la sécurité" à son homologue syrien Bachar Al-Assad, à l'occasion du 72e anniversaire de l'indépendance de son pays.
"Il m'est agréable, au moment où le peuple syrien frère célèbre le 72e anniversaire de l'indépendance de son pays, de vous adresser (..) mes chaleureuses félicitations accompagnées de mes vœux les meilleurs de santé et de bonheur, pour vous-même et de rétablissement de paix et de sécurité ainsi que de poursuite de développement et de construction pour votre pays, frère", a écrit le président algérien dans un message rapporté mardi par l'agence de presse officielle APS.
Réagissant samedi aux frappes aériennes contre la Syrie, menées la veille par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a "regretté" "l'action militaire (qui) ne ferait qu'approfondir le conflit dans la région du Moyen-Orient", ajoutant que son pays "recommandait et encourageait une solution politique pour résoudre la crise syrienne".

Xinhua

Le Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine, a présidé mardi dans la salle de réunion du Premier ministère à Nouakchott les travaux du dialogue politique régulier entre le gouvernement mauritanien et l’Union Européenne.
Voici le communiqué de presse conjoint issu de cette rencontre :
‘’La République Islamique de Mauritanie et l'Union européenne ont tenu ce mardi 17 Avril 2018 à la Primature, une réunion de dialogue politique.
Cette réunion est organisée conformément à l’Accord de Cotonou qui constitue le cadre des relations entre l'Union européenne et les pays de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).
La rencontre s’est déroulée sous la présidence de son Excellence le Premier Ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, et en présence des Ministres de la Justice, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication , de la Ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la coopération, Chargée des Affaires Maghrébines, Africaines et des Mauritaniens de l'Etranger, du Secrétaire Général adjoint du Gouvernement, du Directeur adjoint du cabinet du Premier Ministre, du conseiller du Premier Ministre chargé de la communication; ainsi que des Ambassadeurs de l'Union européenne, de l’Allemagne, de la France, et du Royaume d'Espagne.
Les deux parties ont abordé, dans une atmosphère de partenariat constructif, les sujets relatifs aux relations bilatérales, ainsi que les questions régionales et internationales d’intérêt commun.
A la fin de la réunion, les participants ont insisté sur l'importance de continuer ce dialogue, qui constitue un cadre d'échange serein et fructueux entre la Mauritanie et l'Union européenne’’.

AMI

Le gouvernement soutenu par l'ONU en Libye a déclaré jeudi que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait récemment réaffirmé son soutien au processus politique et aux efforts de réunification de l'armée libyenne.
"En marge du récent Sommet de la Ligue arabe en Arabie saoudite, le chef du Conseil présidentiel (du gouvernement) s'est entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Ils ont discuté des relations bilatérales et des moyens à leur disposition pour les développer", a affirmé le porte-parole Ahmad al-Sallak au cours d'une conférence de presse à Tripoli, la capitale libyenne.
"Le président égyptien a réaffirmé son soutien aux négociations organisées au Caire pour réunifier les forces armées, et a souligné que l'Egypte considérait comme vital de parvenir à une résolution de la crise libyenne, notamment grâce à un processus politique et à des élections", a-t-il ajouté.
La ville saoudienne de Dharhan a accueilli dimanche le 29e Sommet de la Ligue arabe, qui a réuni un certain nombres de dirigeants de la région.
M. al-Sallak a souligné que la Libye condamnait fermement et résolument le terrorisme et l'extrémisme, et était déterminer à les combattre partout où ils apparaitraient.
Depuis octobre 2017, le Caire accueille de nombreuses réunions entre officiers militaires libyens, dans le but de négocier une réunification de l'armée nationale libyenne.
L'armée libyenne orientale, dirigée par le général Khalifa Haftar, a déclaré en février que grâce aux efforts de l'Egypte, la signature d'un accord visant à réunifier l'armée nationale était "imminente".

Xinhua

Le Président directeur général du Groupe italien Eni, Claudio Descalzi, a estimé mardi à Oran que les potentialités de l’Algérie en matière de production gazière étaient "prometteuses".
"L’Algérie dispose d’un important potentiel gazier. Elle a un avenir prometteur en la matière", a souligné Claudio Descalzi, dans une déclaration à la presse, à l’issue de la cérémonie de signature de trois accords de partenariat et d’investissement avec le groupe pétrolier Sonatrach.
Ce riche potentiel en gaz nécessite d’être, de plus en plus, exploité, a-t-il ajouté, estimant que toutes les conditions sont réunies pour lancer d’importants investissements.
A ce titre, le responsable d’Eni a indiqué que son Groupe compte accroitre le volume de ses investissements en Algérie, en partenariat avec la Sonatrach, signalant que ceux-ci étaient de l’ordre de 600 millions d’euros en 2017.
"Nous sommes engagés à aller vers de multiples opérations de partenariat et d’investissement avec la Sonatrach, notamment dans l’exploration du gaz et du pétrole dans les couches profondes", a ajouté M. Descalzi, assurant que l’Eni fournira un apport technologique pour mieux explorer ce potentiel.
Pour le pétrole, l’Eni produit, en partenariat avec Sonatrach, quelques 5.000 barils/jour. Elle compte augmenter cette production à environ 100.000 barils/jour, dans les années prochaines.
Au niveau du bassin Berkine, où l’Eni est présente dans le cadre du partenariat avec Sonatrach-Alnaft, ce champ devra rentrer en production dans deux ans pour un contrat d’exploitation de 15 années, selon le même responsable italien qui table sur une récupération de 60 millions de barils.
Le même responsable a ajouté que l’Algérie dispose également d’un "fort potentiel" en hydrocarbures. L’Eni étudie les possibilités d’investir ce segment, a-t-il indiqué, signalant également que des opérations dans le domaine des énergies renouvelables sont en cours pour produire quelque 500 mégawatts dans les années à venir.

APS

Les contrats relevant du programme de développement intégré (troisième tranche), signés mardi par les 24 gouvernorats du pays, mobiliseront une enveloppe de 1000 millions de dinars (MD) et permettront de créer environ 34 mille emplois à travers les projets privés et d’infrastructure et 3 mille autres au profit des diplômés du supérieur.
Ces contrats qui permettront aux conseils régionaux de gérer les montants mobilisés et d’exécuter les programmes de développement intégré, ont été signés par le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Laadhari, et les gouverneurs en marge de la journée d’information tenue au Palais Eddiafa à Carthage sur le ” programme de développement intégré “.
La 3ème tranche du programme de développement intégré cible 100 délégations situées dans les différents gouvernorats du pays soit environ 3,7 millions d’habitants. L’objectif est de créer 12400 projets individuels dans les secteurs de l’agriculture, les petits métiers et l’artisanat.
Il s’agit, en outre, de former 8700 bénéficiaires dans les différents domaines et d’aménager des périmètres irrigués sur une superficie de 3200 hectares, en plus de 60 zones artisanales et locaux industriels et 5 centres de travail à distance, a précisé le ministre du développement, en marge de cette journée.
Le projet prévoit également l’aménagement et le bitumage de 900 kilomètres de circuits ruraux et de routes urbaines et le raccordement de 8 mille familles au réseau d’approvisionnement en eau potable.
Laadhari a, par ailleurs, souligné que le financement de ce projet qui sera réalisé sur la période 2018/2023, sera réparti comme suit : 700 MD provenant du budget de l’Etat (dont 400 MD mobilisé par le FADES -Fonds arabe de développement économique et social-) et 300 MD accordés par le fonds de développement agricole et de la pêche, la Banque tunisienne de solidarité (BTS), la Banque nationale agricole (BNA), la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (BFPME) et les associations de développement.
La réalisation de ce programme ( (90 projets ) se fera sur deux tranches. La première concernera la réalisation de 54 projets et qui ont démarré en 2011 et une 2ème tranche relative à la réalisation de 36 projets en 2014 avec une enveloppe de 422,4 MD à fin mars 2018, selon les données du ministère de développement.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Le Batimatc 2018 ouvre ses portes sous le signe de la transition numérique

  L’édition de cette année accorde un intérêt particulier à la transition numérique dans la construction en Algérie.

Algérie-Commerce : Plus de 8000 agents de contrôle seront déployés sur le terrain durant le Ramadan

    Les marchés spécifiques aux mois de Ramadan « visant à promouvoir la production nationale » seront ouverts au moins cinq jours avant le début du mois sacré.

Algérie : Le déficit commercial en recul de 83,6%, selon les douanes

  Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 96% durant les trois premiers mois de 2018 contre 75% à la même période de l'année précédente.