Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 29 septembre 2014 18:10

Algérie - "Les tarifs d’électricité ne resteront pas gelés pendant encore 10 ans" (PDG de Sonelgaz)

Les tarifs d'électricité resteront-ils gelés pendant combien de temps ?

Pour Noureddine Bouterfa, la révision de ces tarifs n’est pas pour l’instant à l'ordre du jour, le groupe Sonelgaz "renflouant un peu les sociétés de distribution pour leurs permettre de s'équilibrer".

 

"Pour le moment, la question de l'augmentation des tarifs de l'électricité n'est pas à l'ordre du jour. Nous possédons un peu les capitaux propres et nous renflouons un peu les sociétés de distribution pour leurs permettre de s'équilibrer", a précisé M. Bouterfa dans un entretien à la radio nationale.

Cependant, le PDG de Sonelgaz soutient que la question de tarifications des prix de l'électricité "reviendra sur la table d'une façon ou d'une autre" en évoquant, entre autres, d'autres formules de réactualisation des tarifs.

"Cela fait 10 ans que ces tarifs sont gelés et je ne pense pas qu'ils continueront à l'être durant les 10 prochaines années. Nous aurons toujours un rendez-vous avec les tarifs. A quel horizon? Ce sera une question d'opportunité" a-t-il avancé.

A ce sujet, il a fait savoir que le gel des tarifs de l'électricité depuis ces dernières années a eu un impact sur les 4 sociétés de distribution qui relèvent du groupe Sonelgaz.

"Le groupe Sonelgaz est composé de 36 entreprises dont 4 ont un problème de trésorerie et cela est dû essentiellement au problème de tarification de l'électricité", selon lui.

Ces 4 sociétés, a-t-il poursuivi, fonctionnent avec des tarifs régulés et "subissent les contrecoups de cette régulation"" tandis que les autres sont toutes compétitives et équilibrés".

M. Bouterfa a même précisé que le déficit d'exploitation de ces 4 sociétés a avoisiné les 20 milliards de dinars, alors que celui de trésorerie est de l'ordre de 70 milliards de dinars.

 

L’endettement de Sonelgaz avoisine les 1.800 milliards de dinars

 

Quant au niveau d'endettement du groupe Sonelgaz, il avoisine les 1.800 milliards de DA.

Par ailleurs, M. Bouterfa a affirmé que dans le cadre du programme national de développement des énergies renouvelables, 200 mégawatts (MW) du solaire seront produits d'ici la fin de l'année.

"Nous aurons prés de 200 MW de solaire qui seront mis en services d'ici la fin de l'année en cours et nous allons réaliser, d'ici à 2024, prés de 3.000 MW en énergie renouvelable", a précisé le même responsable qui a, toutefois, écarté, pour l'heure, l'éventualité d'exportation de ce type d'énergie.

En effet, a-t-il expliqué, "l'Algérie a toujours affirmé sa disponibilité à offrir son sol pour la réalisation de centrales renouvelables à même d'exporter leur production mais pour autant qu'il y ait des investissements extérieurs, des partenaires extérieurs et un marché extérieur qui puisse absorber cette énergie. Pour l'instant ce n'est pas le cas. Vous connaissez la situation énergétique de l'Europe. Pour nous, l'exportation n'est pas une priorité dans les (énergies) renouvelables".


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.