Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Septembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 29 septembre 2014 18:10

Algérie - "Les tarifs d’électricité ne resteront pas gelés pendant encore 10 ans" (PDG de Sonelgaz)

Les tarifs d'électricité resteront-ils gelés pendant combien de temps ?

Pour Noureddine Bouterfa, la révision de ces tarifs n’est pas pour l’instant à l'ordre du jour, le groupe Sonelgaz "renflouant un peu les sociétés de distribution pour leurs permettre de s'équilibrer".

 

"Pour le moment, la question de l'augmentation des tarifs de l'électricité n'est pas à l'ordre du jour. Nous possédons un peu les capitaux propres et nous renflouons un peu les sociétés de distribution pour leurs permettre de s'équilibrer", a précisé M. Bouterfa dans un entretien à la radio nationale.

Cependant, le PDG de Sonelgaz soutient que la question de tarifications des prix de l'électricité "reviendra sur la table d'une façon ou d'une autre" en évoquant, entre autres, d'autres formules de réactualisation des tarifs.

"Cela fait 10 ans que ces tarifs sont gelés et je ne pense pas qu'ils continueront à l'être durant les 10 prochaines années. Nous aurons toujours un rendez-vous avec les tarifs. A quel horizon? Ce sera une question d'opportunité" a-t-il avancé.

A ce sujet, il a fait savoir que le gel des tarifs de l'électricité depuis ces dernières années a eu un impact sur les 4 sociétés de distribution qui relèvent du groupe Sonelgaz.

"Le groupe Sonelgaz est composé de 36 entreprises dont 4 ont un problème de trésorerie et cela est dû essentiellement au problème de tarification de l'électricité", selon lui.

Ces 4 sociétés, a-t-il poursuivi, fonctionnent avec des tarifs régulés et "subissent les contrecoups de cette régulation"" tandis que les autres sont toutes compétitives et équilibrés".

M. Bouterfa a même précisé que le déficit d'exploitation de ces 4 sociétés a avoisiné les 20 milliards de dinars, alors que celui de trésorerie est de l'ordre de 70 milliards de dinars.

 

L’endettement de Sonelgaz avoisine les 1.800 milliards de dinars

 

Quant au niveau d'endettement du groupe Sonelgaz, il avoisine les 1.800 milliards de DA.

Par ailleurs, M. Bouterfa a affirmé que dans le cadre du programme national de développement des énergies renouvelables, 200 mégawatts (MW) du solaire seront produits d'ici la fin de l'année.

"Nous aurons prés de 200 MW de solaire qui seront mis en services d'ici la fin de l'année en cours et nous allons réaliser, d'ici à 2024, prés de 3.000 MW en énergie renouvelable", a précisé le même responsable qui a, toutefois, écarté, pour l'heure, l'éventualité d'exportation de ce type d'énergie.

En effet, a-t-il expliqué, "l'Algérie a toujours affirmé sa disponibilité à offrir son sol pour la réalisation de centrales renouvelables à même d'exporter leur production mais pour autant qu'il y ait des investissements extérieurs, des partenaires extérieurs et un marché extérieur qui puisse absorber cette énergie. Pour l'instant ce n'est pas le cas. Vous connaissez la situation énergétique de l'Europe. Pour nous, l'exportation n'est pas une priorité dans les (énergies) renouvelables".


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La saison 5 du CPP démarre sur la promesse d’une année politique décisive

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Faire appel à la préférence nationale pour réussir le projet de 4000 MW d’électricité en renouvelables

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach table sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 d'exportations de gaz (P-dg)

Sonatrach exporte actuellement autour de 50 milliards de m3 de gaz par an et table, avec les projets de valorisation en cours sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 additionnels par an", a indiqué le PDG de l'entreprise, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en France (MAE)

  Le gouvernement français a donné son agrément à la nomination de M. Abdelkader Mesdoua, en qualité d`Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Algérie auprès de la France, indique lundi le ministère des Affaires étrangères (MAE), dans un communiqué.

Tunisie: Les mises au point politiques du président Béji Caid Essebsi

  Le président de la république, Beji Caid Essebsi, a estimé que le parti Ennahdha a fait de "grands pas" (vers un parti civil) en séparant la pratique politique du prosélytisme, mais cet effort "reste insuffisant".