Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   Boualem Alami
  • jeudi 31 décembre 2015 09:16

Algérie: Les syndicalistes chargent le ministre de l'énergie et annoncent une grève début janvier

Une grève de trois jours est annoncée par les travailleurs de la Sonelgaz, mécontents du blocage par le ministre de l'énergie de conventions de promotion et de primes de départ à la retraite avalisées par le conseil d'administration.

 

 

Jeudi, la Fédération nationale des travailleurs de l’industrie électrique et gazière (FNTIEG, UGTA), a confirmé son appel  du 30 décembre pour une grève de trois jours à prévue à compter  du 10 janvier prochain. Après une réunion tenue au siège de l'UGTA au 1er Mai à Alger, il a été décidé d'aller jusqu'au bout des revendications des travailleurs, a annoncé Achour Telli secrétaire général de la Fédération. IL précise que la fédération a décidé de ''lancer un préavis de grève de 10 jours à partir d’aujourd’hui (mercredi, NDLR) et une première grève de trois jours à partir du 10 janvier qui touchera l’ensemble du territoire national et les 40 filiales de Sonelgaz.'' La FNTIEG proteste et reproche en fait au ministre de l’Énergie Salah Khebri et au PDG du groupe Sonelgaz '' des perturbations de plus de trois mois et la non-application de l’accord collectif de rang supérieur N°01-2015 ''. Cet accord a été en fait déjà validé par le conseil d'administration de Sonelgaz, déposé et enregistré au niveau de l'inspection du travail et du tribunal.

Un accord non appliqué

 Cet accord prévoit des promotions professionnelles à des travailleurs des 40 filiales de Sonelgaz, de donner des primes de départ à certains retraités qui ont à leur actif plus de 40 années d'exercice, mais également la régularisation de près de 8 000 stagiaires au sein des filiales de Sonelgaz. Il semblerait que l'accord, selon les syndicats, qu'il a été annulé par Salah Khebri. Des correspondances ont été adressées aux responsables concernés, sans résultat. Selon le syndicat, ce débrayage doit ''mettre fin aux dépassements'', et ''s’il n’y a pas de réponses favorables du ministre de l’Énergie, nous serons dépassés et c’est les travailleurs qui prendront l’ensemble des décisions'', souligne Achour Telli. En ''intra muros'', des syndicalistes vont même jusqu'à réclamer le départ du ministre, Salah Khebri. En face, les déficits plombent la trésorerie du groupe, qui a demandé depuis de nombreuses années à une réévaluation à la hausse des tarifs de l'électricité et du gaz. C'est dorénavant chose faite avec la loi de finances 2016, signée hier mercredi par le président Bouteflika.

 

 

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • L'anguille sous roche est que le vrai motif de ce conflit sont la future restructuration de la SONELGAZ, beaucoup de poste en jeu....................

    Rapporter Algeria Latest News jeudi 31 décembre 2015 10:50
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Le Comité de soutien au journal Al Fadjr est né: "Pour un nouveau modèle de l’édition de presse"

Le comité de soutien au journal Al Fadjr est né, lors d’une assemblée générale, ce samedi 18 novembre 2017 à la maison de la presse Tahar Djaout.

PLF 2018 : La Commission des finances de l'APN retire l'impôt sur la fortune

  La Commission des finances de l'APN a jugé "inutile" d'introduire un impôt sur la fortune, dont la mise en application est impossible faute d'une législation fiscale moderne et de mécanisme d'évaluation de la fortune.  

Tunisie- L'âge de départ à la retraite sera porté à 62 ans à partir de 2020

A partir de 2020, l’âge de la retraite sera porté  à deux ans de façon obligatoire et progressive et il est possible de proroger l’âge de départ à la retraite de 62 à 65 ans pour ceux qui le désirent.