Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

  •   Ahmed Gasmia
  • lundi 2 janvier 2017 11:52

Sonelgaz : Les tarifs de l’électricité et du gaz n’augmenteront pas en 2017

Sonelgaz qui dit vendre à perte aurait aimé une augmentation mais...

Les prix de l’électricité et du gaz ne connaîtront aucune augmentation durant l’année 2017, a indiqué à Maghreb émergent, une source proche de la direction de la Société d’électricité et du gaz (Sonelgaz).

 

 

 

«Le groupe Sonelgaz ne prévoit aucune augmentation des tarifs durant l’année 2017 parce que ces derniers ont déjà été revus à la hausse en 2016 », précise notre source qui ajoute que la décision a été annoncée au cours d’une réunion interne tenue au mois d’octobre dernier et qui a regroupé des cadres des différentes filiales du groupe.

 «Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal avait déclaré que les produits et services dont les tarifs ont été revus à la hausse en 2016, ne feront pas l’objet de nouvelles augmentations en 2017. C’est justement pour cette raison que la Sonelgaz n’augmentera pas ses tarifs cette année », assure notre source qui relève que les carburants ont été la seule exception.

 La décision du maintien des tarifs d’électricité et du gaz au court de l’année 2017 n’est pas en faveur de la Sonelgaz, admet-on car l’entreprise «vend à perte» actuellement.

 «En tant qu’entreprise, Sonelgaz gagnerait à augmenter ses tarifs car une quantité d’électricité produite avec un coût de 10 dinars est vendue aujourd’hui à 4 dinars. Le taux de perte est de 60% »regrette notre interlocuteur.  La même différence est constatée au niveau des prix du gaz.

 Il y a lieu de rappeler que durant l’année 2016, l’augmentation des prix de l’électricité a touché les consommateurs dits de deuxième tranche, ceux dont la consommation trimestrielle varie entre 125 et 250 kWh.

 La troisième tranche des clients de Sonelgaz dont la consommation trimestrielle varie entre 250 et 1,000 kWh a été touchée par une augmentation de tarifs de 15,15%. La quatrième tranche qui consomme plus de 1.000 kWh paie désormais une différence de 31,13%.

 Pour le gaz, les tarifs ont progressé de 24,04% pour les clients de la troisième tranche, consommant trimestriellement 2 500 et 7 500 th. L’augmentation des tarifs pour les clients de la quatrième tranche (7 500 th et plus) paient une différence de 41,74 %.

 D’après les données fournies par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), 24% des consommateurs d’électricité basse tension et 43% des consommateurs de gaz basse pression n’ont pas été touchés par les augmentations de tarifs entrées en vigueur au début de l’année 2016.

 Le même organisme souligne, en outre, que les consommateurs d’électricité et de gaz en quantités industrielles paient depuis le début de l’année écoulée, respectivement 20% et de 35% de plus que l’année précédente.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • Moi en tant que consommateur electricité je ne comprend pas leur calcul tenez par exemple 1iére tranche 125 * 1,7787=744,70 da

    Rapporter Kabouche Moussa lundi 7 août 2017 11:10
  • Bonjour monsieur le directeur ,
    on a un problème d'électricité trés faible sise a draria boudjemaa temime .
    Nous vous demandons de considérer ce problème et traité le plus rapidement possible et nous vous remercions

    Rapporter BELAMINE LOUNES dimanche 6 août 2017 13:36
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.