Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Janvier 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • lundi 2 janvier 2017 11:52

Sonelgaz : Les tarifs de l’électricité et du gaz n’augmenteront pas en 2017

Sonelgaz qui dit vendre à perte aurait aimé une augmentation mais...

Les prix de l’électricité et du gaz ne connaîtront aucune augmentation durant l’année 2017, a indiqué à Maghreb émergent, une source proche de la direction de la Société d’électricité et du gaz (Sonelgaz).

 

 

 

«Le groupe Sonelgaz ne prévoit aucune augmentation des tarifs durant l’année 2017 parce que ces derniers ont déjà été revus à la hausse en 2016 », précise notre source qui ajoute que la décision a été annoncée au cours d’une réunion interne tenue au mois d’octobre dernier et qui a regroupé des cadres des différentes filiales du groupe.

 «Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal avait déclaré que les produits et services dont les tarifs ont été revus à la hausse en 2016, ne feront pas l’objet de nouvelles augmentations en 2017. C’est justement pour cette raison que la Sonelgaz n’augmentera pas ses tarifs cette année », assure notre source qui relève que les carburants ont été la seule exception.

 La décision du maintien des tarifs d’électricité et du gaz au court de l’année 2017 n’est pas en faveur de la Sonelgaz, admet-on car l’entreprise «vend à perte» actuellement.

 «En tant qu’entreprise, Sonelgaz gagnerait à augmenter ses tarifs car une quantité d’électricité produite avec un coût de 10 dinars est vendue aujourd’hui à 4 dinars. Le taux de perte est de 60% »regrette notre interlocuteur.  La même différence est constatée au niveau des prix du gaz.

 Il y a lieu de rappeler que durant l’année 2016, l’augmentation des prix de l’électricité a touché les consommateurs dits de deuxième tranche, ceux dont la consommation trimestrielle varie entre 125 et 250 kWh.

 La troisième tranche des clients de Sonelgaz dont la consommation trimestrielle varie entre 250 et 1,000 kWh a été touchée par une augmentation de tarifs de 15,15%. La quatrième tranche qui consomme plus de 1.000 kWh paie désormais une différence de 31,13%.

 Pour le gaz, les tarifs ont progressé de 24,04% pour les clients de la troisième tranche, consommant trimestriellement 2 500 et 7 500 th. L’augmentation des tarifs pour les clients de la quatrième tranche (7 500 th et plus) paient une différence de 41,74 %.

 D’après les données fournies par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), 24% des consommateurs d’électricité basse tension et 43% des consommateurs de gaz basse pression n’ont pas été touchés par les augmentations de tarifs entrées en vigueur au début de l’année 2016.

 Le même organisme souligne, en outre, que les consommateurs d’électricité et de gaz en quantités industrielles paient depuis le début de l’année écoulée, respectivement 20% et de 35% de plus que l’année précédente.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Sonatrach : Nous n’avons pas failli à nos engagements gaziers envers la France

Interrogé sur les propos d'un responsable de GRTgaz (filiale de la société française Engie), cités par des médias français, qui a fait état d'une rupture dans l'approvisionnement en gaz du Sud-ouest de la France à partir de l'Algérie, une source de la compagnie pétrolière nationale a expliqué que les quantités contractuelles destinées à cette région française avaient été "totalement épuisées"...

Le président Bouteflika à Oxford Business Group: "L'Algérie est dans une position sûre malgré la baisse des prix du brut"

Le président Abdelaziz Bouteflika a accordé une interview au groupe britannique Oxford Business Group (OBG) publiée dans son dernier rapport sur l’Algérie.

L’Algérie a été en 2016 le 15e marché mondial de Renault

Dans l’ensemble du Maghreb, le groupe automobile français détient 38,5% de parts de marché, soit une hausse de 4,9% par rapport à 2015.