Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 28 Mai 2018

  •   Reuters
  • lundi 28 août 2017 16:52

Les chinois Guodian et Shenhua créent le n°1 mondial de l'électricité

La compagnie d'électricité chinoise China Guodian Group va fusionner avec le géant houiller Shenhua Group pour créer le premier fournisseur mondial d'électricité, a-t-on appris lundi.

 

 Au terme de plusieurs mois de tractations, la Commission chinoise de supervision et d'administration des actifs publics (Sasac) a annoncé l'opération dans un communiqué sec d'une ligne, sans autre précision. Selon une source, le groupe issu de la fusion s'appellera National Energy Investment Group.

 Sa capacité installée de 225 gigawatts lui permettra de dépasser le français EDF et l'italien Enel pour devenir le numéro un mondial de l'électricité par les capacités, estime Frank Yu, consultant de Wood Mackenzie spécialiste des marchés de l'énergie en Asie-Pacifique.

Il sera aussi le premier producteur mondial de charbon et le numéro un mondial de l'énergie éolienne avec 33 gigawatts de capacité, ajoute-t-il.

 Le rapprochement apporte à Guodian un réservoir captif de houille qui lui permettra de mieux gérer les risques liés aux prix de sa matière première principale. Le groupe récupère aussi les infrastructure ferroviaires et portuaires de Shenhua, ainsi que sa trésorerie abondante qui l'aidera à se désendetter.

Guodian étant aussi très présent dans l'électricité hydraulique et les énergies renouvelables, la fusion permettra à l'inverse à Shenhua de réduire sa dépendance envers la houille, à l'origine du smog désormais décrié en Chine.

 "Le rapprochement entre charbon et services aux collectivités permettra à Shenhua et Guodian de réduire leurs risques liés aux matières premières mais sans nécessairement améliorer les bénéfices (du nouveau groupe)", observe Li Rong, analyste chez SIA Energy.

Vendredi, la filiale cotée de Shenhua, China Shenhua Energy, a publié ses meilleurs résultats trimestriels en quatre ans, devenant ainsi l'un des groupes publics de matières premières les plus rentables en Chine.

 Les autorités chinoises ont entrepris de consolider le secteur public de l'énergie afin de le rendre plus compétitif à l'échelle mondiale. China Guodian est l'une des cinq compagnies nationales d'électricité issues de l'éclatement en 2002 de l'ex-monopole d'Etat. Les autres sont China Huadian, State Power Investment, China Huaneng Group et China Datang.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les boulangers exigent une augmentation du prix du pain et menacent de faire grève

   Une baguette de pain à 13 dinars serait idéale pour garantir aux boulangers une marge bénéficiaire acceptable, selon la FNB.

Algérie:"Il faut rompre avec l’investissement social et passer à l’entreprenariat libre" (économiste)

  Selon M. Meddah, Les dispositifs d’aides à l’emploi (ANSEJ, ANGEM, CNAC…)  devaient en effet se limiter dans le temps pour céder la place graduellement à d’autres formes de conception afin de bien mener le passage vers l’entreprenariat libre.

Algérie: "Le problème du secteur de la santé a besoin d’une solution politique" (Chaoui)

  Nous sommes en phase de passage d’un paysage dominé par des maladies transmissibles à des maladies non transmissibles, selon le Pr. Farid Chaoui.