Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 26 Mai 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a discuté, jeudi, au palais de Carthage avec le chef du gouvernement Youssef Chahed de la situation sécuritaire, économique et sociale dans le pays ainsi que des dernières arrestations menées dans le cadre de la lutte contre la corruption.
Cité dans un communiqué de la présidence de la République, Youssef Chahed a souligné, dans une déclaration aux médias, la détermination du chef de l’Etat d’aller de l’avant sur la voie de la lutte contre la corruption.
” Caïd Essebsi a souligné la nécessité de mobiliser les moyens financiers et juridiques nécéssaires pour faire face à toute menace qui vise l’Etat, son économie, sa sécurité et sa stabilité “, a-t-il soutenu.
Youssef Chahed avait déclaré, mercredi, au palais de la kasbah que “le gouvernement ira jusqu’au bout” dans la lutte contre la corruption et qu’il assumera ses responsabilités.
Plusieurs personnes, parmi lesquelles figurent des personnalités du monde des affaires, ont été arrêtées, mardi dernier, pour ” atteinte à la sûreté de l’Etat ” et ” corruption “.
Les hommes d’affaires Chafik Jarraya, Yassine Chennoufi et Nejib Ben Ismaïl ainsi que le responsable douanier Ridha Ayari ont été arrêtés en vertu de l’état d’urgence ” en vigueur dans le pays depuis novembre 2015.

TAP

Le terroriste dénommé "L. Farid" dit "Abdelwahab Abou Yahia", a été abattu jeudi à Akbou (Bejaïa) par un détachement de l’Armée nationale populaire, alors que le dangereux terroriste, dénommé "Z. Saïd", a été appréhendé à Ghardaïa par les éléments de la Gendarmerie nationale, indique le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.
"Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une embuscade tendue dans la zone d’Alma à Akbou, wilaya de Bejaïa (5e RM), un détachement de l’Armée nationale populaire a abattu, ce matin 25 mai 2017, le terroriste dénommé L. Farid, dit Abdelwahab Abou Yahia, et récupéré un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et une quantité de munitions, tandis que les éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé à Ghardaïa (4e RM), le dangereux terroriste dénommé Z.Saïd, recherchés depuis 1993", précise la même source.
"Dans le même contexte, deux détachements ont détruit onze (11) casemates et deux (02) mines de confection artisanale à Batna et Tébessa (5e RM)". Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’ANP et des Gardes-frontières, en coordination avec les éléments des douanes "ont arrêté, à Tlemcen (2e RM), quatre (4) narcotrafiquants et saisi (225) kilogrammes de kif traité", tandis qu’à Biskra (4e RM), des éléments de la Gendarmerie nationale "ont intercepté un véhicule utilitaire chargé de (29.2824) unités de médicaments et de produits pharmaceutiques dont la valeur s’élève à quarante (40) millions de Dinars algériens".

APS

Le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Mohammed Nabil Benabdellah a lancé, jeudi à Al Hoceima, les travaux de construction d’un projet de réalisation de 5000 logements sociaux dans la province.
Le site de Sidi El Abed verra ainsi la construction de 1.000 unités à caractère social destinées, sous conditions, à des catégories très défavorisées à la recherche de logement.

MAP

L'armée syrienne a annoncé avoir repris jeudi une partie des territoires encore tenus par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans la moitié sud du pays.

D'après une source militaire citée par l'agence de presse officielle Sana, des dizaines de djihadistes ont été tués dans les combats qui se sont produits entre Al Quaryatayn et Palmyre, deux villes de la province de Homs.

Cette progression rapproche les forces loyales au régime de Bachar al Assad de zones contrôlées par des rebelles syriens soutenus par les Etats-Unis, aux confins des frontières avec la Jordanie et l'Irak. Damas a fait de la reprise de cette région, la Badia, un de ses objectifs prioritaires.

Les rebelles s'y sont implantés en mars en chassant les djihadistes, fragilisés par d'autres fronts, notamment autour de leur fief syrien de Rakka, plus au nord.

Ils sont formés par la coalition sous commandement américain à Al Tanf, une garnison située stratégiquement au point de rencontre des frontières syrienne, irakienne et jordanienne.

Contacté par Reuters, Saïd Seïf, responsable du Chahid Ahmad Abdo, un des groupes rebelles opérant dans le secteur sous la bannière de l'Armée syrienne libre (ASL), a estimé que le mouvement opéré par les forces gouvernementales visait à prendre les rebelles de vitesse et à les empêcher de progresser vers le nord en direction de la province de Daïr az Zour, autre priorité de Damas.

"Ces avancées permettent au régime d'élargir la ceinture de sécurité autour de Damas et préparent aussi la voie à une offensive en direction de Daïr az Zour avant les groupes de l'ASL (...)", a-t-il dit.

Reuters

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a souligné, jeudi, l’importance de moderniser les mécanismes de travail de l’administration et du service public en adoptant les nouvelles technologies, seules garantes de la transparence et l’efficience requises par le citoyen.
Intervenant lors de l’ouverture d’une journée d’information sur //le système de suivi et évaluation des programmes et projets publics ” INJAZ “//, Chahed a indiqué que l’objectif du gouvernement est d’accélérer le rythme de réalisation des projets publics et d’assurer leur suivi et leur gestion, outre la garantie de la bonne gouvernance.
Le gouvernement a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance d’évaluer les projets publics et de présenter au public l’information et les données en temps réel, conformément aux principes de bonne gouvernance, a-t-il encore indiqué.
Et de rappeler que le gouvernement a mis en place au sein de la présidence du gouvernement une commission chargée du suivi des projets bloqués dans les différents gouvernorats, tout en donnant la priorité aux gouvernorats de l’intérieur.
Cette commission adopte dans sa démarche un mécanisme d’intervention direct pour régler les problèmes, outre la coordination directe avec les gouverneurs et les responsables régionaux ainsi que les députés dans les différentes régions du pays, a encore affirmé le chef du gouvernement, précisant qu’elle a d’ores et déjà réglé plusieurs problématiques et contribué à l”activation de certains projets bloqués.
Chahed a, en outre, déclaré que son gouvernement a œuvré pour moderniser les moyens de suivi, à travers la mise en place d’un système informatique moderne en coordination avec le centre national de l’informatique (CIN), dénommé ” INJAZ ” et le premier du genre depuis la révolution.
Ce système permettra aux structures publiques d’accéder aux données actualisées relatives à l’exécution des projets et des programmes publics.
Il permettra également aux différents décideurs de fournir des données et des indicateurs à même de faciliter les opérations de suivi et d’évaluation du rendement ainsi que la prise des décisions adéquates, outre l’intervention rapide.
” INJAZ ” est actuellement en cours d’expérimentation au sein de 5 ministères pilotes (développement, investissement et coopération internationale, équipement habitat et aménagement territorial, Agriculture, ressources hydrauliques et pêche, Formation professionnelle et emploi, Education), et dans des entreprises publiques, en attendant sa généralisation.
Chahed a mis l’accent sur l’importance accordée à l’exécution de ce genre de projets dans le cadre du programme Tunisie numérique 2020.

TAP

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a nommé jeudi les membres du gouvernement conduit par Abdelmadjid Tebboune, indique la présidence de la République dans un communiqué.

La membres du Gouvernement dont la liste se présente comme suit :

Vice Ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat major de l'ANP : Ahmed GAID SALAH

Ministre des Affaires Etrangères : Abdelkader MESSAHEL

Ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales, et de l'Aménagement du Territoire: Nour-Eddine BEDOUI

Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Tayeb LOUH

Ministre des Finances: Abderrahmane RAOUIA

Ministre de l'Energie: Mustapha GUITOUNI

Ministre des Moudjahidine: Tayeb ZITOUNI

Ministre des Affaire religieuses et des Wakfs : Mohamed AISSA

Ministre de l'Education Nationale: Nouria BENGHABRIT

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : Tahar HADJAR

Ministre de la Formation et de l'Enseignement Professionnels : Mohamed MEBARKI

Ministre de la Culture : Azzedine MIHOUBI

Ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique : Houda Imane FERAOUN

Ministre de la Jeunesse et des Sports : El Hadi OULD ALI

Ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la condition Féminine: Ghania EDDALIA

Ministre de l'Industrie et des Mines : Mahdjoub BEDDA

Ministre de l'Agriculture du Développement Rural et de la Pêche : Abdelkader BOUAZGUI

Ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville: Youcef CHORFA

Ministre du Commerce : Ahmed SACI

Ministre de la Communication : Djamel Kaouane

Ministre des Travaux Publics et des Transports : Abdelghani ZAALANE

Ministre des Ressources en Eaux : Hocine NECIB

Ministre du Tourisme et de l'Artisanat : Messaoud BENAGOUN

Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière: Professeur Mokhtar HAZBELLAOUI

Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale: Mourad ZEMALI

Ministre des Relations avec le Parlement : Tahar KHAOUA

Ministre de l'Environnement et des Energies Renouvelables : Fatma Zohra ZEROUATI

Secrétaire Général du Gouvernement : Ahmed NOUI.

APS

La 5ème édition du Symposium africain du paysage et de l’environnement se tiendra les 13 et 14 juillet à Rabat, à l’initiative de la Fédération internationale des architectes-paysagistes (IFLA Africa), représentée par l’Association des architectes-paysagistes du Maroc (AAPM).
Cet événement réunira un ensemble d’experts en matière d’architecture du paysage, de l’environnement et du développement durable pour débattre des évolutions en termes des stratégies et de planification durable.


MAP

L'Iran a construit une troisième unité souterraine de production de missiles balistiques et va continuer son programme d'armement dans ce domaine, rapporte l'agence de presse Fars jeudi.
"Les gardiens (de la révolution) ont construit une troisième usine souterraine au cours des dernières années. Nous allons continuer avec vigueur à développer nos capacités balistiques", a déclaré Amirali Hajizadeh, chef des unités aériennes de ce corps d'élite militaire, cité par Fars.
Cette annonce devrait contribuer à irriter les Etats-Unis qui, comme l'a dit cette semaine le président Donald Trump lors de ses visites en Arabie saoudite et en Israël, considèrent l'Iran comme une menace pour la stabilité dans la région.
Téhéran ignore les rappels à l'ordre et les attaques verbales de Washington et le président Hassan Rohani, fraîchement réélu pour un second mandat, a rappelé lundi que "l'Iran n'a pas besoin de la permission des Etats-Unis pour mener des tests de missiles".
Amirali Hajizadeh, toujours cité par l'agence Fars, a jugé "naturel que nos ennemis, l'Amérique et le régime sioniste (Israël), s'inquiètent de notre programme de missiles parce que ce qu'ils veulent c'est un Iran faible".
L'Iran affirme que son programme de développement de missiles ne viole en rien la résolution de l'Onu lui interdisant de mettre au point pendant huit ans des missiles balistiques pouvant éventuellement emporter une charge nucléaire.

Reuters

L’insertion professionnelle et l’accompagnement des diplômés, tel est le thème d’un forum national organisé, mercredi, au Palais des Congrès à Tunis, en présence des professionnels et des représentants des ressources humaines relevant de plusieurs entreprises économiques.
Venus nombreux à ce forum, les étudiants ont pu assister à des débats autour des moyens d’améliorer l’employabilité des diplômés et les mécanismes de renforcer leurs compétences et expériences.
Les participants à cette rencontre ont aussi abordé les obstacles limitant la consolidation de la culture d’initiative chez les jeunes, surtout, face à l’incapacité de l’Etat de recruter de nouveaux fonctionnaires.
Chirine Ayache, responsable à l’entreprise Manpower, a souligné que les diplômes obtenus ne sont plus la seule marque de distinction, estimant que la solution réside dans l’ouverture de l’étudiant aux différentes spécialités et son adaptation aux besoins du marché de travail.
Ce forum est une occasion d’échanger les points de vue entre les professionnels, a indiqué Ayache en précisant que plus de 10 entreprises proposant 100 opportunités de travail sont présents à cet événement.
De son côté, Khaled Ben Yahia, directeur général de l’Agence tunisienne de la formation professionnelle (ATFP), dira que ces Forums offrent une nouvelle dynamique de recrutement à travers le rapprochement entre les responsables d’entreprises et les diplômés.
Tout en invitant l’étudiant tunisien à changer sa mentalité vis-à-vis de la formation professionnelle, Ben Yahia a appelé les médias à mieux faire connaitre les avantages de la formation professionnelle.

TAP

Une reconversion économique "nécessaire" et "urgente" sera la priorité de la nouvelle équipe gouvernementale pour que l'Algérie ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures, a affirmé jeudi à Alger le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune.
"Une autre priorité s'impose c'est la reconversion de notre économie, qui a été entamée par mon prédécesseur, ami et frère, Abdelmalek Sellal. Une reconversion économique nécessaire et urgente pour faire en sorte que notre pays ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures", a indiqué M. Tebboune, au terme de sa prise de fonction officielle, lors d`une cérémonie de passation de pouvoirs avec son prédécesseur, M. Sellal.
Il s'agit, a-t-il poursuivi, de construire une économie "plus saine et plus équilibrée", dans laquelle le secteur privé aura "toute sa place, peut-être même une place prioritaire, avec toute la régulation et le contrôle que doit faire le gouvernement, au nom du président de la République".
Un plan d'action du gouvernement "plus détaillé sera exposé incessamment, dès qu'il sera achevé devant les élus de la nation, à commencer par l'Assemblée populaire nationale et ensuite le Conseil de la Nation", a-t-il expliqué.
M. Tebboune a souligné que "nous allons continuer la mission initiée par M. Sellal", avec les mêmes priorités qu'a fixées le président de la République, qui sont, l'éradication totale de la crise du logement, des bidonvilles, l'achèvement de son programme de logement, l'éducation et la santé.
"Nous allons reloger tous ceux qui ouvrent droit, avec notamment l'achèvement du programme AADL, comme on l'a promis au nom du président de la République, début ou au plus tard fin 2018, ainsi que la relance du programme social et rural", a-t-il dit.
Il a ajouté que le pays connaissait des "difficultés financières" mais pas de "blocages", relevant qu'il y avait "des réorientations de certaines ressources financières au profit des priorités tracées par le président de la République".
M. Tebboune, a par ailleurs, tenu à remercier "très chaleureusement" le président de la République pour la confiance qu'il lui a accordée pour diriger le nouveau gouvernement, en remplacement de M. Sellal "ami, frère et compagnon de route", qui a fait "un excellent travail dans des conditions très difficiles, et qui a réussi sa mission".

APS 

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

Succession:Benyelles espère que Gaïd Salah aura la "sagesse de laisser les urnes décider"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Le président du Haut-Conseil islamique Bouabdallah Ghlamallah valide les assurances Takaful

   La notion de Takaful en assurances n’est pas antinomique avec l’islam, a déclaré jeudi à Alger, M. Bouabdallah Ghlamallah, le président du Haut conseil islamique (HCI).

Algérie : Une étude sur les préoccupations des opérateurs va être soumise à la Présidence - Samy Boukaila (Audio)

    Une  étude sur préoccupations des opérateurs économiques algériens réalisée par le Cercle d’action et de réflexion  autour de l’entreprise (Care) avec l’appui  du Centre international de l’entreprise privée (CIEP), relevant de la Chambre de commerce américaine, va être soumise à la présidence de la République et au gouvernement, a annoncé, jeudi sur Radio M, Samy Boukaila, membre du Care.

La Tunisie cherche à conserver son avance en matière de recherche et d’innovation (document OBG)

Des initiatives nationales de soutien aux start-ups conjuguées à des subventions internationales à la recherche devraient permettre de renforcer l’activité entrepreneuriale en Tunisie.