Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Janvier 2017

  •   Sputnik
  • dimanche 25 décembre 2016 11:07

Pour l'Arabie saoudite, le prix du pétrole augmentera «de façon tangible» en 2017

Khalid Al-Falih, ministre saoudien de l’ÉnergieKhalid Al-Falih, ministre saoudien de l’Énergie

Le ministre saoudien de l’Énergie a fourni des pronostics pour l’année 2017 concernant la situation dans l’industrie pétrolière mondiale. Il prévoit une hausse des prix du brut et la reprise des investissements dans le secteur pétrolier.

 

Les cours du pétrole devraient se redresser l'année prochaine. En effet, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est engagée à réduire sa production pour stopper la crise qui avait frappé l'industrie pétrolière mondiale, a déclaré Khalid Al-Falih, le ministre saoudien de l'Énergie, cité par l'agence Bloomberg.

Le royaume ne considère pas comme nécessaires de nouvelles baisses de production en plus de celles qui ont été annoncées ces dernières semaines par l'OPEP et 11 autres pays producteurs de pétrole, a déclaré Khalid Al-Falih lors de son intervention concernant le budget du royaume. « L'année prochaine verra la reprise économique et une reprise des marchés pétroliers. Les prix devraient également augmenter pour encourager l'investissement dans le domaine pétrolier.
Le prix du brut s'équilibrera entre 50 $ et 100 $ le baril », a-t-il précisé.

Les investissements dans l'industrie pétrolière mondiale ont baissé depuis trois ans sur fond de la baisse des prix et ont atteint leur plus bas niveau en cinq décennies, selon l'Agence internationale de l'énergie.
Le ministre prévoit que les prix du pétrole augmenteront « de façon tangible » en 2017.

Lors d'une rencontre qui s'est tenue le 30 novembre dernier, les pays de l'Opep se sont mis d'accord pour réduire leur production pétrolière de 1,2 million barils/jour jusqu'à 32,5 millions barils/jour.
De plus, l'accord qui engage les pays hors Opep oblige ses participants à réduire la production de 558 000 barils/jour.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

Vidéos

"L’affaire RHB cause un grave préjudice à l’industrie pharmaceutique algérienne"- Abdelouahed Kerrar (UNOP) à Radio M

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Les diplômés de l’enseignement professionnel intègrent facilement le monde du travail (étude)

Selon une étude de l’ANEM, pas moins de 60% des porteurs de projets de micro-entreprises sont issus des centres de formation professionnelle.

Algérie- Hausse quasi-générale des prix alimentaires au détail en décembre 2016

Les prix au détail de la majorité des produits alimentaires ont connu une hausse sensible en décembre dernier par rapport au même mois de 2015, tandis que des différences de prix demeurent significatives entre les régions du pays, a appris l'APS auprès du ministère du Commerce.

Maroc : Pour soutenir la RAM, le gouvernement décide d'exonérer de TVA les achats d'avions

La compagnie aérienne marocaine a fini par obtenir gain de cause auprès des autorités du pays: une exonération de la TVA, qui est de 20%, sur les importations d'avions. Une décision importante face aux compagnies étrangères, dont les Low-cost.