Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 26 Mars 2017

  •   Algérie Presse Service
  • samedi 7 janvier 2017 14:25

Algérie- La production d’hydrocarbures est repartie à la hausse au troisième trimestre 2016

Sur la période allant entre juillet et septembre 2016, la production totale des hydrocarbures a progressé de 1,4% comparativement à la même période de 2015, alors qu'elle avait reculé de 2,4% au deuxième trimestre 2016 par rapport au même trimestre de 2015.

 

La production globale des hydrocarbures a progressé au 3ème trimestre de l'année 2016 par rapport à la même période de 2015 à l'exception du raffinage du pétrole brut, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS). Sur la période allant entre juillet et septembre 2016, la production totale des hydrocarbures a progressé de 1,4% comparativement à la même période de 2015, alors qu'elle avait reculé de 2,4% au deuxième trimestre 2016 par rapport au même trimestre de 2015.

Par catégorie de production d'hydrocarbures, celle du pétrole brut et de gaz naturel a augmenté de 3,6% au 3ème trimestre 2016 (contre une hausse de 0,5% au 2ème trimestre). Concernant la liquéfaction du gaz naturel, la production a grimpé de 0,2% au 3ème trimestre de l'année écoulée alors qu'elle avait dégringolé de 20,7% au trimestre qui l'avait précédé.

Le raffinage en recul  

Par contre, le raffinage de pétrole brut a connu des contre-performances au 3ème trimestre 2016 en baissant de 6,1% alors qu'il avait connu une croissance positive de 5,3% au 2ème trimestre 2016. En ce qui concerne la production globale des hydrocarbures sur les neuf (9) premiers mois de 2016, elle a haussé de 0,8% par rapport à la même période de 2015.

Ainsi, de janvier à septembre 2016, la production de pétrole brut et de gaz naturel s'est accrue de 1,2%, tandis que le raffinage de pétrole brut s'est amélioré de 1,1%. Cependant, la liquéfaction de gaz naturel a baissé de 1,7% sur les 9 premiers mois en raison de la forte chute de cette activité enregistrée au 2ème trimestre (-20,7%).


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • Le titre est trompeur: L'augmentation n'est que de 1,4%!!!!! Autant dire une stagnation.

    @maghrebemergent: Protégez votre crédibilité, ne diffusez pas des dépêches APS aux titres manipulateurs comme çà.

    Rapporter Moh dimanche 8 janvier 2017 14:27
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Rocambolesque revirement sur le dossier des importations après plusieurs jours d’embargo

  La Banque d’Algérie a autorisé la domiciliation des opérations d’importations de produits destinés à la revente en l’état. Ce revirement intervient moins d’une semaine après la suspension décidée par le ministre du commerce Abdelmadjid Tebboune.

OPEP et NON OPEP trancheront en avril sur la reconduction de l’accord sur la réduction de la production

  Les membres du comité ministériel de suivi des accords OPEP et non OPEP, réunis au Koweït se prononceront en avril prochain sur la reconduction ou non de l’accord sur la réduction de leur production.

Maroc: Pour pouvoir former le gouvernement El Othmani a cédé et fait le contraire de Benkirane

                                           Saad Eddine El Othmani a rapidement dénoué le blocage dans lequel s’empêtrait son prédécesseur Abdelilah Benkirane. Il a choisi de céder : l’USFP fera partie du gouvernement, l’Istiqlal reste dehors.