Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • dimanche 18 juin 2017 13:00

La demande sur le pétrole augmentera au troisième trimestre 2017 (ministre émirati)

Pour le ministre émirati de l’Energie, aucune rencontre extraordinaire des membres l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n’est prévue avant la réunion de novembre.

 

La demande sur le pétrole connaîtra une augmentation au troisième trimestre de l’année en cours, a indiqué samedi, le ministre émirati de l’Energie, Suhail bin Mohammed al-Mazrouei.

« Le troisième trimestre arrive et avec lui la période des vacances. La demande augmentera. (Et) il est normal qu’à la fin du deuxième trimestre de chaque année, la demande ralentit, a-t-il déclaré à la presse.

Il a ajouté, par la même occasion, qu’aucune rencontre extraordinaire des membres l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n’est prévue avant la réunion de novembre.

« Personne ne parle actuellement de réunion extraordinaire. Nous sommes au début de l’accord (de baisse de production du pétrole) et nous avons, je pense, besoin d’un peu de temps », a-t-il dit.

Le 25 mai dernier, les pays membres de l’Opep et leurs partenaires menés par la Russie ont décidé de reconduire, jusqu’à mars 2018, l’accord sur la baisse de production de pétrole de 1,8 millions de barils par jour pour tous les signataires. Un accord initial de six mois était en vigueur depuis janvier dernier.

Une demande plus faible que prévue sur le pétrole

Dans son rapport mensuel, rendu public il y a quelques jours,  l'Agence international de l'énergie (AIE) dit s’attendre à une demande plus faible que prévue sur le pétrole cette année mais avec une reprise à partir du deuxième semestre.

L’agence prévoit, parallèlement, une augmentation de la production des pays non membres de l’Opep. L’AIE estime l’excédent de l’offre à 500 000 barils par jour et non de 700 000 comme annoncé quelques semaines plus tôt. Le ralentissement des économies chinoise et européenne et l’augmentation de la production pétrolière des pays non membres de l’Opep sera à l’origine de la baisse de la demande, selon le même organisme.

D’après, l’AIE la production américaine de pétrole connaîtra une augmentation de 780 000 barils par jour, dès l’année prochaine au moment où les pays non concernés par l’accord de réduction de production de pétrole produiront, la même année, 1,5 million de barils supplémentaires par jour. 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Ouyahia inaugure le complexe gazier Reggane Nord

Le complexe produira plus de huit (8) millions m3/jour de gaz et 148 barils/jour de condensat, sachant que la période du plateau de production est de douze (12) années, avec une moyenne de production de 2,7 milliards de m3/an.

Une vague de froid touchera l’Algérie à partir de ce soir : jusqu’à -3 C°

Une météo plus hivernale va marquer la partie nord du pays à compter de ce soir jusqu’au week end prochain, en raison de l’arrivée d’une vague de froid d’une intensité moyenne, indique le Model nord américain des prévisions météo.

Fibre optique: ZTE signe un accord pour assurer des formations au profit d’entreprises algériennes

  L’événement « Oran Silicon valley algérienne », organisé par le bureau d’Oran du FCE accueille des dizaines de jeunes entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies.