Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

  •   Reuters
  • vendredi 30 juin 2017 16:27

Portée par le Nigeria et la Libye, la production de l’OPEP au plus haut de l'année en juin

La production de l’OPEP a augmenté de 280.000 barils par jour (bpj) en juin, au plus haut de l'année de 32,72 millions bpj, en raison de la hausse de la production du Nigeria et de la Libye, deux pays exemptés de l'accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l'année et jusqu'en mars 2018.

 

 

L'Arabie saoudite et le Koweït ont largement respecté cet accord permettant à l'ensemble de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole d'afficher en juin un taux de conformité de 92% contre 95% en mai, suivant une enquête Reuters."La hausse de la production de l’OPEP repoussera d'autant le moment où l'équilibre du marché pétrolier sera rétabli", a dit Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

 C'est le Nigeria qui a le plus augmenté la production en juin, suivi de la Libye, les deux pays n'ayant pas à respecter l'accord de réduction de la production en raison de troubles internes qui perturbent leurs extractions et leurs exportations.L'Arabie saoudite a un peu augmenté sa production en juin mais malgré tout elle l'a réduite de 564.000 bpj au total, bien plus que l'objectif qui était de 486.000 bpj.

 L’OPEP avait annoncé en 2016 un objectif de production de 32,5 millions bpj, fondé sur les chiffres bas du Nigeria et de la Libye. L'objectif prenait en compte l'Indonésie, qui a depuis quitté l'organisation, mais pas la Guinée Equatoriale, dernier pays en date à avoir rejoint le cartel, fin mai.Le total de 32,72 millions bpj de juin inclut la production de ce dernier pays, estimée à 150.000 bpj.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.