Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Amar Ingranchen
  • mercredi 25 avril 2018 17:19

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

 

L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire.

La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG de la Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour, a en effet annoncé hier  mardi qu’un cours du baril de pétrole situé à 75 dollars permettrait à l’Algérie « d’effectuer les investissements nécessaires dans le secteur, d’explorer et renouveler nos réserves ». Toutefois, «  le cours est très volatile, » s’est-il inquiété avant d’indiquer que le souhait de l’Algérie est que le prix du baril continuera à se situer à 75 dollars » afin de maintenir le cap. De son coté, Mourad Preure a indiqué que « les prix sont structurellement orientés vers la hausse sur le long terme » et devront terminer l’année avec un prix moyen de 70 dollars, un prix qui devrait se situer, précise-t-il, entre 70 et 80 dollars dès l’année 2019. « La hausse des cours du pétrole enregistrée ces dernières semaines est due essentiellement au fait que la demande mondiale reprenne son rythme habituel […]Il s’agit globalement d’une tendance haussière de long terme contrariée par des tendances (baissières) de court terme, résultant de  plusieurs facteurs, notamment la crise économique mondiale et le rôle des fondamentaux, l’offre, la demande et les stocks, » assure Mourad Preure.

L’optimisme de l’Algérie tient t-il la route ? Pas si sûr, car, les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. En effet, selon certains experts, la tendance haussière actuelle est due à plusieurs paramètres mais tous conjoncturels. « Les stocks de l'ensemble des produits pétroliers, le pétrole brut mais également les réserves d'essence et d'autres produits distillés sont en baisse sur la semaine et cela influence le marché à retardement », a affirmé Kyle Cooper de IAF ADvisors, ce qui laisse entendre que c’est, en partie, la baisse des stocks américains qui a induit les augmentations en cours. D’un autre coté, il y a les risques géopolitiques générés notamment par le conflit syrien et les sanctions que les Etats-Unis s’apprêtent à reconduire, d’ici le 12 mai, contre l’Iran. Un autre information de taille, relayée par plusieurs médias, fait par ailleurs état d’une manœuvre de l’Arabie saoudite qui fait tout pour que les prix atteignent entre 80 et 100 dollars, afin d’augmenter la valeur de sa compagnie pétrolière Saudi Aramco, avant son introduction en Bourse prévue pour 2019.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.