Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

  •   APS
  • mardi 1 mai 2018 10:49

Algérie: Sonatrach a investi 8,1 milliards de dollars en 2017

 

Au cours de l'année  2017, la compagnie Sonatrach a réalisé  33 découvertes, en effort propre.

 

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a consenti un effort d’investissement de l’ordre de 8,1 milliards de dollars en 2017, soit une baisse de 8% en comparaison avec l’année d’avant, a indiqué lundi à Alger un haut responsable du groupe.

S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan du groupe de l’exercice 2017 et sa nouvelle stratégie SH 2020/2030, le directeur exécutif SPE de Sonatrach, Farid Ghezali a expliqué que 87% de ces investissements avaient servi à financer l’activité exploration-production, soit 7,1 milliards dollars.

Selon lui, les investissements déployés dans l’activité transport par canalisation (TRC) avaient représenté 716 millions dollars, en baisse de 18% par rapport à 2016.

Les investissements dans l’activité liquéfaction, raffinage et pétrochimie (LRP) ont représenté, pour leur part, 262 millions dollars, soit une hausse de 24% en comparaison avec l’année précédente.

M.Ghezali a, par ailleurs, relevé que les résultats du groupe pour l’exercice 2017 avaient enregistré une augmentation de 31% en termes de résultats brut, précisant que Sonatrach avait versé au Trésor public le montant de 2.228 milliards de dinars, en hausse de 20% par rapport à l’année 2016.

Concernant les découvertes réalisées en 2017, il a précisé que leur nombre s’élevait à 33 découvertes, en effort propre. Elles sont situées principalement dans les bassins de Berkin, Oued Mya et Amguid Messaoud. 

En termes de forage d’exploration, il a été enregistré une hausse de 6%, selon le même responsable qui a fait savoir que le nombre de puits terminés était passé de 96 puits en 2016 à 102 puits en 2017.

Quant au forage de développement, M. Ghezali a indiqué qu’il a enregistré une hausse de 17% en passant de 196 puits terminés en 2016 à 230 puits réalisés en 2017. Au sujet des recettes d’exportations, il a précisé qu’elles étaient passées de 24,5 milliards de dollars en 2016 à 29,5 milliards dollars en 2017, ce qui représente une croissance de 20%.

La fiscalité pétrolière est passée quant à elle de 1.863 milliards de dinars en 2016 à 2.228 milliards de dinars en 2017, soit un taux de croissance de 20%. S’agissant de la valeur des importations de carburants, les résultats montrent qu’elle est passée de 211 milliards de DA en 2016 à 255 milliards dinars en 2017, soit un taux de croissance de 21%.

En 2017, Sonatrach a réalisé un résultat brut estimé à 268 milliards DA en 2016 contre 361 milliards DA en 2017, soit une hausse de 35%, alors que le résultat net est passé de 207 milliards DA en 2016 contre 326 milliards de Da en 2017, soit un taux de croissance de 57%. 

La production primaire totale de Sonatrach a augmenté de 2% passant de 192,3 Mtep en 2016 à 196,5 Mtep en 2017. Cette augmentation est due, selon lui, au respect du programme de maintenance et l’amélioration de recyclage du gaz naturel. 

En termes de production du pétrole brut et les condensats traités par les raffineries, il a fait savoir qu'elle a baissé de 3% en raison notamment du respect du quotas exigé dans le cadre de l'accord de l'Opep. La production de gaz naturel a augmenté de 5%, passant de 128,5 milliards de m3 en 2016 à 135 milliards m3 en 2017, a-t-il ajouté. 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole: L'Opep surveille de près la production vénézuélienne

  Les stocks des pays de l’OCDE ont chuté en mars pour n'être plus que neuf millions de barils au-dessus de leur moyenne quinquennale.

"La relation Etat-entreprises est un vrai problème en Algérie"-Slim Othmani-(Audio)

    « Je suis administrateur d’une entreprise privée dont je suis actionnaire. Cette entreprise passe son temps à se battre contre la discrimination entre le public et le privé que pratique l’Etat ».

Monétiser la data, la nouvelle priorité du moment, selon Hadj Khelil

  « Actuellement, il n’y pas une activité humaine qui ne génère pas de la donnée et la donnée à une valeur monétique. Notre travail est de fabriquer de la valeur à partir de cette donnée », a déclaré Hadj Khelil, fondateur de la Startup Big-Mama en France, lors de son passage dans  l’émission « L’invité du direct » sur Radio M. La question à...