Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

  •   Nabil Mansouri
  • lundi 14 mai 2018 16:50

Algérie: La consommation du GPL a enregistré une augmentation de 37% en une année

 

La même source informe que la consommation des carburants (hors GPL) sur le marché national a enregistré une baisse de 1,4% au premier trimestre 2018.

 

La consommation du GPL (Gaz de pétrole liquéfié) a enregistré une augmentation de 37% en une année selon les statistiques de l'Autorité algérienne de régulation des hydrocarbures (ARH), dans son rapport sur la consommation des carburants sur le marché national au premier trimestre 2018.

Les chiffres de l’ARH indiquent que la consommation du GPL-c au premier trimestre 2017 était de 99 424 tonnes contre  136 161 tonnes au premier trimestre 2018, soit une hausse de 37%.

Le document nous révèle aussi que le taux de croissance de la consommation du GPL-c pour la période de 2015 à 2017 a enregistré une hausse de 57%. Il est passé de 291 000 tonnes en 2015 à 352 000 tonnes en 2016, pour atteindre les 457 000 tonnes en 2017.

Par ailleurs, la même source informe que la consommation des carburants (hors GPL) sur le marché national a enregistré une baisse de 1,4% au premier trimestre 2018. Elle a atteint 3,35 millions de tonnes au premier trimestre 2018, contre 3,40 millions de tonnes sur la même période de 2017.

En chiffres, la consommation des essences est passée de 4,43 millions de tonnes en 2015 à 4,27 millions de tonnes en 2016, pour atteindre les 4,15 millions de tonnes en 2017. Le taux d’évolution sur la période allant de 2015 à 2017 est de - 6,3%.

Pour le gasoil, la consommation est passée de 10,8 millions de tonnes en 2015 à 10,3 millions de tonnes en 2016, pour atteindre les 10,08 millions de tonnes en 2017. Le taux d’évolution sur la période de 2015 à 2017 est de - 6,6%.

L’ARH explique la tendance haussière de la consommation du GPL-c par rapport aux autres carburants, par le maintien du prix du GPL-c au même niveau de l’année 2015 (9 DA/litre), alors que les prix des autres carburants ont été réajustés à partir du 1er janvier 2016. D’autres facteurs viennent renforcer cette tendance de la consommation des carburants, notamment la baisse sensible des importations des véhicules et la lutte contre la contrebande des carburants aux frontières.

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.