Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   Nabil Mansouri
  • samedi 26 mai 2018 17:40

Pétrole : le prix du Brent chute à 76 dollars

Les cours du pétrole ont fortement chuté après que L’OPEP et ses alliés ont exprimé leur disposition à augmenter progressivement la production pétrolière au second semestre de 2018.

 

A cet effet, le baril du Brent a enregistré une baisse de 2,35 dollars, par rapport à jeudi, en terminant vendredi à 76,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

Cette baisse sensible des cours a été impactée par les déclarations du ministre saoudien de l’Energie, Khalid Al-Falih, lors d'un forum économique organisé vendredi à Saint-Pétersbourg, cité par l’agence Bloomberg.

Dans sa déclaration, le ministre saoudien a jugé que les pays producteurs « auront bientôt la possibilité de libérer l'offre ». Il a ajouté que le retour du pétrole sur le marché doit se faire progressivement. « Nous ne le ferons pas rapidement. Cela interviendra probablement au second semestre de cette année », a-t-il précisé.

De son côté, le ministre russe Alexandre Novak a estimé que si les producteurs de pétrole arriveront à l'idée commune qu'il est indispensable d'assouplir le niveau (de production), cela doit se faire à partir du troisième trimestre.

Selon les observateurs, la Russie est sans doute en faveur de l'assouplissement des règles depuis longtemps. Mais c'est la première fois que l'Arabie saoudite s'exprime aussi clairement sur une hausse de la production. Ils estiment que Ryad veut un prix du baril proche de 70 dollars et ne veut pas qu'il monte à 90 dollars pour ne pas pénaliser les consommateurs.

Par ailleurs, la chute des prix de pétrole a été accélérée aussi par la publication vendredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), faisant état d’une hausse du nombre hebdomadaire de puits de pétrole actifs aux États-Unis. Selon l’EIA, celui-ci a augmenté de 15 unités pour atteindre 859 puits, suggérant une poursuite de la hausse de la production américaine.




Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.