Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Un tribunal égyptien a condamné à mort onze membres des Frères musulmans, mouvement interdit dans ce pays, pour avoir tué et blessé des policiers, a rapporté l'agence de presse officielle MENA.
Lors de ces crimes, remontant à août 2013, les condamnés ont tendu une embuscade à un véhicule de la police et ont ouvert le feu.
Le tribunal en a référé au Grand Mufti, le plus haut dignitaire islamique du pays, qui rend un jugement religieux sur toutes les peines de mort dans le pays.
L'opinion du mufti est non contraignante et généralement considérée comme une formalité, cependant son opinion finale pourrait réduire la peine.
Dans une affaire distincte, le tribunal pénal de Zagazig dans le gouvernorat de Sharqia a également condamné cinq membres des Frères musulmans à 25 années de prison, une peine qui équivaut à la prison à vie en Égypte, pour possession de publications incitant à la violence et à l'émeute contre les forces armées, la police et les institutions de l'État en mai 2015.
L'Égypte a subi des attaques contre ses forces de sécurité depuis l'éviction par l'armée de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi en 2013.
La province du Nord du Sinaï est le plus important bastion des groupes terroristes en Égypte, et en particulier de "l'État du Sinaï", un mouvement affilié à l'Etat islamique(EI) qui a revendiqué des centaines de meurtres de policiers et de soldats.

Xinhua

Plus de 650.000 citoyens ont été vaccinés contre la rougeole à travers le pays en 2018, a indiqué jeudi à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, précisant que la vaccination demeure l'unique moyen de prévention contre cette maladie.
Dans sa réponse lors d'une séance plénière à l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le ministre a indiqué que l'augmentation des cas de rougeole depuis le début de l'année en cours "nous a permis de vacciner plus de 650.000 citoyens à travers le pays", précisant que "ce virus -qui ne peut être traité que par la vaccination- est encore répandu dans certaines régions".
L'augmentation du nombre des cas dans certaines régions, notamment du Sud est due à la réticence des parents à faire vacciner leurs enfants en raison des rumeurs, relayées notamment sur les réseaux sociaux et par certains titres de presse" concernant l'inefficacité du vaccin acquis par les autorités.
Dans certaines wilayas du Sud "aucun enfant n'a été vacciné à cause de ces rumeurs", a fait savoir le ministre.

APS

Le juriste et universitaire Yadh Ben Achour, a été réélu, jeudi membre du Comité de l’ONU pour les droits civils et politiques pour un mandat de quatre ans (2019-2022).
Yadh Ben Achour a recueilli 137 voix sur 171 pays votants lors de la 36ème réunion des Etats parties au Pacte international relatif aux droits
civils et politiques tenue au siège de l’ONU à New York, lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Rappelons que la Tunisie a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 1969. En 2011, la Tunisie a adhéré au Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

TAP

Plus de 133 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisies durant le mois sacré de Ramadan dans le cadre du contrôle des prix et des sanctions ont été prises à l’encontre des parties qui ont enfreint la loi à travers soit la spéculation ou la fraude, ou en augmentant les prix des produits à prix fixes, a indiqué, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
Le Chef du gouvernement considère que toute initiative de ce genre ne peut réussir qu’avec la collaboration de tous, citoyens et société civile.

MAP

L'envoyé spécial du secrétaire général pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré jeudi à Genève qu'il avait noté des avancées vers la formation d' un comité syrien chargé de rédiger une nouvelle Constitution.
M. de Mistura vient d' effectuer une série de consultations dans plusieurs pays, en particulier en Turquie, en Iran et en Egypte. Ces consultations ont suivi d' autres consultations avec plusieurs dirigeants arabes ainsi qu' avec de hauts responsables américains récemment à Bruxelles.
"Nous intensifions nos efforts pour faire avancer le processus politique syrien, comme nous l' a mandaté le Conseil de sécurité et la résolution 2254" , a dit l'envoyé spécial lors d' un point de presse à Genève.
"Dans le contexte des efforts visant à faciliter la mise en place d'un comité constitutionnel, comme cela a été demandé dans la Déclaration finale de Sotchi, il y a eu quelques avancées" , a-t-il ajouté, en référence aux pourparlers de paix organisés en janvier par la Russie, l'Iran et la Turquie à Sotchi.
"Récemment, le gouvernement de la Syrie m'a officiellement transmis une liste de 50 noms" , a indiqué M. de Mistura. "Depuis, j'ai eu des contacts avec les représentants de l'opposition et un certain nombre de pays" . Selon lui, des efforts sont faits pour préparer une liste de représentants de l'opposition et il a indiqué qu' il s' attendait à des progrès bientôt sur cette question.
"Outre le gouvernement et l'opposition, il sera important que les indépendants, la société civile, les experts et les femmes - et comme vous le savez nous recommandons vivement au moins 30% de femmes - trouvent leur place dans ce comité constitutionnel. Nous devons avoir un processus inclusif" , a déclaré l'envoyé spécial.
M. de Mistura a indiqué qu' il avait invité des hauts responsables iraniens, russes et turcs à venir le rencontrer à Genève au début de la semaine prochaine. Il a aussi invité des hauts responsables de France, d'Allemagne, de Jordanie, d' Arabie saoudite, du Royaume Uni et des Etats-Unis à venir à Genève la semaine suivante.
"Alors que nous procédons méthodiquement et soigneusement à la tâche de faciliter la mise en place d'un comité constitutionnel syrien, dirigé par des Syriens, nous rappelons qu'il s'agit d'un élément clé d'un processus politique revitalisé" , a conclu M. de Mistura.

Xinhua

Le dossier des villes nouvelles sera prochainement soumis à un conseil interministériel en vue de la préparation de l'étape post achèvement des travaux et l'arrêt du programme de gestion et d'organisation administratifs, a indiqué, jeudi à Alger, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelawahid Temmar.
"Le dossier de la ville nouvelle de Boughezoul, tout comme d'autres villes et pôles urbains, sera soumis prochainement à un conseil interministériel en vue de préparer l'étape post achèvement des travaux, notamment en ce qui concerne les enveloppes budgétaires pour les travaux d'aménagement et la levée des entraves persistantes", a précisé le ministre lors d'une plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, présidée par M. Saïd Bouhadja en présence du ministre des Relations avec le parlement,Mahdjoub Bedda.
Répondant à la question du député Mohamed kebirita, le ministre a fait savoir que l'enveloppe allouée à la réalisation de la ville nouvelle de Boughezoul s'élevait à 108,5 milliards de DA, dont 59,6 mds DA déjà consommés, ce qui représente un taux de 55%.
Située à 176 km de la capitale et implantée sur un site stratégique (route et voies ferrées), cette ville a bénéficié de l'inscription d'un projet d'aéroport international à l'avenir. D'une superficie de 4650 hectares, elle est destiné à accueillir 350.000 habitants et compte 140.000 logements de fonction, dont le taux de réalisation a atteint 30%.
Concernant le programme quantitatif, le projet réserve un taux de 22% à des projets de logements, en l'occurence 80.000 unités dont aucune n'a encore été réalisé. Répartis en 28 cités, les logements prévus seront équipés de plusieurs structures, dont des centres et locaux commerciaux ainsi qu'une base logistique pour l'approvisionnement en divers produits avec emballage et transport.
Le taux d'avancement des travaux de l'infrastructure a atteint les 75% au niveau de la zone urbaine d'une superficie de 2.150 hectares, où il a été procédé au branchement de l'approvisionnement en eau potable à partir du barrage "Koudiet Asserdoune" et à la réalisation de châteaux d'eau d'une capacité de 120.000 m3, outre la réalisation d'une centrale électrique.
Les travaux de réalisation d'un centre d'alimentation gaz devront débuter en 2019.
La superficie consacrée à la zone d'activités industrielles représente 13% de la superficie globale occupée afin d'accueillir les industries centrées sur la recherche et les techniques modernes pour contribuer à la mise en place d'un pôle scientifique et civilisationnel dans les Hauts plateaux.
Les équipements publics ont atteint un taux de 35%, ce qui est en adéquation avec les projets de logements réalisés, ainsi qu'un taux de 25% pour les espaces avec une superficie de 1000 hectares.
Pour rappel, le projet de la nouvelle ville Bougzoul constitue un pôle civilisationnel qui s'inscrit dans le cadre du Plan national de l'aménagement du territoire à l'horizon 2030.

APS

 

La France condamne avec la plus grande fermeté l'offensive conduite jeudi par des éléments extrémistes dans le croissant pétrolier contre les installations pétrolières du port libyen de Sidra, la ville libyenne de Ras Lanouf et les forces qui les défendent, a déclaré jeudi la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.
"Les ressources pétrolières de la Libye appartiennent au peuple libyen. Elles doivent rester sous le contrôle de la National Oil Corporation (NOC) et leur exploitation doit se faire au bénéfice de tous les Libyens", a ajouté la porte-parole.
La France est déterminée à ce qu'une solution politique durable soit trouvée en Libye à travers l'organisation d'élections nationales, présidentielle et législatives, dont le calendrier a été agréé lors de la conférence de Paris du 29 mai, en présence du RSSGNU et de la communauté internationale. Comme le rappelle la déclaration politique de Paris, ceux qui entraveront ce processus auront à rendre des comptes, rappelle la porte-parole.
La France réitère son plein soutien à la médiation conduite par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ghassan Salamé, afin de parvenir rapidement à une solution politique inclusive, à la réconciliation nationale et à l'unification de toutes les institutions du pays sous l'autorité du pouvoir civil, selon la même source.

Xinhua

Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi à Rabat, a examiné la question de la protection sociale et les différents axes d’aide ciblant les catégories pauvres, ainsi que l’évaluation des programmes sociaux.
Le Conseil a examiné le sujet de la protection sociale et les efforts consentis conformément à une vision intégrée basée sur l’accélération de la mise en place d’un système efficace au niveau de l’appui social direct afin d’améliorer l’efficacité du ciblage direct des catégories pauvres et précaires.

MAP

Les partenaires humanitaires se dépêchent de fournir une assistance vitale à des milliers de familles vulnérables dans la ville portuaire de Hodeïda, où les combats se sont intensifiés, a déclaré jeudi la Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour le Yémen.
"Des dizaines de membres du personnel des Nations Unies sont dans la ville pour aider à fournir de la nourriture, de l'eau et des services de santé", a déclaré Lise Grande, Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour le Yémen. "Nous estimons que 600.000 civils se trouvent dans la ville - dont beaucoup dépendent de l'aide pour survivre", selon un communiqué de l'ONU.
"Les partenaires humanitaires se préparent à un éventuel assaut depuis des semaines. Les organismes ont prépositionné 63.000 tonnes métriques de nourriture, des dizaines de milliers de trousses d'urgence, des fournitures nutritionnelles, de l'eau et du carburant. Des équipes médicales ont été envoyées et des points de service humanitaire ont été établis. "
"L'ONU et les partenaires humanitaires sont sur le terrain à Hodeidah", a déclaré Mme Grande.
"Hier, alors que la ville était soumise à des tirs de mortier ainsi que des bombardements, un navire sous contrat avec l'ONU, qui est amarré au port de Hodeidah, a déchargé des milliers de tonnes de nourriture. Deux navires de plus se préparent à faire de même. Aujourd'hui, les partenaires distribuent des boîtes d'urgence contenant de la nourriture et des produits d'hygiène aux personnes qui ont été déplacées par les combats au sud de la ville. " a précise Lise Grande.
Selon sa déclaration, les agences humanitaires et les partenaires de première ligne ont déjà des programmes d'envergure dans la ville. Chaque jour, 50.000 litres d'eau potable sont distribués et les équipes de santé ont contribué à arrêter la propagation du choléra et d'autres maladies mortelles.
"En vertu du droit international humanitaire, les parties au conflit sont obligées de faire tout leur possible pour protéger les civils et s'assurer qu'elles ont accès à l'aide dont elles ont besoin pour survivre", a affirmé Mme Grande.
L'ONU et ses partenaires ont lancé un appel de 3 milliards de dollars américains dans le cadre du plan de réponse humanitaire de 2018 pour venir en aide à 22,2 millions de personnes dans le besoin au Yémen.
A ce jour, 1,5 milliard de dollars, soit la moitié des ressources nécessaires pour l'année, a été reçu.

Xinhua

Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi et le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud ont coprésidé la signature d'une Convention cadre entre les deux secteurs visant la valorisation du patrimoine écologique, agricole et naturel ainsi que promotion de l'écotourisme.
La convention a été signée mercredi soir par le SG du ministère de l'Agriculture, Kamel Chadi et le SG du ministère du Tourisme, Ahmed Kaci Abdellah.
Le document englobe quatre domaines à savoir, la promotion de l'écotourisme dans les forêts et les parcs nationaux et la promotion du tourisme agricole dans le Sahara, et les Hauts plateaux. Elle s'applique également au domaine de la pêche et de l'aquaculture outre l'artisanat.
Lors de la cérémonie de signature qui s'est déroulée en présence des cadres des deux ministères, MM. Bouazghi et Benmessaoud ont mis l'accent sur l'importance de la coopération entre deux secteurs en vue de contribuer au développement économique, vu que les deux secteurs font parties des secteurs prioritaires et alternatifs aux hydrocarbures dans le nouveau model de croissance économique, adopté par le gouvernement.
A cette occasion, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat a indiqué que cette convention est le couronnement de la coordination et de la concertation entre les deux départements et qu'elle s'inscrit dans le cadre du Plan national d'aménagement du territoire, de la Stratégie nationale du développement durable et du développement du tourisme.
Affirmant que le gouvernement oeuvre à la relance du tourisme, à travers l'encouragement de l'investissement, la garantie des assiettes foncières et l'octroi d'avantages incitatifs aux investisseurs, M. Benmessaoud a mis en avant la nécessité de respecter l'équilibre écologique et les espaces forestiers sauvegardé dans le cadre du développement durable.
Dans une déclaration à la presse en marge de cette signature, le ministre a précisé que la convention permettra l'investissement dans les espaces forestiers, les réserves et les zones d'extension touristique à travers l'octroi de crédits et du foncier aux investisseurs, soulignant l'impératif du respect d'un cahier de charge strict interdisant l'usage d'outils nuisibles à l'environnement.
Pour sa part, M. Bouazghi a indiqué que le secteur de l'agriculture dispose d'un grand patrimoine qui peut être exploité dans le tourisme, notamment au niveau des parcs nationaux, des réserves naturelles, des forêts, des ports de pêche mais également les exploitations agricoles ou les établissements d'aquaculture.
Il a expliqué que la complémentarité entre les secteurs du tourisme et de l'agriculture se manifeste à trois niveaux, à savoir les activités agricoles, forestières et de pêche, d'autant plus que l'actre touristique permettra, a-t-il dit, aux agriculteurs et aux pêcheurs d'engranger des recettes supplémentaires, d'ouvrir de nouveaux marchés et de promouvoir des produits citoyens.
Le 2e niveau concerne le volet touristique, en ce sens que les activités de production favoriseront l'emergence de nouvelles activités et l'élargissement de l'éventail des offres touristiques au niveau local.
Le 3e porte sur les territoires et collectivités locales, a propos desquelles, M. Bouazghi a fait savoir que la complémentarité entre les secteurs de l'agriculture, de la pêche, l'aquaculture et les forêts d'une part, et le tourisme d'autre part aura "des résultats positifs" au plan socio-économique et qui permettront d'améliorer le niveau de vie des habitants".
Cette complémentarité tend, a ajouté le ministre, à insuffler une dynamique locale dont les effets se manifesteront d'une manière évidente dans la sédentarisation des populations, l'amélioration de l'attractivité économique et sociale de la région et la création de nouveaux postes d'emploi.
M.Bouazghi a précisé que la convention conclue avec le secteur du Tourisme vise à valoriser le patrimoine écologique, agricole et naturel et à dynamiser le monde rural, développer le tourisme écologique, le tourisme agricole et la pêche touristique avec l'encouragement de l'investissement touristique à travers les ports et les établissements d'aquaculture.
Selon le ministre de l'Agriculture, une commission d'orientation se chargera de la mise en oeuvre des articles de la convention et oeuvrera à l'élaboration d'une évaluation globale des atouts dont disposent les deux secteurs, outre un recensement précis et scientifique de ce que peut fournir chaque secteur, selon les besoins et les potentialités de chaque wilaya.

APS

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.