Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Février 2017

  •   Boualem Alami
  • vendredi 13 mai 2016 18:24

Maroc: Avec 35 millions d'euros, le français GL Events retenu pour l'organisation de la COP22

C’est le groupe français GL Events qui a remporté le marché de réalisation des infrastructures pour la tenue en novembre prochain à Marrakech de la COP22.

 

C’est début mai que GL Events, société française basée à Lyon, et qui a déjà organisé au Bourget la COP21 de Paris et avant celle de Lima, a été sélectionnée par le comité de pilotage, dirigé par Abvdeladhim Lhafi, sécrétaure d’Etat aux eaux et forêts. Le montant du contrat est de 35 millions d’euros (376 millions de DH) pour la construction de l'infrastructure logistique de la COP 22 à Marrakech. Le contrat porte sur l’aménagement d’espaces du site de Bab Ighli, non loin du centre-ville de Marrakech, où va se tenir la 22ème session de la conférence annuelle de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) du 7 au 18 novembre prochains. GL Events va réaliser des infrastructures pour abriter les différents événements de la COP22 en partenariat avec Capital Events (une agence marocaine), Agence Publics (communication), la société Leni (informatique) et la société Rahal (traiteur), proche du Palais. Le marché porte sur l'aménagement et l'équipement du site de la conférence en matériels technique, électronique, informatique, audiovisuel et de sécurité.  Sept autres soumissionnaires avaient participé à l’appel d’offres, sans succès. 

Tanger pour abriter la MedCop22

Mais, avant cet événement planétaire, où l’avenir de la planète va encore être un enjeu de lobbies et de milieux d’affaires, le Maroc va abriter les 18 et 19 juillet prochain à Tanger la conférence ‘’MedCop22’’, qui va réunir 36 délégations de pays de la Méditerranée et d’organisations internationales, des ONG et des experts du climat. Et, tout comme pour la COP22, la région de Tanger Tétouan Al Hoceima a fait un appel d’offres pour les marchés de logistique, communication et événementiel sur cette rencontre. Le prestataire sera connu mardi 17 mai.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- « La pénurie de médicaments va être encore plus grave les prochains mois » (FAM)

  Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui à Alger, la Fédération algérienne du médicament a tiré la sonnette d’alarme sur les effets indésirables causé par  la restriction d’importation de matières premières indispensables pour la fabrication de médicaments.

2016 a connu une hausse sensible des prix de détail de produits alimentaires de base (ministère du Commerce)

Ces hausses ont ainsi touché les prix des légumes secs et ceux de produits d'épicerie comme les pois chiches dont le prix moyen a flambé à 240 DA/kg en 2016 contre 165 DA/kg en 2015 (+46%), les lentilles à 190 DA/kg contre 161 DA/kg (+18%).

L'Algérie compte sur les nouvelles technologie pour alléger la pression sur ses universités surchargées (OBG, document)

  Un rapport de la Commission Européenne sur l’enseignement supérieur en Algérie daté de 2012 a fait état d’universités surchargées, bridées par une gestion inadéquate et un manque de ressources. « Chaque année nous recevons jusqu’à 10 000 candidatures mais nous ne pouvons accepter que 2500 étudiants, laissant ceux qui ne sont pas retenus en proie à la frustration et au désarroi, »...