Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

  •   REUTERS
  • jeudi 11 mai 2017 06:22

Panneaux solaires - Terrassé par les chinois, l'allemand SolarWorld se déclare en faillite

L'allemand SolarWorld, un temps le premier fabricant européen de panneaux solaires, a annoncé mercredi son intention de se déclarer en faillite, finissant ainsi par succomber à la concurrence de ses rivaux chinois contre laquelle a longtemps lutté Frank Asbeck, fondateur et président du directoire de l'entreprise.

 

Cette dernière fut l'une des rares en Allemagne de résister à une crise majeure du secteur intervenue au tournant de la décennie, provoquée par une surproduction ayant à l'époque entraîné une chute des prix et balayé des groupes tels que Q-Cells, Solon et Conergy.

Il y a quatre ans, SolarWorld fut contraint à la restructuration, échappant alors à la faillite via un échange titres de dette contre actions et un apport de capitaux du Qatar, entré à hauteur de 29% dans le capital de l'entreprise via Qatar Solar S.P.C.

Mais une nouvelle vague d'exportations chinoises bon marché, conséquence des ambitions chinoises revues en baisse en matière de production d'énergie solaire, a été le coup de trop pour SolarWorld, dont le dernier bénéfice remonte à 2014


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Le Qatar a pu cependant se faire construire par SolarWorld une usine de fabrication de silicium qui a été inaugurée au mois de mars 2017. Elle a couté un milliard de dollars et a commencé à produire 8000tonnes/an. Le Qatar ambitionne de monter sa production jusqu'à 50.000 tonnes/an.
    Voici l'historique:
    SolarWorld AG a établi une joint-venture de fabrication de silicium en 2010 : SolarWorld AG participe en effet à hauteur de 29 pourcent à la nouvelle joint-venture constituée avec Qatar Solar Technologies (QST), une société basée dans l’émirat du Qatar.

    Cette joint-venture a construit la première usine de production de polysilicium dans la péninsule arabique. Les partenaires de cette joint-venture sont Qatar Foundation (70 pourcent) et Qatar Development Bank (1 pourcent). Initialement élaboré pour une capacité nominale de 3 600 tonnes par an, le projet a été étendu à une capacité de 7 200 tonnes par an en 2011.

    Du silicium pur est produit sur le site de Ras Laffan pour le secteur photovoltaïque selon ce que l’on a coutume d’appeler le procédé Siemens. Ce dernier consiste à obtenir à partir du silicium métallurgique impur du trichlorosilane gazeux, lequel est purifié par distillation et séparé dans des réacteurs spéciaux pour obtenir à nouveau du silicium. Le but de ce processus cyclique complexe de matières est de produire du silicium solaire avec une perte minimale de matières et un apport énergétique optimal.
    La société Centrotherm qui devait construire l'usine de panneaux solaires PV à Rouiba en 2011et dont le Qatar détient des parts a participé à la réalisation de cette usine!
    https://www.pv-tech.org/news/polysilicon_plant_project_in_qatar_boosts_centrotherms_1h_sales

    Rapporter seifange jeudi 11 mai 2017 16:45
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

L'échéance 2019 ne nous détournera pas de la construction de la citoyenneté en Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.

Kamal Kheffache (économiste):"L’Algérie manque de réactivité pour s’adapter aux exigences de la mondialisation"

Dans cette interview, l’économiste Kamal Kheffache considère que l’Algérie ne s’est pas adaptée aux exigences de la mondialisation » et que, en se fermant, elle ralentit « le développement économique ».