Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 17 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mardi 23 mai 2017 19:33

Un Forum d'affaires Algérie-UE sur les énergies renouvelables en juin à Alger



L'Algérie abritera le 13 juin prochain un forum d'affaires dédié à l'investissement dans les énergies renouvelables dans le cadre de la mise en œuvre de programme d'appui signé entre l'Union européenne et l'Algérie en mars dernier, a indiqué mardi à l'APS le directeur de la coopération avec l'UE auprès du ministère des Affaires étrangères, Ali Mokrani.



L'Algérie et l'UE avaient signé le 13 mars dernier à Bruxelles une convention de financement par l'UE d'un programme d'appui au développement des énergies renouvelables (ENR) et à la promotion de l'efficacité énergétique en Algérie d'une valeur de 10 millions d'euros.

"Ce programme est déjà lancé et les contrats sont déjà identifiés et mobilisés. Après sa validation le 13 mars dernier à Bruxelles au niveau politique, il connaît maintenant une mise en œuvre opérationnelle", explique M. Mokrani.

"C'est un premier programme pilote qui viendra renforcer les capacités de ministère de l'Energie dans sa stratégie de développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique", avance-t-il.

A cet effet, "l'Algérie abritera le 13 juin un forum d'affaires sur les ENR et va préparer le lancement du programme des renouvelables de 4.000 mégawatts", souligne M. Mokrani.  Le programme d'appui au développement des ENR par l'UE concerne la formation, la mise à niveau institutionnelle et législative et la mise en relation d'affaires, selon lui.

"Nous avons entamé la concrétisation de ce projet pour permettre l'exécution de la stratégie algérienne visant à sortir de la dépendance des énergies traditionnelles basées sur le pétrole et aller vers les ENR. L'Algérie a tracé des objectifs qui visent le marché national, le partenaire européen et aussi l'Afrique", a-t-il aussi soutenu.

A travers ce projet, il s'agira de créer une dynamique entre les entreprises algériennes et européennes, fait valoir M. Mokrani qui souhaite que le forum d'affaire sur les ENR entre l'Algérie et l'UE de juin prochain sera l'occasion de nouer des relations de partenariat dans le cadre des investissements dans les énergies renouvelables.

A ce propos, il a indiqué que trois grands appels d'offres sont lancés qui concernent l'acquisition des équipements et la mobilisation des ressources humaines des côtés algérien et européen. "Nous sommes dans le dialogue stratégique de haut niveau politique et aussi dans le segment opérationnel et de concrétisation de ce partenariat énergétique Algérie-UE", a-t-il enchaîné.

Pour rappel, le projet algérien dénommé Atlas 1 d'une capacité globale de 4.050 mégawatts, réparti en trois lots de 1.350 mégawatts chacun en énergie d'origine solaire de type photovoltaïque, fera l'objet d'un appel d'offre à  investisseurs nationaux et internationaux avec l'obligation du soumissionnaire d'engager des investissements pour la fabrication locale des équipements destinés à ces centrales solaires.

Le programme d'appui européen aux ENR, adopté en 2016 au titre de l'instrument de politique européenne de voisinage (2014-2020), vise à soutenir les autorités nationales dans la révision et l'élaboration de dispositifs institutionnels, politiques et réglementaires favorables à la mise en œuvre des politiques énergétiques durables à travers le déploiement des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

Il vise également à contribuer à faciliter l'investissement privé (national et étranger) à moyen et à long terme dans des projets d'énergie renouvelable et d'efficacité énergétique, ainsi qu'à renforcer les capacités techniques et de gestion des institutions dans ce domaine. Questionné, par ailleurs, sur l'Accord d'association avec l'UE, M. Mokrani a indiqué que des réunions de suivi se tiendraient après le mois de Ramadhan.

"Avec la dernière feuille de route pour les 5 à 10 prochaines années adoptée par les deux parties, c'est bien parti pour rééquilibrer les relations de partenariat avec l'Europe et sortir de la relation commerce-commerce en allant vers le développement et la coopération et vers l'appui de l'UE à la diversification de l'économie nationale", affirme le même responsable


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Polémique sur la promotion de Tamazight : Lotfi DK appelle à l’arrêt des hostilités sur Facebook

 La polémique qui fait rage sur les réseaux sociaux sur le refus des députés de la majorité une proposition d’amendement du projet de loi de finances pour l’année 2018 portant sur la promotion de la langue amazighe a fait réagir le chanteur engagé du Rap Lotfi DK.

Le taux de chômage en Algérie devrait atteindre 13,2 % en 2018 (étude)

  Une étude sur les défis de la démographie au Maghreb relève un décalage entre le capital humain et les besoins du marché de l'emploi, malgré les importants investissements consentis dans l'enseignement supérieur.

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.