Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Juin 2018

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 18 septembre 2017 08:12

Algérie: Ouverture d'une filière en énergies renouvelables à l’université de Ghardaïa

Une nouvelle filière universitaire en énergies renouvelables et environnement sera ouverte à l’université de Ghardaïa au titre de l’année universitaire 2017/2018, a-t-on appris du recteur de cet établissement d’enseignement supérieur.

 


L’introduction de cette filière qui vient étoffer les programmes déjà dispensés, traduit la volonté de l’université d’assurer l’employabilité de ses étudiants diplômés et de former des étudiants aux métiers d’avenir, qui permettent de mieux répondre aux enjeux du marché de l’emploi, a indiqué à l’APS, le Pr Belkheir Dada Moussa.


"L’ouverture pour la première fois de cette filière en Algérie pour l’obtention d’une licence en énergie renouvelable et environnement à l’université de Ghardaïa est dicté par l’existence d’une véritable plateforme de formation et de recherche dans la région à travers l’unité de recherche Appliquée en Energies Renouvelables (URAER) , et la mini-centrale solaire pilote à cycle combiné (électricité+solaire) véritable laboratoire naturel pour les études, les tests et recherches en matière d’énergie solaire", a-t-il expliqué.


Cette filière sera lancée dans le cadre d’un programme de coopération entre l’Union Européenne (UE) et l’Algérie intitulé ‘‘ Erasmus + COFFEE’’ (Co-construction d’une Offre de Formation à Finalité d’employabilité Elevée) . Ce programme a pour objectif l’amélioration de la qualité de l’enseignement selon les normes européennes, renforcer la coopération entre les établissements universitaires et favoriser la mobilité des étudiants en Europe, a-t-il ajouté .


De son côté le directeur des étude de l’université de Ghardaïa , a annoncé que la formation en licence (système LMD), comptera cette année six (6) nouvelles spécialités, à savoir , commerce international, gestion des ressources humaines, fiscalité et comptabilité, microbiologie et production animale.


De nouvelles filières ont été intégrées dans le cursus universitaire pour répondre aux besoins économique et sociale de la région et faciliter l’employabilité des diplômés, a fait savoir M. Benbrahim.


"Le rôle de l’université n’est plus de former pour former mais aussi de répondre aux besoins d’un marché évolutif en s’ouvrant et en s’ancrant à son environnement", a-t-il souligné.
La nomenclature de spécialités pédagogiques de l’université de Ghardaïa est actuellement de 40 en post-graduation (licence), 39 en graduation (Master) et plus d’une quinzaine de filières pour doctorant, a -t-il ajouté.
Tout en se félicitant du nombre de places pédagogiques dont disposera l’université de Ghardaïa pour la rentrée universitaire prévue dimanche notamment avec la réception imminente de 2.000 nouvelles places pédagogiques , les responsables de cette structure de l’enseignement supérieur s’attèlent sur l’amélioration des qualités de l’offre de formation et de l’accueil de près de 3.150 nouveaux étudiants.

APS

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Peut-on nous inscrire à la filière énergie renouvelable et suivre la formation à distance quand on habite à Ouargla ou Touggourt. Sinon, comment faire ?

    Rapporter Lorabi Moussaoui samedi 24 mars 2018 00:45
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les grands choix économiques du pays analysés par Nour Meddahi (Audio)

  Nour Meddahi, professeur d'économétrie et finances à la Toulouse School of Economics revient dans l’entretien accordé à Radio M sur les choix économiques faits par l’Algérie pour atténuer les effets de la baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, une baisse entamée dès l’été 2014.

Pétrole: Le Brent chute à 73 dollars

  L'Arabie saoudite et la Russie ont fait part de leur souhait d’augmenter leurs productions respectives.

L’Afrique, le Maghreb et les flux migratoires (contribution)

  Il s’agira de poser les véritables problèmes, concernant les flux migratoires venant d’Afrique,  pour  avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère car  le sujet  est  complexe, la responsabilité étant partagée  entre les dirigeants européens et africains.