Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 17 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 18 septembre 2017 08:12

Algérie: Ouverture d'une filière en énergies renouvelables à l’université de Ghardaïa

Une nouvelle filière universitaire en énergies renouvelables et environnement sera ouverte à l’université de Ghardaïa au titre de l’année universitaire 2017/2018, a-t-on appris du recteur de cet établissement d’enseignement supérieur.

 


L’introduction de cette filière qui vient étoffer les programmes déjà dispensés, traduit la volonté de l’université d’assurer l’employabilité de ses étudiants diplômés et de former des étudiants aux métiers d’avenir, qui permettent de mieux répondre aux enjeux du marché de l’emploi, a indiqué à l’APS, le Pr Belkheir Dada Moussa.


"L’ouverture pour la première fois de cette filière en Algérie pour l’obtention d’une licence en énergie renouvelable et environnement à l’université de Ghardaïa est dicté par l’existence d’une véritable plateforme de formation et de recherche dans la région à travers l’unité de recherche Appliquée en Energies Renouvelables (URAER) , et la mini-centrale solaire pilote à cycle combiné (électricité+solaire) véritable laboratoire naturel pour les études, les tests et recherches en matière d’énergie solaire", a-t-il expliqué.


Cette filière sera lancée dans le cadre d’un programme de coopération entre l’Union Européenne (UE) et l’Algérie intitulé ‘‘ Erasmus + COFFEE’’ (Co-construction d’une Offre de Formation à Finalité d’employabilité Elevée) . Ce programme a pour objectif l’amélioration de la qualité de l’enseignement selon les normes européennes, renforcer la coopération entre les établissements universitaires et favoriser la mobilité des étudiants en Europe, a-t-il ajouté .


De son côté le directeur des étude de l’université de Ghardaïa , a annoncé que la formation en licence (système LMD), comptera cette année six (6) nouvelles spécialités, à savoir , commerce international, gestion des ressources humaines, fiscalité et comptabilité, microbiologie et production animale.


De nouvelles filières ont été intégrées dans le cursus universitaire pour répondre aux besoins économique et sociale de la région et faciliter l’employabilité des diplômés, a fait savoir M. Benbrahim.


"Le rôle de l’université n’est plus de former pour former mais aussi de répondre aux besoins d’un marché évolutif en s’ouvrant et en s’ancrant à son environnement", a-t-il souligné.
La nomenclature de spécialités pédagogiques de l’université de Ghardaïa est actuellement de 40 en post-graduation (licence), 39 en graduation (Master) et plus d’une quinzaine de filières pour doctorant, a -t-il ajouté.
Tout en se félicitant du nombre de places pédagogiques dont disposera l’université de Ghardaïa pour la rentrée universitaire prévue dimanche notamment avec la réception imminente de 2.000 nouvelles places pédagogiques , les responsables de cette structure de l’enseignement supérieur s’attèlent sur l’amélioration des qualités de l’offre de formation et de l’accueil de près de 3.150 nouveaux étudiants.

APS

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Polémique sur la promotion de Tamazight : Lotfi DK appelle à l’arrêt des hostilités sur Facebook

 La polémique qui fait rage sur les réseaux sociaux sur le refus des députés de la majorité une proposition d’amendement du projet de loi de finances pour l’année 2018 portant sur la promotion de la langue amazighe a fait réagir le chanteur engagé du Rap Lotfi DK.

Le taux de chômage en Algérie devrait atteindre 13,2 % en 2018 (étude)

  Une étude sur les défis de la démographie au Maghreb relève un décalage entre le capital humain et les besoins du marché de l'emploi, malgré les importants investissements consentis dans l'enseignement supérieur.

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.