Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   APS
  • mardi 22 mai 2018 11:52

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

 

Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.

 

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a affirmé lundi à Guelma qu’une étude, réalisée par les services de son département avec des experts étranges sur les besoins des wilayas en énergies renouvelables, a montré que 60 % de ces énergies devraient être dirigés vers le secteur agricole.

L’étude, qui s’était basée sur un questionnaire adressé aux walis avec l’implication de cadres d’entreprises et instances publiques à l’échelle nationale, a montré que les petits agriculteurs constituaient la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres, a précisé la ministre au second et dernier jour de sa visite dans la wilaya, lors de l’inauguration d’une forêt récréative dans la commune de Bouchegouf, à El-Meksmia.

Le questionnaire a relevé qu’il fallait diriger 10 % des énergies renouvelables hors réseau électrique au profit des logements ruraux par la création de toits à panneaux solaires, a ajouté la ministre qui a souligné que conformément aux conclusions de l’étude, "il sera procédé à la généralisation de l’éclairage public par énergie renouvelables à 1.540 communes du pays".

Répondant à des questions de journalistes, la ministre a affirmé l’impossibilité de gérer les ordures domestiques de l’habitat collectif par le système des vide-ordures qu’elle a qualifié "d’incompatibles avec le mode de consommation de la société algérienne produisant des déchets hétérogènes impossibles à collecter dans un immeuble".

Elle a également ajouté que la majorité des vide-ordures des anciens immeubles, devenus des lieux de prolifération de rongeurs et insectes, a été fermée.

La ministre a en outre inspecté le Centre d’enfouissement technique (CET) des ordures ménagères de Bougragar, dans la commune de Héliopolis, et le chantier d’une Maison de l’environnement, dans la forêt des pins au centre-ville de Guelma. Elle a également lancé une opération de tri sélectif à la cité Tahar Kahdour et visité une exposition au centre des loisirs scientifiques Salah Boubnider.

Mme Zerouati a terminé sa visite par la pose de la première pierre d’un complexe de production de chauffe-bains fonctionnant à l’énergie solaire dans la commune d’Oued Feragha.

La ministre avait entamé sa visite dans la wilaya dimanche soir et présidé une rencontre avec le mouvement associatif activant dans le domaine de l’environnement. Elle a appelé les participants à contribuer au succès de la stratégie de son département en diffusant les comportements positifs envers l’environnement.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.

Algérie: GICA prépare de nouvelles opérations d’exportation en 2018

  Le groupe Gica a procédé, en mai dernier, à l'exportation de 45.0000 tonnes de clinker, dans le cadre d'un contrat portant sur une quantité globale de 200.000 tonnes. 

Algérie: "La solution de la planche à billets a été appliquée de façon excessive" (Nour Meddahi)

  L’économiste signale que le FMI vient de publier un document où il est précisé que finalement le déficit de 2017 a été de 8,8% au lieu des 5,6 prévus.