Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Février 2017

  •   Maghreb Emergent
  • mercredi 23 novembre 2016 09:27

Issad Rebrab reçoit à Paris "Le Janus de l’industrie 2016" pour un lave-linge estampillé "Brandt"

Le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab, et Sergio Trevino, PDG de Brandt ont reçu mardi à Paris le Janus de l’industrie 2016 pour leur lave-linge intelligent et économe « Top Intellect », produit à l’usine de Sétif.

 

Le prix a été remis aux deux hommes d’affaires lors d’une cérémonie organisée au ministère des Affaires étrangères  (Quai d’Orsay),  en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat français au Commerce extérieur, selon un communiqué du groupe.

Le lave-linge Top Intellect de Brandt, lauréat 2016 des Janus de l’industrie est fabriqué en Algérie, à l’usine de Sétif, inaugurée en 2014 après le rachat de la marque Brandt par le groupe algérien Cevital. Cet appareil avait été « conçu avec le concours de BETC Design sous la supervision du laboratoire R&D de Brandt France », précise le communiqué.

Pour l’expérience de lavage « inédite » qu’il offre,  « grâce à l’ergonomie de son tableau de commande, à son adaptation intelligente aux préférences du consommateur (nature du textile, degré de salissure) tout en réduisant les nuisances sonores », le lave-linge a eu les faveurs du jury du prestigieux label Janus de l’industrie de l’Institut Français du Design qui consacre les meilleures réalisations en termes de design et d’innovation.

Issad Rebrab s’est dit «  très honoré de recevoir ce Janus de l'industrie pour Brandt », rappelant que « Cevital a relancé Brandt, fleuron de l’électro-ménager,en pérennisant de nombreux emplois ». « Le label Janus de l’industrie est une reconnaissance de notre stratégie qui promeut l’excellence produit, la R&D et l’innovation à des prix compétitifs. Nous bâtissons avec Brandt un groupe de taille mondiale qui exporte dans le monde entier des produits de qualité. C’est une grande satisfaction pour l’ensemble des collaborateurs du groupe Cevital en France et en Algérie », a-t-il déclaré.

De son coté, Sergio Trevino, s’est réjoui de cette reconnaissance, soulignant que « le label Janus de l’industrie met en lumière notre credo, rendre accessible l’innovation technologique et le design à un prix compétitif pour le consommateur ».


Évaluer cet élément
(7 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- « La pénurie de médicaments va être encore plus grave les prochains mois » (FAM)

  Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui à Alger, la Fédération algérienne du médicament a tiré la sonnette d’alarme sur les effets indésirables causé par  la restriction d’importation de matières premières indispensables pour la fabrication de médicaments.

2016 a connu une hausse sensible des prix de détail de produits alimentaires de base (ministère du Commerce)

Ces hausses ont ainsi touché les prix des légumes secs et ceux de produits d'épicerie comme les pois chiches dont le prix moyen a flambé à 240 DA/kg en 2016 contre 165 DA/kg en 2015 (+46%), les lentilles à 190 DA/kg contre 161 DA/kg (+18%).

L'Algérie compte sur les nouvelles technologie pour alléger la pression sur ses universités surchargées (OBG, document)

  Un rapport de la Commission Européenne sur l’enseignement supérieur en Algérie daté de 2012 a fait état d’universités surchargées, bridées par une gestion inadéquate et un manque de ressources. « Chaque année nous recevons jusqu’à 10 000 candidatures mais nous ne pouvons accepter que 2500 étudiants, laissant ceux qui ne sont pas retenus en proie à la frustration et au désarroi, »...