Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 24 Juillet 2017

  •   Maghreb Emergent
  • mercredi 23 novembre 2016 09:27

Issad Rebrab reçoit à Paris "Le Janus de l’industrie 2016" pour un lave-linge estampillé "Brandt"

Le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab, et Sergio Trevino, PDG de Brandt ont reçu mardi à Paris le Janus de l’industrie 2016 pour leur lave-linge intelligent et économe « Top Intellect », produit à l’usine de Sétif.

 

Le prix a été remis aux deux hommes d’affaires lors d’une cérémonie organisée au ministère des Affaires étrangères  (Quai d’Orsay),  en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat français au Commerce extérieur, selon un communiqué du groupe.

Le lave-linge Top Intellect de Brandt, lauréat 2016 des Janus de l’industrie est fabriqué en Algérie, à l’usine de Sétif, inaugurée en 2014 après le rachat de la marque Brandt par le groupe algérien Cevital. Cet appareil avait été « conçu avec le concours de BETC Design sous la supervision du laboratoire R&D de Brandt France », précise le communiqué.

Pour l’expérience de lavage « inédite » qu’il offre,  « grâce à l’ergonomie de son tableau de commande, à son adaptation intelligente aux préférences du consommateur (nature du textile, degré de salissure) tout en réduisant les nuisances sonores », le lave-linge a eu les faveurs du jury du prestigieux label Janus de l’industrie de l’Institut Français du Design qui consacre les meilleures réalisations en termes de design et d’innovation.

Issad Rebrab s’est dit «  très honoré de recevoir ce Janus de l'industrie pour Brandt », rappelant que « Cevital a relancé Brandt, fleuron de l’électro-ménager,en pérennisant de nombreux emplois ». « Le label Janus de l’industrie est une reconnaissance de notre stratégie qui promeut l’excellence produit, la R&D et l’innovation à des prix compétitifs. Nous bâtissons avec Brandt un groupe de taille mondiale qui exporte dans le monde entier des produits de qualité. C’est une grande satisfaction pour l’ensemble des collaborateurs du groupe Cevital en France et en Algérie », a-t-il déclaré.

De son coté, Sergio Trevino, s’est réjoui de cette reconnaissance, soulignant que « le label Janus de l’industrie met en lumière notre credo, rendre accessible l’innovation technologique et le design à un prix compétitif pour le consommateur ».


Évaluer cet élément
(7 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

« Les attaques contre Haddad relèvent du show médiatique » (Belkacem Boukhrouf)

    Pour l'économiste, Belkacem Boukhrouf  « la gabegie comme la corruption sont dans les institutions, les lois et les usages politiques de l’Algérie ». D’où la nécessité, estime-t-il, de poser la question de savoir « qui a permis à Ali Haddad d’avoir toutes ses ramifications ».

Le marché pétrolier enregistre "une tendance vers un rééquilibrage" (producteurs)

  La volatilité du marché a été plus faible ces dernières semaines, selon le Comité de suivi des pays Opep et non Opep.

Le dinar tunisien sera sous pression, en cas de demande soutenue de devises (expert)

L’économiste ne pense pas que les recettes touristiques puissent doper les réserves en devises.