Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • vendredi 19 mai 2017 13:58

Algérie - Le challenge du "CIIST": 200 startups innovantes en 6 mois

Un total de 200 startups innovantes devraient être créées en six mois à partir de juin prochain grâce à une entité d'accompagnement algérienne appelée "Carrefour international" pour l'industrie scientifique et technologique (CIIST).

 

 

C'est ce qu'a indiqué jeudi à l’APS le commissaire du CIISTI, M. Mustapha Rahmani, en marge de la première édition du CIIST tenue à l'Université des sciences technologiques Houari Boumediene (USTHB).

 L'opération de création de ces 200 startups innovantes, entre le 14 juin et le 14 décembre 2017, sera concrétisée à travers l'organisation de neuf (9) séminaires régionaux au niveau national, fait savoir M. Rahmani.

 "C'est au niveau de l'université que nous trouvons la matière première relative aux idées de projets et de recherche", affirme-t-il en déplorant que plus de 6.000 projets de recherche scientifique appliquée attendent toujours le marché de l'entreprenariat.

Appel aux patronats

 Dans ce contexte, il a lancé un appel à tout le réseau de patronat en citant le Forum des chefs d'entreprises (FCE), la Confédération générale des entrepreneurs algériens (CGEOA) et la confédération algérienne du patronat (CAP) pour contribuer au projet de CIIT.

 Lors de cette édition du CIIST, il a été signé une dizaine de contrats portant des projets de création d'entreprises innovantes, présentés par de jeunes investisseurs et chercheurs issus de l'USTHB, a indiqué pour sa part le vice-président du CIIT, M. Soufiane Hamini. Ils portent sur des secteurs économiques dont essentiellement le domaine pharmaceutique, le BTPH et l'industrie navale.

 S'agissant de la concrétisation de ces projets et en particulier le mode de leur financement, M. Hamini a expliqué qu'un bureau national serait installé à la fin mai à Alger et dont le rôle est d'accueillir les chercheurs porteurs de projets d'entreprises et de constituer une passerelle entre ces derniers et le monde industriel.

Accompagnement financier

 Un accompagnement financier sera assuré par le CIIST, créé en 2010, en participant à hauteur de 40% du capital de la startup qu'il récupérera une fois que l'entreprise engrangera des bénéfices.

 Les partenaires qui vont accompagner le CIIST dans son projet d'accompagnement pour la création de ces startup dont notamment la Banque de développement local (BDL), la société nationale de leasing (SNL), El Jazair Istithmar, l'Institut national de la propriété industrielle (INAPI) et l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX).

 Selon les responsables du CIIST, moins de 20% des diplômés universitaires durant la précédente décennie se sont dirigés vers les mécanismes d'appui pour la création des petites entreprises (ANSEJ....) alors que 40% ne trouvent pas un travail stable.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • • Ayant déjà commenté un précédant article traitant du même sujet, je vais me limiter, ici, à apporter un bref commentaire sur la photographie illustrant l’article

    voici ce qui a retenu mon attention sur cette photo :

    • 1- D’une part, le YES WE CAN de l’affiche du CIIST, qui rappelle le slogan de la Première compagne électorale de la présidentielle de 2008 américaine de BARACK OBAMA

    • 2- D’autre-part, les deux panneaux publicitaires du sponsor qu’est la Banque Publique BDL faisant la promotion de la carte CIB à puce française fourni e à Algérie Poste et aux banques membres de la SATIM par les rapaces de corrompus qui tirent, dans l’ombre, les ficelles de la société privée HB TECHNOLOGIES

    Tout le monde se souvient lorsque BARACK OBAMA a été élu Président des USA sa première visite était de se rendre au Royaume-Unis et je me souviens que lors de cette visite il fut interviewé par un quotidien économique français qui lui avait demandé ce qu’il allait faire par la suite

    La réponse de BARACK OBAMA était des plus inattendues. ‘’J’ai hâte de travailler avec le Président algérien BOUTEFLIKA’’ avait-il répondu.

    • Résultat, BARACK OBAMA et BOUTEFLIKA ne se sont jamais rencontré.
    • et cela restera un mystère, sauf à être dévoilé

    • Comment taire dans mon commentaire un secret habillé de mystère quand une fois dévoilé le mystère se révèle n’être qu’un couaque made in BASSMA DJAZAIRIA

    Tous ceux qui suivent de près la politique algérienne, se souviennent que l’ambassadeur américain à Alger, Son Excellence Ford, avait déclaré en 2006 que tout chef d’entreprise algérienne qui souhaiterait se rendre aux USA pour rencontrer un chef d’entreprise américaine, peut obtenir son visa le jour même.
    Cette annonce inhabituelle avait surpris tout le monde et tout le monde se demandait ce qu’elle pouvait bien cacher

    Pour lever le mystère, l’annonce faisait suite à un courrier que j’avais adressé à Son Excellence Ford en lui joignant un résumé de ma solution bancaire et un second résumé se rapportant aux dossiers médicaux électroniques

    Tous ceux qui suivent de près la politique franco-algérienne se souviennent surement que lors d’une visite à Alger, en 2007, Madame Michelle Alliot-Marie, alors Ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy avait déclaré en présence de son homologue algérien, Mr NORDDINE YAZID ZERHONI, qu’elle souhaitait un partenariat avec l’Algérie dans le domaine du numérique pour l’instauration entre autre des dossiers médicaux électroniques

    Tous ceux qui suivent de prés la politique américaine se souvient forcement qu’en 2008 le candidat démocrate BARACK OBAMA avait justement inscrit dans son programme de compagne électorale l’instauration des dossiers médicaux électroniques.

    Tous ceux qui suivent la politique franco-algérienne se souviennent que c’est lors de la visite à Alger, le mois de décembre 2012, du Président François Hollande qu’a eu lieu la signature d’un accord de partenariat technologique, portant sur les dossiers médicaux électroniques, entre la société française MEDASYS et le groupe algérien HESNAOUI

    Précision de taille, le Président français, Mr François Hollande et son homologue algérien, Mr Abdelaziz BOUTEFLIKA qui ont participé à la signature de cet accord de partenariat technologique, savaient parfaitement que je suis l’inventeur (depuis 1990) des dossiers médicaux électroniques

    Ces faits expliquent en partie pourquoi OBAMA avait hâte en 2008 de travailler avec BOUTEFLIKA et pourquoi ils ne se sont jamais rencontrés

    • Concernant la BDL, c’est la banque publique qui m’a escroquée en 1992, et lorsque je lui ai réclamé, en 2007, réparation des graves préjudices, son Président Directeur Général, Mr Mohamed Aslan BACHTARZI, le fils de moins que rien m’avait insulté par lettre et menacé de me poursuivre en justice.

    Naturellement, pour tester la crédibilité et le sérieux de notre justice j’ai porté plainte, en référé, auprès du procureur de la République de BIR MOURAD RAIS, contre le Président de la BDL et son service du contentieux pour le chef d’accusation d’injure par lettre.
    Dans cette affaire nul besoin d’instruction, un simple constat de la lettre suffisait à condamné la Président de BDL et ses deux sbires
    Résultat, le Président de la BDL et ses deux sbires de son service juridique, ne furent aucunement inquiété par notre justice, qui faut-il le dire est réputée être aux ordres du pouvoir en place.

    • Aussi, pour marquer le coup et enfoncer le cloue, j’ai porté une seconde plainte, en 2010, contre la BDL pour les chefs d’accusations d’escroquerie crapuleuses, et association de malfaiteurs en bande organisée.

    • Malgré les nombreuses preuves matérielles attestant du bien fondé de ma plainte, cette affaire n’est toujours pas instruite et pour cause, cela ne fait pas l’affaire de ceux qui sont derrière la société privée HB TECHNOLOGIES, qui souhaite que je sois dans l’Etat de solliciteur. Comme disait l’oligarque d’Ahmed OUYAHIA « DJAOUA3 EL KELB ITEB3EK » Traduction : Affame le chien, il te suit

    Qu’est ce que c’est que la BDL ?

    Réponse : la BDL, c’est la banque publique qui vous vole, vous accuse et vous insulte.
    TAHIA EL DJAZAIR.

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Bancaire Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées, dont les documents d’identités biométriques, cartes CHIFA et les dossiers médicaux électroniques

    Rapporter GUENZET SOFIANE samedi 20 mai 2017 21:34
  • Ayant déjà commenté un précédant article traitant du même sujet, je vais me limiter à apporter un bref commentaire sur la photographie illustrant l’article

    Ce qui a retenu mon attention sur cette photo :
    1- D’une part, c’est le YES WE CAN de l’affiche du CIIST, qui rappelle le slogan de la Première compagne électorale de la présidentielle de 2008 américaine de BARACK OBAMA
    2- D’autre-part, les deux panneaux publicitaires du sponsor qu’est la Banque Publique, la BDL faisant la promotion de la carte CIB à puce française fourni e à Algérie Poste et aux banques membres de la SATIM par les rapaces de corrompus qui tirent dans l’ombre les ficelles de la société privée HB TECHNOLOGIES

    Tout le monde se souvient lorsque BARACK OBAMA a été élu Président des USA sa première visite était de se rendre au Royaume-Unis et je me souviens que lors de cette visite il fut interviewé par un quotidien économique français, qui lui avait demandé ce qu’il allait faire par la suite

    La réponse de BARACK OBAMA était des plus inattendues. ‘’J’ai hâte de travailler avec le Président algérien BOUTEFLIKA’’ avait-il répondu.
    Résultat, BARACK OBAMA et BOUTEFLIKA ne se sont jamais rencontré. Et cela restera un mystère.

    La BDL, c’est la banque publique qui m’a escroquée en 1992, et lorsque je lui ai réclamé, en 2007, réparation des graves préjudices, son Président Directeur Général, Mr Mohamed Aslan BACHTARZI, le fils de moins que rien m’avait insulté par lettre et menacé de me poursuivre en justice.

    Naturellement, pour tester la crédibilité et le sérieux de notre justice j’ai porté plainte, en référé, auprès du procureur de la République de BIR MOURAD RAIS, contre le Président de la BDL et son service du contentieux pour le chef d’accusation d’injure par lettre.
    Dans cette affaire nul besoin d’instruction, un simple constat de la lettre suffisait à condamné la Président de BDL et ses deux sbires
    Résultat, le Président de la BDL et ses deux sbires De son service juridique, ne furent aucunement inquiété par notre justice, qui faut-il le dire est réputée être aux ordres du pouvoir en place.
    Aussi, pour marquer le coup et enfoncer le cloue, j’ai porté une seconde plainte, en 2010, contre la BDL pour les chefs d’accusations d’escroquerie crapuleuses, et association de malfaiteurs en bande organisée.
    Malgré les nombreuses preuves matérielles attestant du bien fondé de ma plainte, cette affaire n’est toujours pas instruite et pour cause, cela ne fait l’affaire de ceux qui sont derrière la société privée HB TECHNOLOGIES, qui souhaite que sois dans l’Etat de solliciteur. Comme disait l’oligarque d’Ahmed OUYAHIA « DJAOUA3 EL KELB ITEB3EK » Traduction : Affame le chien, il te suit

    Qu’est ce que c’est que la BDL ?

    Réponse : la BDL, c’est la banque publique qui vous vole, vous accuse et vous insulte.
    TAHIA EL DJAZAIR.

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Bancaire Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées

    Rapporter GUENZET SOFIANE vendredi 19 mai 2017 18:37
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Des candidats du RND à Bejaia font campagne avec le drapeau du MAK

Au moment où le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia défendait avec force dans ses meetings électoraux l’unité nationale, les candidats de son parti dans la commune d’Amalou dans la wilaya de Bejaia ont choisi de faire campagne avec le drapeau du MAK.

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.