Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

  •   Aboubaker KHALED
  • mercredi 9 août 2017 09:37

Brandt Algérie récompense les lauréats des classes d’examens

 

Brandt Algérie a récompensé, mardi, les trois lauréats des classes d’examens de 5ème année primaire, de BEM et de Baccalauréat, qui ont obtenu les meilleures moyennes au niveau national. 

 

Il s’agit de Ayoub Laib de Oued Souf qui a obtenu une moyenne de 10/10, Zinat Benziane de la wilaya de Mila avec une moyenne de 19,83 et de la bachelière Khaoula Balaska de Skikda qui a établi le record national de la moyenne la plus élevée de 19,21.

Les lauréats ont été honorés lors d’une cérémonie de remise de prix au niveau de la direction générale de Brandt Algérie à Hydra, en présence des membres des familles des élèves.

« À travers cette initiative, nous ambitionnons de permettre à nos lauréats de devenir un modèle à suivre pour les autres élèves, et Brandt Algérie s’engage à perpétuer ce genre d’action pour l’épanouissement de la jeune génération », a déclaré la Responsable Communication de Brandt Algérie, Mme. Kahina Yaddadene.

Les trois lauréats ont reçu une Brandt Smart TV dotée du programme de soutien scolaire «likoul » qui est une innovation intégrée dans toutes Brandt SMART TV, qui offre des cours de soutien gratuits de la 5 ème AP au niveau Baccalauréat. Ce n’est pas tout, Brandt a offert aux familles des lauréats des packs électroménagers.

La jeune bachelière Khaoula Balaska a obtenu la moyenne historique jamais obtenu jusque-là en Algérie, 19,21. « Son rêve est d’être médecin, une profession qui aura à laisser des traces dans l’histoire de l’humanité », a-t-elle déclaré à la presse le jour de sa consécration par le premier ministre.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : "La situation risque de devenir, à très court terme, économiquement ingérable et socialement explosive" - Elyes Jouini

 La Tunisie "prise dans un tourbillon destructeur de valeur" connait un dérapage budgétaire qui nécessite des emprunts de plus en plus lourds ce qui monopolise la capacité financière des banques et étouffe l'investissement, estime l'ancien ministre des réformes économique et actuel vice-président de l'Université Paris-Dauphine Elyes Jouini.

Algérie – Le retour d’Ouyahia pourrait se traduire par une relance des privatisations

  A l’arrêt depuis 2007, le processus de privatisations des entreprises publiques va-t-il être relancé par Ahmed Ouyahia? La loi de finances 2018 pourrait remettre au gout du jour le très controversé art 66 de la LF 2016.

Algérie- Trois arrêtés vont fixer le mode d'emploi de la pêche et la commercialisation du corail

Trois (03) arrêtés interministériels devant relancer la pêche au corail à travers le littoral seront "prochainement" promulgués pour fixer toutes les procédures juridiques et mesures relatives à l'exploitation de cette ressource maritime, au traitement et à la traçabilité des quantités pêchées jusqu'à la commercialisation.